Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

3e ligne de métro toulousain : un heureux et trois déçus

3e ligne de métro toulousain : un heureux et trois déçus
Par CB, le 5 novembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En vertu de la règle de choix du mieux-disant, c’est l’offre de l’ensemblier Alstom qui a été préférée aux 3 autres candidats (Ansaldo STS, CAF et Siemens) dans le cadre du marché en conception/réalisation/maintenance du système de transport de la nouvelle ligne de métro toulousaine.

L’annonce est tombée. A l’issue d’un dialogue compétitif engagé dès 2018, et après analyse des offres remises par les 4 concurrents (1) en juin 2020, Tisséo Collectivité, l’organisateur des transports en commun de l’agglomération toulousaine, a entériné le choix d’Alstom pour le marché d’ensemblier du système de transport de la 3e ligne automatique de métro. D’un coût global de 713,6 M€ (soit 18 % inférieur au montant estimé), ce marché global en conception, réalisation et maintenance comprend la fourniture des rames, l’alimentation électrique et la construction de l’ensemble des équipements d’automatisme et de voie, mais également l’installation des équipements spécifiques du site de maintenance et de remisage ainsi que les véhicules de maintenance des infrastructures. « Ce marché global de performance, associant la maintenance pendant 6 ans (ndlr : au maximum 18 ans) à la conception et à la réalisation concrétise la volonté du maître d’ouvrage de maîtriser les coûts d’investissement et de fonctionnement de cette nouvelle infrastructure de transport pour l’agglomération toulousaine » s’est félicité Jean-Michel Lattes, Président de Tisséo Collectivités.

Une offre gagnante
« La proposition d’Alstom était à la fois la moins chère et la meilleure techniquement », a indiqué ce mercredi Jean-Michel Lattes au moment de présenter le lauréat en comité syndical. Pour remporter ce marché colossal, Alstom a misé sur des rames avec un roulement fer de type Métropolis de 2,7 m de large contre 2,06 m pour le Val de Siemens. Plus rapide aussi, puisque la vitesse commerciale moyenne promise est de 41 km/h contre 35 km/h actuellement. Au moment de la mise en service, Alstom prévoit en outre de faire rouler des rames de 36 m de long extensibles à 48 m pour faire voyager 386 voyageurs et répondre ainsi aux attentes de Tisséo Collectivités qui mise sur une capacité allant jusqu’à 10 000 pphpd (2). « Ce marché est également au rendez-vous d’une ambition environnementale pour Tisséo » précise le président de l’autorité organisatrice des mobilités. Le cahier des charges imposant un bilan énergétique maîtrisé, les rames Métropolis seront équipées d’un système de récupération d’énergie de freinage et conçues avec des matériaux dont le taux de recyclabilité est supérieur à 95 %.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
 (1) Alstom Transport SA, le groupement Hitachi STS France (mandataire) / Ineo UTS / Hitachi Rail Italy / GCF, Siemens Mobility SAS (constructeur du Val toulousain) et le groupement CAF accompagné de Thales Six GTS et des entreprises ETF, TSO et Egis.
(2) Personne par heure et par direction – unité permettant de déterminer la capacité de transport.
 

Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Rail
Le magazine dédié exclusivement aux travaux d’infrastructures ferroviaires et de transports guidés urbains.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Groupe RATP : 6 startups passent la surmultipliée
Groupe RATP : 6 startups passent la surmultipliée
L’accélérateur de startups Spark dédié aux mobilités de demain et au mieux vivre en ville a encore connu un fort engouement pour sa 2e édition. 80 candidatures ont été déposées pour 6 lauréats sélectionnés. Les startups choisies bénéficieront à ce titre de services et de conseils d’experts du groupe RATP pour expérimenter, voire industrialiser leurs solutions.
T4 : mise en service du terminus « Hôpital de Montfermeil »
T4 : mise en service du terminus « Hôpital de Montfermeil »
Débuté en 2015, le chantier d’embranchement vers Montfermeil de la liaison historique Bondy -Aulnay-sous-Bois s’est terminé cet été avec l’inauguration du nouveau terminus du tram-train le 31 août 2020.
Livraison du dépôt de maintenance Vespucio Norte au Chili
Livraison du dépôt de maintenance Vespucio Norte au Chili
Après un an de travail, la filiale chilienne d’ETF/Colas Rail a terminé la construction du système ferroviaire du nouveau dépôt de la ligne 2 : Vespucio Norte. Après un premier passage réussi d’une rame de métro, le dépôt sera officiellement mis en service en mai 2021.  
Egis se hisse vers un futur meilleur
Egis se hisse vers un futur meilleur
A l’occasion de la présentation de ses résultats 2020 à la presse, le groupe d’ingénierie a présenté son nouveau plan stratégique Impact the future articulé autour des mobilités durables, l’international et la transition écologique.
Colas Rail exporte son savoir-faire au Canada
Colas Rail exporte son savoir-faire au Canada
Au côté de sa maison mère Colas, chef de file du groupement intégré d’entreprises, Colas Rail va participer au projet en conception/construction de l’extension Ouest de la ligne de métro léger Valley Line d’Edmonton en Alberta (Canada).
Le groupe italien GCF renforce ses activités en France
Le groupe italien GCF renforce ses activités en France
2020 a été une année importante pour GCF, cheffe de file du groupement Transalp Renouvellement, avec la conclusion réussi du rachat de Delcourt Rail. Cette opération stratégique s’inscrivant dans le cadre du renforcement progressif de la présence du groupe Rossi sur le marché français.
L’international en ligne de mire
L’international en ligne de mire
Fêtant cette année ses 20 années d’existence, l’entreprise Mire, filiale de TSO, s’est aujourd’hui hissée au niveau des meilleurs experts européens de la topographie multimétiers. Focus.
Tous les articles RAIL
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.