x
  
Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
Page spéciale
SIM 2019
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Numérique : les compétences manquent dans la construction

Partager :
Numérique : les compétences manquent dans la construction
Par la rédaction, le 23 novembre 2017
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
Le changement démographique, le peu de mixité sur les chantiers, le manque d’ingénieurs, la concurrence féroce et le peu d’intérêt pour les STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), sans compter une demande croissance de compétences numériques sont autant de défis que doit affronter le secteur de la construction et que le CECE (Committee for European Construction Equipment) entend relever.

"Le CECE est déterminé à régler ces problèmes de compétences en fournissant un examen complet de la situation et en développant des solutions avec ses partenaires", affirme Riccardo Viaggi, secrétaire général du CECE. "Cela nécessite une approche stratégique et collective de la part des principales parties prenantes dans et autour des industries de la construction et de l’équipement".

Le CECE a donc invité des représentants de l’ensemble de la chaîne de valeur pour participer à une réunion organisée par le député européen Brando Benifei, membre du comité pour l’Emploi. Les discussions ont porté sur la formation et la montée en puissance des compétences chez les constructeurs. Diverses initiatives ont été lancées comme le "Primary Engineer" britannique qui se concentre principalement sur la formation des enseignants du primaire ou encore le projet allemand "Think BIG!".

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Selon la représentante de la Commission, Lucilla Sioli, le déficit de compétences est commun à toute l’Union européenne. Selon ses dires, un citoyen sur trois en Europe n’a aucune compétence numérique. Elle en a donc profité pour présenter le nouveau programme numérique de la Commission, un projet pilote qui pousse les étudiants à instaurer les nouvelles pratiques numériques dans des départements techniques ou sur des chantiers.

A l’ère du numérique, le manque de compétences est un frein important à la croissance. Les changements technologiques, sociétaux et économiques rapides affectent la nature des tâches. Dans les années à venir, les professionnels de la maintenance des engins par exemple devront faire avec des machines plus intelligentes mais prendre en charge des missions complexes comme la gestion des processus sur un chantier. Les futurs postes requerront des compétences nouvelles, plus avancées, en ingénierie et dans les TIC, et devront être en mesure d’utiliser des logiciels spécifiques.
 

Retrouvez toute l'information "terrassements" dans Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  BTP ça tourne fait sa rentrée ! 

