Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Rail > Développer l’intermodalité fer/fleuve
RAIL

Développer l’intermodalité fer/fleuve

PUBLIÉ LE 17 JUIN 2021
CB
Archiver cet article
Développer l’intermodalité fer/fleuve
SNCF Réseau Grand Est et VNF viennent de signer une convention de partenariat territorial visant à promouvoir et développer l’intermodalité fer/fleuve à l’échelle du bassin rhénan.

La démarche partenariale engagée au niveau national le 25 janvier dernier se décline à l’échelle des territoires. C’est en ce sens que la direction territoriale Strasbourg de VNF et la direction territoriale de SNCF Réseau Grand Est, tous deux gestionnaires de réseaux, se sont rapprochées pour identifier les moyens de promouvoir en commun le fret ferroviaire et le fret fluvial et de développer leurs trafics et parts de marchés respectifs dans le bassin du Rhin. En France, la circulation des poids lourds génère à elle seule 20 % des émissions de GES du secteur des transports. Un convoi fluvial consomme 3 à 4 fois moins d’énergie que le transport routier et peut embarquer l’équivalent du chargement de 200 camions. Un train de fret représente, quant à lui, 40 camions en moins sur les routes et rejette 10 fois moins de CO2. Dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique, la combinaison de ces deux modes vertueux contribue radicalement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, particulièrement dans les zones urbaines.

Le bassin du Rhin, propice aux solutions multimodales
Le Rhin, premier fleuve commercial d’Europe en termes de fret fluvial (300 M tonnes/an), est connecté aux grands ports de la Mer du Nord. Parallèlement, la densité du réseau ferroviaire et des circulations de trains de fret fait du Grand Est la première région du fret ferroviaire en France. Le bassin du Rhin est traversé par plusieurs corridors européens du réseau transeuropéen de transport (RTE-T). Côté portuaire, les plateformes de connexion entre les réseaux ferroviaires et fluviaux sont nombreuses et performantes, en particulier les plateformes mutimodales du Port Autonome de Strasbourg et des Ports de Mulhouse-Rhin. Le Port de Colmar Neuf-Brisach est également une plateforme tri-modale (fluvial, fer, route). VNF tient actuellement une part active dans la stratégie de développement des ports alsaciens dont l’objectif est également d’accroître le trafic de fret et le report modal. Au vu des perspectives de croissance des trafics et d’une ambition raisonnable d’un doublement du report modal à 5/10 ans, le partenariat SNCF Réseau-VNF s’inscrit dans l’optique d’une croissance verte associant performance économique des ports et tenue des objectifs de transition écologique.

Un programme de travail collaboratif porteur d’avenir
En raison de ces atouts environnementaux et sociétaux, une part croissante des chargeurs et entreprises de transport de marchandises est intéressée par un report de leurs trafics sur les réseaux ferrés et fluviaux. Pour y parvenir, les deux partenaires vont mettre en place un programme de travail commun visant à assurer un report de flux depuis la route vers le ferroviaire et le fluvial pour le transport de marchandises.
Les premiers chantiers identifiés sont notamment :
– La construction d’un outil cartographique interactif pour établir les complémentarités entre les deux modes ;
– La réalisation d’une étude de marché pour identifier le potentiel de transport combiné sur le territoire ;
– La mise en place d’un plan de continuité d’activité sur l’axe Rhin entre Strasbourg et Bâle (et inversement) pour envisager la solution du report du fer vers le fluvial ou du fluvial vers le fer, lorsque des contraintes de capacité s’appliquent sur l’un ou l’autres des deux modes.

« Nous savons que le ferroviaire et le fluvial ont leur carte à jouer dans la construction du transport du futur. Ce rapprochement fer/fleuve marque notre volonté commune de développer la complémentarité entre nos deux réseaux pour accroître le report modal et générer de la croissance verte dans une logique de transport bas carbone », indique Yann Quiquandon, directeur territorial Strasbourg de VNF.
« C’est un ambitieux projet et je suis persuadée que le ferroviaire a, et aura un plus bel avenir encore grâce à cette collaboration renforcée avec VNF. A court, moyen et long terme, cette alliance démontrera que SNCF Réseau est une entreprise résolument partenaire ! », précise pour sa part, Laurence Berrut, directrice territoriale de SNCF Réseau Grand Est.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
RAILwAI et Viapix Systems lancent RailPIX.ai
RAILwAI et Viapix Systems lancent RailPIX.ai
Alstom livre le premier train  Série C  au gouvernement d'Australie occidentale
Alstom livre le premier train "Série C" au gouvernement d'Australie occidentale
Grand Paris Express : Le tunnelier Awa a été baptisé
Grand Paris Express : Le tunnelier Awa a été baptisé
Ermewa perçoit 17,3 M€ pour le développement du fret ferroviaire en Espagne
Ermewa perçoit 17,3 M€ pour le développement du fret ferroviaire en Espagne
Tous les articles Rail
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS