Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Vue sur Bauma : une pelle de carrière électrique à câble

Partager :
Vue sur Bauma : une pelle de carrière électrique à câble
Par J.T., le 15 avril 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Carrières
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Gigantesque, le stand de Liebherr sur Bauma avait de quoi faire tourner les têtes. Difficile de se concentrer sur une seule machine tant l’offre était démesurée. Mais il aurait été illusoire de passer à côté de la pelle minière R9200 E, une machine de 210 t à la particularité d’être alimentée par câble électrique de 50 Hz.

Cette pelle à la capacité au godet de 12,5 m3 a été conçue sur le modèle de la pelle de manutention (elle-aussi électrique) LH110. « Il faut 6 000 Volts pour faire fonctionner la R9200 E, précise Mathieu Boone, responsable des ventes de machines chez Van Der Spek, distributeur Liebherr en Belgique. Cela implique d’avoir accès à des infrastructures de haute tension ».

Reliée par un câble électrique, la machine offre 20% d’économies par tonne, n’émet aucune émission et réduit les vibrations au minimum. Elle est également plus rapide : les cycles de travail durent entre 22 et 26 secondes. Soit entre 2 et 3 secondes de moins qu’une pelle classique. La technologie électrique sur secteur a par ailleurs l’avantage d’allonger de 2 à 3 fois la durée de vie du moteur par rapport à une motorisation thermique conventionnelle. « Une première unité a été vendue dans le nord de l’Allemagne, poursuit Mathieu Boone. Elle devrait remporter un beau succès en Europe de l’Est où la culture de la pelle à câble est très forte ».

Pour l’heure, Liebherr n’envisage pas de passer à une machine complètement autonome en électrique sur ce type d’application. « Un de nos axes de développement porte néanmoins sur la récupération de l’énergie accumulée par le bras de la pelle, reconnaît le responsable, et nous étudions de près des technologies au gaz à l’image de la pile à combustible. La difficulté réside dans la garantie de l’aspect sécurité, sur lequel Liebherr doit continuer à être infaillible ».

La R9200 E est bien sûr certifiée CE et bénéficie d’une certification supplémentaire liée à la technologie électrique.
 
 
 
 
La R9200 E sur le stand Liebherr à Bauma. Crédit photo : BTP Mag
  Ripage express en gare de Villejuif : Partie II
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
L’électrique s’invite dans les fondations spéciales
L’électrique s’invite dans les fondations spéciales
Les motorisations alternatives ne sont plus une vue de l’esprit dans la construction. Alors que les systèmes électriques gagnent les engins urbains compacts, Liebherr est parvenu à intégrer cette technologie encore confidentielle à une machine bien plus massive : la LB 16. Cette dernière est la première grande foreuse rotative au monde alimentée par batterie.
Martin Schickel, Liebherr : « Notre meilleure année en terme de volume depuis 2008 »
Martin Schickel, Liebherr : « Notre meilleure année en terme de volume depuis 2008 »
C’est au sortir d’un exercice 2019 réussi que Martin Schickel, directeur général de Liebherr France a accepté de bien revenir sur les grands accomplissements du constructeur. C’est également en fin observateur que le dirigeant analyse les différentes évolutions du métier, du matériel et de  la place de l’humain.
JLG : « La tendance est clairement au vert »
JLG : « La tendance est clairement au vert »
Très peu inquiet par le léger ralentissement que devrait connaître le marché de la nacelle en 2020, dont les volumes resteront par ailleurs quoi qu’il arrive hauts, JLG poursuit sa stratégie de développement autour des machines d’élévation plus écologiques.
Projet Zeus : le tracto électrique de Case
Projet Zeus : le tracto électrique de Case
Après le projet TETRA et sa chargeuse au biométhane, CASE présente désormais le projet ZEUS, un concept pour une chargeuse-pelleteuse entièrement électrique.
Morgan Pisanu, Takeuchi : « Vers la personnalisation des machines »
Morgan Pisanu, Takeuchi : « Vers la personnalisation des machines »
Le directeur commercial de Takeuchi France voit dans les différentes contraintes actuelles, juridiques ou environnementales,  des opportunités pour les constructeurs pour de se spécialiser. Et de promettre que Takeuchi en sera.
Manitowoc lance la Hup M 28-22 à Batimat
Manitowoc lance la Hup M 28-22 à Batimat
Manitowoc lance officiellement sa nouvelle Potain Hup M 28-22, dévoilée il y a quelques mois à Bauma, sur le salon Batimat. Les livraisons doivent démarrer début 2020. 
La benne acier/caoutchouc pour tombereaux de Metso bientôt livrée en Belgique
La benne acier/caoutchouc pour tombereaux de Metso bientôt livrée en Belgique
Présentée lors du dernier salon Bauma, la benne hybride acier/caoutchouc proposée par Metso équipera un premier tombereau en Belgique début 2020. Baptisée « Truck Body », elle se veut plus légère pour augmenter la charge utile à chaque trajet.
Tous les articles CARRIÈRES
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux du BTP
- Chef de bureau d'études en BTP
- Coordinateur / Coordinatrice BIM
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.