Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Terrassements > De loueur de machines à créateur de valeur
TERRASSEMENTS

De loueur de machines à créateur de valeur

PUBLIÉ LE 28 MARS 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
De loueur de machines à créateur de valeur
Crédit : Samoter
Le 4e webinaire de Samoter portait sur le secteur de la location de machines, un métier qui à de quoi offrir en matière de durabilité, d’innovation et de compétences. 

Le secteur de la location en Italie peut continuer à progresser à condition que les professionnels l’interprètent comme un choix stratégique et pas seulement comme un service utilisé pour couvrir les pics d’activité. Telle est la conclusion du quatrième webinaire organisé en amont de Samoter (Vérone, 3-7 mai) et consacré au "rôle de la location moderne dans la chaîne d’approvisionnement du secteur de la construction".

Avec le soutien de Rental Blog et partant du principe que le secteur de la location en Italie est encore très fragmenté et que la législation de base ne reconnaît pas officiellement les professionnels de la location, la discussion s’est concentrée sur l’évolution que connaissent les sociétés de location à mesure qu’elles progressent de leur tâche traditionnelle de fournir des machines pour des besoins occasionnels à un rôle de fournisseur plus général. Le constat implique de digitaliser, de former de nouveaux profils professionnels, de veiller à la sécurité et de prendre à bras le corps la transition écologique, tout en menant de nouvelles réflexions sur les chauffeurs et les liens entre partenaires.

Gianluca Benci, PDG d’Alias ​​​​et consultant de l’Association européenne de location, mentionnait l’impact effectif de la digitalisation dans le domaine de la location d’équipements de construction : "De manière générale, le numérique améliore l’expérience client car il peut prendre en charge toutes les étapes - maintenance, gestion de flotte, contrôle d’accès au crédit et assurance, par exemple. Les avantages vont bien au-delà de l’automatisation des processus. La plus grande efficacité obtenue permet de fournir des services opportuns et de meilleures marges économiques. Pourtant, tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement ne sont pas intéressés ou désireux d’adopter une approche numérique. Dans ce contexte, la moyenne d’âge élevée dans le secteur joue un rôle important."

De cette rencontre en est ressorti que de nouvelles compétences sont nécessaires afin de faire évoluer la location et de faire passer les opérateurs de la « location de machines » à la « création de valeur ». Un constat partagé par Ilaria Nembro, responsable de la marque et de la communication du groupe Tesya : "Malgré le taux de chômage des jeunes de 30 %, aucun technicien ne se trouve en Italie. Une étude que nous avons menée en Italie, au Portugal et en Espagne a mis en évidence que les jeunes ne veulent pas suivre des cours professionnels parce qu’ils pensent qu’ils sont réservés aux personnes qui n’ont aucune aptitude aux études. Au cours des deux prochaines années, nous avons l’intention d’embaucher 350 personnes et nous nous sommes donc lancés dans un processus complexe de repositionnement d’image des techniciens. En définitive,ils sont des personnes ayant une grande aptitude à la résolution de problèmes, ainsi que des compétences de plus en plus spécifiques, telles que la maintenance prédictive, la mécatronique et la digitalisation".

La valeur des services de location doit être perçue, sinon le seul indicateur reste le coût. Il faut simplement repenser le service. "Si la location doit devenir vraiment moderne, nous devons revoir nos mentalités ici et maintenant et adopter une approche davantage tournée vers l’avenir, a déclaré Francesca Marchesini, Channel Manager de Kohler Engines. Nous n’avons qu’à mentionner les investissements dans la formation du personnel et la valeur qu’elle garantit : un technicien bien formé peut s’attaquer à l’ennemi commun de l’industrie : les temps d’arrêt des machines. La valeur du service justifie un meilleur positionnement."

"Les sociétés de location sont appelées aujourd’hui à valoriser leur service auprès de leurs propres employés ainsi que des clients, fournisseurs et parties prenantes. Cela signifie qu’elles jouent également un rôle social. Attention à la durabilité et à la sécurité, l’amélioration des compétences des personnes, la digitalisation et le partage d’idées entre tous les acteurs, nous aident à donner une image différente du secteur : de la simple négociation à un véritable changement culturel", a souligné Marzia Giusto, directrice générale de Loxam Italia.

  
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
Chronoflex se développe dans le graissage
Chronoflex se développe dans le graissage
Vinci Construction : « Les constructeurs chinois doivent aller vite »
Vinci Construction : « Les constructeurs chinois doivent aller vite »
Wacker Neuson montre tout son savoir-faire
Wacker Neuson montre tout son savoir-faire
Tous les articles Terrassements
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS