ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ INFRASTRUCTURES TP

Scania : « Une transition écologique réelle, réaliste et rentable »

Par Julia Tortorici. Publié le 27 avril 2023.
Scania : « Une transition écologique réelle, réaliste et rentable »
Crédit : Peggy Bergman
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Les capacités de livraison de Scania laissent miroiter une PDM globale de 14% à fin 2023 et de 18% sur le segment des énergies alternatives alors que le constructeur fait face à une demande en véhicules électriques et hybrides augmentant de près de +400%. Largeur de gamme et investissements dans la technologie électrique sont les composants majeures d’une stratégie à 2025.

Fin d’année fructueuse pour Scania qui relève des ventes nettes en hausse de +37%, et de +16% sur l’ensemble de l’année 2022. Les livraisons de camions progressent également de +14% au dernier trimestre, contribuant fortement à l’amélioration des ventes. « Nous sortons d’années particulières, marquées par la pandémie de Covid et la pénurie de semi-conducteurs qui en a découlé, rappelle Carl Pattyn, président de Scania France. Toutefois, grâce à aux compétences de nos salariés et distributeurs, et à la résilience de nos clients-partenaires, nous sommes parvenus à livrer 80 238 poids lourds en 2022, contre 90 366 en 2021, et 13 400 solutions de motorisations. Les commandes s’élèvent déjà à 82 071 unités, bien que nous en ayons enregistré 116 898 l’année précédente ». Grâce, notamment, à une réorganisation réfléchie face au marché des composants, Scania France réalise somme toute une « bonne année 2022 », sur la ligne du marché mondial des poids lourds.

Peut mieux faire sur les porteurs

Après un exercice 2022 « moins performant » - Scania ayant été « limité à la production de véhicules » - qui aboutit sur une part de marché oscillant de 10,8% à 11,7%, ce premier trimestre 2023 affiche « une grosse progression » se traduisant par 13,8% de PDM et maintenant Scania à la 3e place sur le podium des immatriculations mondiales. « Les tracteurs gagnent 5 points de PDM, car nos capacités de livraison font la différence. Les porteurs restent stables et s’adjugent 11,2% de PDM. Nous souhaiterions davantage progresser sur ce marché et dépasser les 13% de PDM. Nous pouvons parvenir à cet objectif grâce à notre gros portefeuille de véhicules, si toutefois les carrossiers maintiennent le cap », commente pour sa part Eric Darné, directeur commercial France. A fin mars 2023, le constructeur table donc sur une PDM de 15% et des prises de commandes en augmentation de +40,5%, tirées, encore une fois, par sa capacité à pouvoir livrer. « Si le rythme de livraison suit nous devrions parvenir à une PDM comprise entre 13,5% et 14% à fin 2023 », estime le responsable.

Le gaz n’est pas mort

Challengé par un marché dont la demande grandit, Scania, à l’instar de ses confrères, a pris à bras le corps le défi de la transition énergétique. Rappelons que le constructeur s’est fixé d’ambitieux objectifs de réduction de son empreinte carbone : -50% d’émissions de CO2 générées par ses activités en 2025 par rapport à 2015 (Scope 1 et 2), et -20% d’émissions liées à ses produits en 2025 par rapport à 2015. « Nous ne sommes pas ici pour faire du greenwashing, martèle Carl Pattyn. Nous promettons une transition écologique réelle, réaliste et rentable ». Scania fait des début prometteurs avec son moteur Super de 13 litres en mesure d’augmenter de +8% les économies de carburant, et adapté aux carburants renouvelables. « Ces derniers sont importants, là où l’électrique n’est pas la solution », rappelle le dirigeant. Les énergies alternatives pèse actuellement pour 7% du marché. Et Scania y fait sa place avec 18% de PDM en 2023 contre 23,8% en 2021. « Nous avons chuté en raison de l’explosion des coûts liés au gaz », nous l’explique Eric Darné. Alors que cette énergie « revient à des niveaux sereins et représente 9,7% de PDM de nos immatriculations », le beau portefeuille de Scania devrait pousser le curseur de l’énergie gaz à 15% des ventes totales du constructeur. La promotion des énergies alternatives sera d’ailleurs poussée par la possibilité d’opter en location (Scania Rent) pour des porteurs au gaz, électriques à batteries (BEV), au B100 et hybrides rechargeables (bras, bibenne grue et plateau grue). « 10 véhicules de démonstration sont actuellement proposés en essai chez nos clients », souligne le responsable.

« La gamme la plus large »

Le secret pour faire sa place sur un marché très concurrentiel ? Proposer des véhicules répondant le plus possible aux différents besoins. Scania joint le geste à la parole avec la première livraison en Ile-de-France d’un tracteur 460 ch au B100 exclusif éligible au Critère 1, monté au CAPS d’Angers. « Comme nous croyons encore au gaz, deux nouveaux moteurs à biogaz 13 litres de 420 et 460 ch arriveront sur le marché début 2024, annonce Bengt Rasmusen, directeur produit et logistique. Ils permettront une réduction de consommation de gaz de 5 à 10% par rapport à un moteur 410 ch classique ». En matière d’électricité, pas de nouveauté prévue à l’instant T. Cependant, les projections laissant penser que 50% des camions vendus par Scania en 2030 seront hybrides ou électriques ont abouti à la conception, en partenariat avec Dalby, d’un camion à bras 100% électrique. « Grâce à notre partenariat avec NorthVolt, nos batteries nouvelle génération pourront tenir 1,5 million de km, soit le cycle de vie du camion », souligne le responsable. Elles seront rechargées par une large gamme de différentes bornes, de la plus petite à 40kW (recharge en 8h), à la plus grande à 500kW. Si le constructeur confesse « travailler » au sein du consortium Milence à la mise en place d’un réseau de 2 700 bornes à hydrogène en France, en parallèle de la « mise en test d’un véhicule hydrogène chez Westports », cette énergie serait davantage « un vecteur pour les véhicules de niche » car en grande partie « captée par l’aviation ou les cimenteries ».
 
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
16 janvier 2024
Benoît Tanguy prend la tête de Scania France À compter du 1er avril, Benoît Tanguy, actuel Managing Director de Scania BSU (1), prendra les fonctions de président-directeur général de Scania France. Il succèdera à Carl Pattyn qui prendra la direction de Scania Belux (regroupant les marchés de Belgique et du Luxembourg).
Benoît Tanguy prend la tête de Scania France
16 avril 2024
Ritchie Bros performe pour sa première vente de l'année La dernière vente aux enchères de Ritchie Bros, en réalité la première de l'année, était organisée du 26 au 28 mars dernier. Un évènement qui a rapporté 30,7 M€ et permet d'esquisser les grandes tendances du marché du matériel d'occasion en France. 
Ritchie Bros performe pour sa première vente de l'année
21 décembre 2023
Scania livre sa première cabine profonde CS23 en France Scania France a remis à l’entreprise Henry Steyaert les clés d’un tracteur 590 S A6x2/4NB équipé de la nouvelle cabine surdimensionnée CS23. C’est le premier véhicule livré sur le marché français avec cette configuration. Il est équipé du moteur V8 Scania en version biodiesel.
Scania livre sa première cabine profonde CS23 en France
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola