BÂTIMENT - GROS OEUVRE
TDM 2022
INSCRIVEZ-VOUS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Notre-Dame de Paris : l’échafaudage sinistré a été entièrement démonté

Notre-Dame de Paris : l’échafaudage sinistré a été entièrement démonté
Par la rédaction, le 25 novembre 2020.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’échafaudage installé dans l’optique de la restauration de la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Paris, et pris dans l’incendie du 15 avril 2019, a bien résisté au sinistre mais a été déformé par la chaleur. Constitué d’un enchevêtrement de 40 000 pièces pour un poids de 200 tonnes, dont la moitié à plus de 40 mètres de haut, il était devenu un danger pour le monument. Sa dépose vient enfin d’être finalisée.
 


Le démontage a été amorcé le 8 juin dernier. L’échafaudage a d’abord été instrumenté pour que les travaux puissent se dérouler en toute sécurité, puis ceinturé de poutres métalliques sur trois niveaux pour le stabiliser et empêcher tout risque d’écroulement. La structure a ensuite été encadrée de part et d’autre par un deuxième échafaudage afin d’installer des poutres métalliques, pour permettre à des cordistes de descendre au cœur de l’échafaudage incendié.
 
Un cordiste inspecte l’échafaudage sinistré - 3 juin 2020 © C2RMF / Alexis Komenda

Les échafaudeurs ont démonté les parties accessibles à l’aide d’une nacelle, tandis que les cordistes sont descendus au plus près des parties calcinées pour découper, à l’aide de scies-sabres, les tubes métalliques fondus les uns sur les autres, évacués grâce une grue à tour de 80 m. A la mi-août 2020, la mission des cordistes s’est terminée et les échafaudeurs ont pu prendre le relais pour terminer l’opération.
 
Masqués pour se protéger des potentielles émissions de plomb, les cordistes travaillent en équilibre – 12 juin 2020 © Pascal Tournaire / Jarnias

Aucune nacelle ne pouvant être levée par vent soufflant au-dessus de 36 km/h, un fonctionnement en 2x8 a été mis en place pour les dernières opérations réalisées à l’automne, afin de tirer au mieux parti des conditions météorologiques favorables, lorsqu’elles sont réunies. Fin octobre, l’échafaudage a été désolidarisé en quatre ensembles stables et indépendants, rendant possible le dégagement, à l’aide de la grue à tour, d’une grande poutre en bois suspendue au-dessus de la croisée du transept, qui menaçait de tomber.
 
Echafaudeurs et nacellistes travaillent côte à côte au démontage de l’échafaudage – 30 septembre 2020 © Didier Cuiset / Europe Echafaudage 

Le démontage s’est achevé aujourd’hui. Il laisse place à des travaux consacré à l’installation d’un parapluie provisoire pour mettre hors d’eau la croisée du transept qui se poursuivront par la sécurisation des naissances de la voûte de la croisée. Enfin, les cordistes procèderont à l’évacuation des vestiges, au nettoyage et à l’aspiration des quatre voûtes adjacentes à la croisée du transept. Cette dernière opération permettra aux architectes en chef des monuments historiques d’affiner leur diagnostic, préalablement aux travaux de restauration.
 
 
 
Le ballet des grues et des nacelles vient dégager la croisée du transept de sa gangue -11 juin 2020 © C2RMF / Alexis Komenda
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Solutions de revalorisation CDE - Transformer les déchets en matériaux de construction de valeur
Contenu de marque
  [Machine Inside] Un mini-finisseur chez Bomag : le BF 200 C
Dernier numéro
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
N° 349
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Norme EN 1004 revisitée : Hymer propose une piqûre de rappel
Norme EN 1004 revisitée : Hymer propose une piqûre de rappel
La période de transition concernant l’application de la nouvelle version de la norme NF EN 1004 a expiré. Applicable depuis le 1er décembre 2021 dans toute l'Europe pour la fabrication d’échafaudages roulants de service en éléments préfabriqués, la norme remaniée couvre un domaine de validité élargi et intègre des modifications destinées à améliorer la protection des utilisateurs.
Layher lance une nouvelle version de son logiciel des métiers de l’échafaudage
Layher lance une nouvelle version de son logiciel des métiers de l’échafaudage
À l’occasion du Salon Batimat, Layher présente Windec3D 6.0, la nouvelle version de son logiciel dédié aux professionnels de l’échafaudage : construction, plan, liste de matériel, Descente de Charges et Procès-Verbal de Réception, en toute indépendance.
Des échafaudages pour la préservation du patrimoine français
Des échafaudages pour la préservation du patrimoine français
Layher participe depuis de longues années à la restauration et à la rénovation de monuments historiques français. Sur l’année 2021 et 2022, l’entreprise a été choisie pour participer à la rénovation de monuments emblématiques tels que la loge du jardinier de la Villa Savoye à Poissy, l’Escalier Mollien au Musée du Louvre ou encore les Écuries du Roi du Château de Versailles.
Lancement du site « Location Montage échafaudages » par l’Echelle Européenne
Lancement du site « Location Montage échafaudages » par l’Echelle Européenne
L’Echelle Européenne complète ses activités en mettant en place la location et le montage d’échafaudages : échafaudage de façade, échafaudage multidirectionnel, échafaudage suspendu, service de confinement, etc.
Nouveaux modes constructifs : danger ou opportunité pour le matériel ?
Nouveaux modes constructifs : danger ou opportunité pour le matériel ?
Construction mixte, construction bois, hors site, rénovation, bas carbone, digitalisation,… les nouveaux modes constructifs ont et auront un impact certain sur les matériels qui n’auront d’autres choix que de se réinventer. Pourquoi ? Comment ? Pour nous éclairer sur ce sujet, nous avons interrogé Patrick N’Kodia, Directeur du Matériel de Bouygues Construction.
Comment Layher réoptimise son parc locatif
Comment Layher réoptimise son parc locatif
Si la Covid est venue frapper le secteur du bâtiment, comme tant d’autres, Layher, spécialiste de l’échafaudage, s’est d’abord appuyé sur ses forces puis réorienté son parc de location pour subvenir aux besoins des acteurs. L’entreprise envoie parallèlement un message fort rappelant combien la location fait partie de son ADN.
« Des chiffres d’affaires en hausse mais des marges impactées »
« Des chiffres d’affaires en hausse mais des marges impactées »
Pour les matériels d’échafaudages, de coffrages et d’étaiements, l’année 2021 s’est révélée très dynamique. Pour 2022, la profession s’attend à un ralentissement des volumes de vente de matériels mais à une amélioration des résultats. Explications avec Jacques Frénéhard, président du SFECE (Syndicat Français de l'Echafaudage, du Coffrage et de l'Etaiement).
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
30 ans de l'UPDS
11 Octobre 2022
E-vitrines de l’innovation IDF Aménagement durable
18 Octobre 2022
5ème édition du Salon du Littoral et des Enjeux méditerranéens
18 Octobre 2022
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur / Dessinatrice du BTP
- Manoeuvre de chantier
- Chef d'équipe gros oeuvre
- Architecte paysagiste urbain / urbaine
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.