★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneINFRASTRUCTURES TP

[Tribune] L'occasion, l'autre voie

Par La rédaction. Publié le 20 mai 2022.
[Tribune] L'occasion, l'autre voie
Et si l'occasion était la roue de secours du secteur ?
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Prix exorbitants de l’énergie et des matériaux,  manque de matières premières, annulations des commandes existantes... . La vente d’engins de chantier d’occasion permet de faire d’une pierre deux coups : d’une part, le budget est libéré à court terme pour pallier les goulots d’étranglement. D’autre part, continuer à utiliser des installations contribue à l’indépendance vis-à-vis des ressources. Une analyse réalisée par Surplex, l’une des principales maisons de vente aux enchères industrielles européennes et négocie des machines d’occasion et des équipements d’usine dans le monde entier. 

Le début de l’année 2022 s’annonçait prometteur dans l’industrie du bâtiment : de nombreuses commandes et un chiffre d’affaires en hausse. En janvier et février, les entreprises de construction ont pu profiter du temps favorable pour traiter les commandes existantes. Les chiffres de la VDMA (Association des fabricants allemands de machines et d’équipements) pour 2021, qui reflétaient déjà l’ambiance positive dans le secteur de l’industrie du bâtiment, s’inscrivent dans cette optique. Le secteur de la construction de machines et d’équipements jette également un regard rétrospectif sur une année avec un carnet de commandes bien rempli. Avec une augmentation des commandes de près de 60 % par rapport à l’année précédente, le secteur des engins de chantier et des machines pour matériaux de construction a occupé la quatrième place dans le palmarès des entrées de commandes des constructeurs de machines allemands.

Puis la guerre d’Ukraine a commencé et avec elle l’incertitude au niveau des matériaux et de l’énergie ainsi que la flambée des prix. Quant au secteur de l’industrie du bâtiment, il s’y ajoute également un risque lié à la demande. Les fournisseurs de matières premières ne donnent la plupart de temps que des prix actualisés chaque jour, voire ne fixent plus de prix du tout. Il en résulte un risque économique énorme pour les entrepreneurs lors de la soumission des offres car les clients veulent de la sécurité et acceptent rarement des clauses d’adaptation des prix.

Environ un tiers des entreprises de construction allemandes ne remettent actuellement plus d’offres. Et la situation ne s’annonce pas meilleure non plus pour les commandes déjà existantes car les projets de construction sont de plus en plus souvent annulés ou reportés.

L’indépendance vis-à-vis des ressources est synonyme de sécurité.

Le credo est sur toutes les lèvres. Cela est particulièrement vrai pour des secteurs économiques, tels que la construction, qui dépendent fortement des ressources. Mais comment l’indépendance peut-elle être mise en œuvre ? La durabilité dans la construction signifie que les projets devraient déjà être planifiés de manière à être respectueux du climat et utilisables sur le long terme. Afin de fermer le cycle de vie du bâti, il convient de prendre en compte un éventuel démantèlement, y compris le recyclage des matériaux de construction.

Outre le cycle des matériaux de construction, celui des machines doit également être fermé. L’achat et la vente de machines d’occasion y contribuent de manière importante. Sur les plateformes d’enchères en ligne telles que Surplex.com, les engins de chantier d’occasion, les équipements excédentaires ainsi que les véhicules de construction de deuxième main changent de propriétaire.

Éliminer les obstacles financiers

C’est une période bizarre dans le secteur de l’industrie du bâtiment : de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée en début d’année à la menace du chômage partiel et ce, en l’espace de quelques semaines. Quiconque souhaite liquider rapidement son capital devrait donc s’en remettre à des experts lors de la vente de systèmes d’occasion.

Sur demande, les machines amorties peuvent être vendues directement à la maison de vente aux enchères industrielles Surplex à des conditions équitables et transparentes. Celle-ci regroupe les actifs acquis dans des ventes aux enchères et propose ainsi à l’acheteur une « collection » attrayante d’engins de chantier. Il est ainsi possible de surmonter à brève échéance les périodes difficiles et de faire face avec fermeté aux prévisions d’effondrement.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
14 octobre 2022
Des ciments 0% clinker sur les marchés de l'éolien en mer et terrestre Hoffmann Green Cement Technologies signe un contrat de 6 ans avec le Groupe Fondéole portant sur la fourniture de ciment 0% clinker entrant dans le cadre de la réalisation de fondations d'éoliennes. 
Des ciments 0% clinker sur les marchés de l'éolien en mer et terrestre
28 novembre 2022
Syntec-Ingénierie lance Ingé 2030 Syntec-Ingénierie donne le coup d’envoi d’Ingé 2030, un nouveau parcours de formation qui doit répondre à la pénurie d'ingénieurs et de techniciens.
Syntec-Ingénierie lance Ingé 2030
24 août 2022
Digitalisation : Arkance rachète HungaroCAD Arkance vient de faire l'acquisition d'HungaroCAD, acteur majeur de la digitalisation des industries du bâtiment et de la fabrication en Hongrie.
Digitalisation : Arkance rachète HungaroCAD
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola