Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Le plus haut bâtiment imprimé en 3D est en Arabie Saoudite
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Le plus haut bâtiment imprimé en 3D est en Arabie Saoudite

PUBLIÉ LE 28 MARS 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Le plus haut bâtiment imprimé en 3D est en Arabie Saoudite
Crédit : DAR AL ARKAN
Le bâtiment imprimé en 3D le plus haut du monde est maintenant terminé. Réalisé par le principal promoteur immobilier saoudien, Dar Al Arkan, à l’aide d’une imprimante de construction COBOD 3D, il se situe en Arabie Saoudite. 

Le bâtiment de 3 étages et 9,9 m de haut pour une surface de 330 m2 a été réalisé par Dar Al Arkan. Il utilise des matériaux locaux à faible coût employés afin de créer le béton imprimable en 3D, avec lequel tous les murs du bâtiment de 330 m2 ont été imprimés. Il a été construit sans l’utilisation d’une tente juste après l’été dans un désert chaud où les températures peuvent atteindre plus de 40 degrés. La villa, bâtie dans a capitale Riyad, est le premier bâtiment imprimé en 3D de Dar Al Arkan. Il a été imprimé en 3D en seulement 26 jours et est entièrement conforme aux codes du bâtiment.

La villa dispose d’applications intelligentes qui contrôlent diverses fonctions de la maison, dont les portes, les serrures, la climatisation, l’éclairage et dispose de 9 panneaux solaires sur le toit, qui génèrent suffisamment d’électricité pour alimenter de nombreux systèmes comme l’éclairage et le chauffage. De plus, une nanotechnologie réfléchissant la chaleur a été utilisée pour peindre les murs extérieurs, ce qui rend la villa jusqu’à 40 % plus résistante à la chaleur que les bâtiments traditionnels. De plus, l’extérieur de la maison est quatre fois plus solide que n’importe quelle maison de construction conventionnelle. 

Le niveau de flexibilité de conception, rendu possible grâce à une technologie d’impression 3D de pointe, permet une personnalisation facile et rapide des finitions et des styles. Avec cette fonctionnalité, Dar Al Arkan vise à créer des maisons adaptées aux goûts et aux préférences uniques de ses clients.

Le projet de Dar Al Arkan n’est pas passé inaperçu auprès des autorités locales. Commentant l’utilisation des nouvelles technologies, Fahad al Nasar, responsable de l’innovation au ministère du Logement d’Arabie saoudite, a déclaré : " En Arabie saoudite, nous nous développons rapidement dans le secteur de la construction grâce à notre initiative de technologie du bâtiment et nous mettons en œuvre de nouvelles technologies pour permettre à 70 % des la population saoudienne sera propriétaire de sa maison d’ici 2030. Notre stratégie est de révolutionner la façon dont les gens pensent à la maison grâce à des méthodes futuristes intelligentes ».

Le projet a été réalisé avec des matériaux locaux et la solution D.fab développée par Cemex et COBOD. Cette solution permet aux clients COBOD d’utiliser 99 % de matériaux locaux et peu coûteux, tout en ne comptant que sur 1 % provenant d’une source centrale. 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
JLG au soutien de l'IPAF
JLG au soutien de l'IPAF
Décarbonation : Ecocem obtient une Evaluation Technique Européenne (ETE) pour sa technologie ACT
Décarbonation : Ecocem obtient une Evaluation Technique Européenne (ETE) pour sa technologie ACT
Opéra Garnier : les échafaudages en représentation
Opéra Garnier : les échafaudages en représentation
Magni sur la route des Indes
Magni sur la route des Indes
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS