Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Une façade bois contre le feu

Une façade bois contre le feu
Crédit photo : Groupe Feu
Par la rédaction, le 9 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Depuis 2017, le Groupe Feu rassemble 12 entreprises et deux organisations professionnelles dans l’objectif de concevoir une nouvelle solution de façade bois sécurisée vis-à-vis des risques de propagation du feu.

La réglementation impose l’obtention d’une appréciation de laboratoire attestant de la non-propagation du feu par les façades, et liée à la réalisation d’un Essai LEPIR 2 dont le coût est estimé à 40 000 €. Un budget difficile à réunir pour des entreprises de la filière bois.

Piloté par Bois HD, le centre d’ingénierie de l’école d’ingénieurs ESB - Bois & matériaux biosourcés, le collectif s’est constitué afin de développer des  solutions complémentaires à celles du guide « Bois Construction et Propagation du feu par les façades » édité depuis 2016.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Durant 3 ans, le Groupe Feu a ainsi rassemblé l’association Ingénierie Bois Construction (bureaux d’étude bois), l’organisation professionnelle UICB (Union des Industriels et Constructeurs Bois) et les entreprises Bouygues Construction (78), CMB (79), Construction Bois EMG (22), FP Bois (40), Groupe ISB (35), Lignalpes (74), Maître Cube (75), PIVETEAUBOIS (85), Protac (22), Siniat (84) Sivalbp (74) et Techniwood (75).

Une quinzaine de réunions de travail et des expérimentations menées par le laboratoire Efectis - agréé en résistance & réaction au feu - ont permis d’obtenir un Essai LEPIR 2 (Local Expérimental Pour Incendie Réel à 2 niveaux) qualifiant, en décembre 2020.

Cette appréciation de laboratoire est nominative et donc réservée en exclusivité aux membres du groupe. La solution constitue une alternative aux propositions recensées dans le guide  « Bois Construction et Propagation du feu par les façades » et qui répondent à l’objectif de limiter la propagation du feu d’un niveau à l’autre d’un bâtiment ou de manière latérale.

Les atouts

●Limitation du débord des déflecteurs à 50 mm maximum
●Utilisation du bardage bois avec un classement de réaction au feu minima D-s2-d0
●Affranchissement du dispositif d’obturation de la lame d’air
●Mise en œuvre des isolants bio-sourcés avec un parement à minima Euroclasse D
●Emploi de plusieurs types de bardage, y compris en aspect claire-voie si pose horizontale

« Les solutions référencées dans le guide sont efficaces techniquement mais difficiles à mettre en œuvre d’un point de vue opérationnel. Elles génèrent des coûts supplémentaires et compliquent la prescription. A titre d’exemple, l’installation de déflecteurs pour écarter la flamme de la façade augmente la dimension extérieure d’un bâtiment et le marque d’un point de vue esthétique. Le Groupe feu a permis de réunir des industriels, des concepteurs et des fabricants afin de trouver une solution universelle. Cette dernière permet de mettre en valeur le matériau bois en bardage et doit désormais être appliquée dans le cadre de projets concrets. Les retours d’expériences des différents participants permettront de procéder, au besoin, à des ajustements. Tous les acteurs qui ont pris part à cette démarche ont confirmé leur satisfaction. En fonction des évolutions règlementaires, le groupe pourrait ainsi être réactivé dans la perspective de nouveaux projets collectifs.La solution développée permet désormais aux entreprises du groupe d’enrichir leur offre dédiée aux bâtiments de grande hauteur, à certains établissements recevant du public et aux bâtiments d’habitation de 3ème famille. Ces derniers représentent une part importante du marché pour les entreprises de construction de la filière bois », indique Yves-Marie Ligot, dirigeant d’un bureau d’études techniques spécialisé dans la construction bois et représentant de l’association IBC au sein du Groupe Feu.

 
 Les différentes étapes du projet :

● septembre 2017 : lancement du groupe de travail

● février 2018 – septembre 2018 : recherche de solutions, détermination des contraintes acceptables (surcoûts, aspect esthétique, pérennité des solutions…)

● octobre 2018 – mai 2019 : détermination et analyse des critères influençants (via simulation numérique par Efectis et réalisation d’un essai moyenne échelle type SBI chez Efectis - Belfast, en avril 2019),

● juin 2019 – janvier 2020 : conception du prototype de façade

● février 2020 : réalisation de l’essai LEPIR 2 d’orientation chez Efectis

● avril 2020 – novembre 2020 : révision de la conception de la façade en fonction des résultats de l’essai d’orientation

● décembre 2020 : Réalisation de l’essai LEPIR 2 qualifiant chez Efectis





 

Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Le Groupe LIP ambitionne de devenir n° 1 de l’intérim spécialisé en France
Le Groupe LIP ambitionne de devenir n° 1 de l’intérim spécialisé en France
La feuille de route du groupe LIP est toute tracée. Après une année 2020 fortement perturbée par la crise sanitaire, le Lyonnais remet la machine en marche avec un objectif, devenir le premier acteur de l’intérim spécialisé en France, et notamment dans le bâtiment.
Würth France et la Capeb, des valeurs communes
Würth France et la Capeb, des valeurs communes
Claude Kopff, président du directoire, et ses équipes ont reçu les représentants nationaux et régionaux de la Capeb (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) pour faire un point sur le partenariat en cours et évoquer l'ensemble les actions mises en place depuis septembre 2018 (date de signature du partenariat).
Sotrama lance à la location son robot de démolition intérieure
Sotrama lance à la location son robot de démolition intérieure
Sotrama, acteur breton reconnu a souhaité renforcer son activité en s'ouvrant à la location de robot de démolition intérieure. C'est notamment avec un BROKK 110 que cette activité démarre.
Deux bâtiments de logements bois à Sartrouville
Deux bâtiments de logements bois à Sartrouville
Lancé en mars 2021, le chantier de rénovation du foyer Saint-Exupéry à Sartrouville pour le bailleur social Adoma est réalisé en site qui reste occupé. Il est donc phasé et comprend la mise en place de modules en bois réalisés par la société Ossabois, partenaire de GCC sur ce projet. 
Les ciseaux HS15 E distingués
Les ciseaux HS15 E distingués
A l'occasion de la cérémonie du Mât d’Or qui s’est tenue le 18 mars dernier à Paris en visioconférence, les ciseaux électriques HS15 E d’Haulotte ont reçu un prix pour leur performance tout-terrain, leur éco-responsabilité et leur gestion intelligente de l’énergie.
Un nouvel ouvrage sur les BFUP aux Editions Eyrolles
Un nouvel ouvrage sur les BFUP aux Editions Eyrolles
Les éditions Eyrolles présentent leur nouvel ouvrage sur les "BFUP : bétons fibrés à ultra-haute performances - Dessiner, calculer, construire", par Jean-Marc Weill.
Grand Paris : les coffrages Péri en gare M.I.N. Porte de Thiais
Grand Paris : les coffrages Péri en gare M.I.N. Porte de Thiais
Dans le cadre des travaux du Grand Paris Express du prolongement sud de la ligne 14, des coffrages Péri sont utilisés pour la gare M.I.N. Porte de Thiais (94).
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.