Nous sommes très heureux de vous retrouver pour cette nouvelle saison de BTP ça tourne.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Claire Duhamel (Shell): "La planète, c’est la responsabilité de tous"
Claire Duhamel vient d’être nommée au poste de directrice Bitumes France & Benelux chez Shell. Ayant auparavant occupé plusieurs fonctions aux départements Lubrifiants, Aviation et Marines, elle travaille au sein du groupe depuis une vingtaine d’années.
À lire également
Terrassements & Carrières n° 171 vient de paraître
Terrassements & Carrières n° 171 vient de paraître
Au sommaire de ce numéro : Les niveleuses John Deere en démonstration en France ; Les ventes de matériels en bonne forme sur le 1er semestre 2019...
En option, les pelles Doosan pourront bientôt être pré-équipées Engcon
En option, les pelles Doosan pourront bientôt être pré-équipées Engcon
A partir de cet automne, les pelles Doosan pourront, pour les clients qui le souhaitent, être livrées préquipées d’un tiltrotateur, d’un système de commande et d’attaches rapides Engcon en Europe.
Dix tombereaux Volvo pour une piste
Dix tombereaux Volvo pour une piste
C’est à près de 2 000 mètres d’altitude que l’entreprise Guintoli est mandatée pour réaménager l’arrivée du stade de slalom de Courchevel qui accueillera notamment les championnats du monde de ski en 2023. Parmi les pelles ou autres bulls, les équipes de Franck Amoreau, chef de chantier, et Germain Adrian, conducteur travaux, peuvent aussi s’appuyer sur une flotte de 10 tombereaux articulés Volvo qui s’activent dans un incroyable ballet. Il a fallu plusieurs concours de circonstances ou disons que les planètes soient toutes alignées pour voir le chantier de réaménagement du stade de slalom de Courchevel se concrétiser. D’abord, la station sera l’hôte des championnats du monde de ski en 2023, avec les premières épreuves dès 2019. Ensuite, la présence à Courchevel d’un certain Jim Ratcliffe. Féru de sport, le milliardaire anglais est partenaire depuis plusieurs années du club des sports où sa fille est inscrite, et possède également un chalet et un hôtel 4 étoiles sur la station. Dans un geste purement philanthropique, Sir Ratcliffe a ainsi fait un don de 19 millions d’euros au club des sports de Courchevel, un des plus grands de France, pour la construction d’un bâtiment ultramoderne qui regroupera en un seul lieu, toutes les activités du club de sport. « Nous travaillons sur ce projet depuis près de 3 ans, en étroite collaboration avec Jim Ratcliffe, la mairie, et plusieurs socioprofessionnels de la station », expliquait récemment Bruno Tuaire, directeur du club des sports. Et pour couronner le projet, il fallait également réaménager la piste de compétition pour augmenter sa technicité et la rapprocher du centre de la station. C’est l’entreprise Guintoli, filiale du groupe NGE, qui a remporté l’appel d’offres privé et s’est donc vu confier le chantier de réaménagement de la fameuse piste. « Le prix, notre expérience, mais aussi notre capacité en termes de matériels, sont autant d’éléments qui ont fait la différence et convaincu le club des sports de Courchevel », commente sobrement le chef de chantier. On ne peut que lui donner raison. En plus des pelles, compacteurs et autres bulls, l’entreprise Guintoli s’appuie sur une remarquable flotte de tombereaux Volvo, 7 modèles A30G et 3 modèles A35G.
Les trois outils TCO de Volvo CE
Les trois outils TCO de Volvo CE
Le coût total de possession ne se base pas seulement sur la conception et la qualité d'une machine. L'utilisation et le fonctionnement contribuent de manière importante à la rentabilité. Voici trois outils dont disposent les clients Volvo CE pour réduire leurs coûts d'exploitation.
Volvo mis en avant par Forbes
Volvo mis en avant par Forbes
Volvo Group a été reconnue par Forbes comme l'une des entreprises les mieux considérées au monde en 2019
Le CA de JCB bondit de 22 % en 2018
Le CA de JCB bondit de 22 % en 2018
En 2018, le constructeur JCB affiche un chiffre d'affaires de 4,55 milliards d'euros, en croissance de 22 %. Les ventes de machines, quant à elles, s'élèvent à 96 246 unités contre 75 693 en 2017.
[Décryptage] L’actualité vue par Jean-Philippe Delion de Kobelco Europe
[Décryptage] L’actualité vue par Jean-Philippe Delion de Kobelco Europe
De passage à Paris, le business manager de Kobelco Europe est revenu pour BTP Matériels sur des thèmes d’actualité qui lui sont chers et qui concernent aussi l’ensemble des professionnels du secteur. Comme une façon de prévenir ce qui nous attend à très court terme. A méditer. Le développement de la 5G « Selon moi, la 5G est LA nouvelle technologie qui va se déployer à très court terme et qui concerne l’ensemble des évolutions des matériels TP. En effet, la 5G va permettre d’intervenir à distance sur les machines aussi bien à l’utilisateur qu’au concessionnaire. Ainsi, un chauffeur pourra travailler à distance avec un ou plusieurs matériels, sur un ou plusieurs sites, et ce, quelle que soit la distance. Par ailleurs, la 5G devrait aussi être très valorisante pour la clientèle et les concessionnaires grâce aux diagnostiques techniques des pannes à distance, aux mises à jour logiciel ou réglages sans intervention physique, voir même, aux conseils personnalisés par vidéo. Aussi, la productivité des techniciens sera nettement supérieure, pour un coût beaucoup plus bas pour les clients (moins de frais de déplacement), une réactivité bien plus grande et donc une disponibilité matériel optimale. En bref, la 5G c’est plus de productivité, de flexibilité et d’efficacité. D’ici 2-3 ans, nous devrions voir l’éclosion de la 5G dans nos habitudes de travail et c’est aussi selon moi une réalité très courtermiste et bien plus que l’électrique d’ailleurs.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Applications
Accès au kiosque
Événements
33ème Congrès National AMORCE
16 Octobre 2019
33ème Congrès National AMORCE
Batimat
4 Novembre 2019
Batimat
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
+ d'événements
Emploi
- Projeteur / Projeteuse Voirie Réseaux Divers (VRD)
- Coordonnateur / Coordonnatrice de chantier
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Electricien / Electricienne du bâtiment
+ d’offres
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.