Offre Silver (à partir de 20 € / mois)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines

INFRASTRUCTURES TP
★ PAGES SPÉCIALES
TLM 2022
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Livraison de matériaux sur les chantiers urbains : la bonne idée ?

Livraison de matériaux sur les chantiers urbains : la bonne idée ?
Crédit infographie : Supervan
Par la rédaction, le 10 janvier 2022.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Selon un rapport de la start-up Supervan étudiant les chiffres de la logistique urbaine et du transport digitalisé dans le BTP, les entreprises ont tout à gagner (surtout en productivité) à faire appel à la livraison dématérialisée de matériaux.  

61% des entreprises du BTP gèrent des chantiers en zone urbaine. À l’approche des JO 2024 et du développement des chantiers affiliés, les problèmes de congestion, de pollution (de l’air, sonore…) ne vont que croître, notamment en Ile-de-France. Actuellement, les entreprises réalisant de 1 à 10 chantiers, et celles réalisant plus de 100 chantiers estiment avoir gagné en productivité de respectivement +40% et +68%.
 
Nombreuses sont les entreprises qui se fournissent en matériaux de manière extrêmement régulière : tous les 1 ou 2 jours soit en moyenne 14 fois par mois. Une régularité d’approvisionnement qui pourrait s’expliquer par le manque  d’espaces de stockage en zone urbaine ou encore des problématiques organisationnelles et prévisionnelles. Pour y répondre, les acteurs du BTP disposent le plus souvent d’une flotte de véhicules dédiée avec en moyenne 4 VUL (Véhicules Utilitaires Légers) et moins d’un PL (Poids Lourd) par entreprise.
 

Mais cette flotte interne peut s’avérer contre-productive. Les répondants déclarent en moyenne plus de 12 jours d’immobilisation par an de leurs véhicules sur les chantiers et plus de la moitié des entreprises sondées (58%) affirment que ces approvisionnements rendent inactives plusieurs personnes pendant 2h en moyenne, soit près de 4,5 mois-homme d’improductivité par entreprise  chaque année,  ou encore 10% du temps de travail d’une équipe de 4 personnes.

Une digitalisation encore faible 

Seules 20% des entreprises interrogées ont déclaré qu’Internet et l’informatique ont amélioré leur productivité ou fait baisser les coûts de leurs chantiers pendant la pandémie. L’échange physique reste pour de nombreux acteurs une habitude bien ancrée. Seule 1 entreprise sur 6 effectue des achats de matériel (gros œuvre ou outillage) en ligne et près de 30% des entreprises du BTP se rendent directement chez le négoce pour effectuer leurs commandes, quand 66% les effectuent par téléphone.
 

La digitalisation du secteur est donc faible. En effet, 8 entreprises sur 10 n’utilisent pas de logiciels ou d’applications pour faciliter leur productivité sur les chantiers. La consultation des sites est effectuée par une minorité et seulement pour les devis ou pour regarder les stocks, mais beaucoup plus rarement pour l’achat de matériel. 

La livraison plébiscitée

Pour les professionnels interrogés, le prix et les délais de livraison constituent les deux priorités dans le choix d’un distributeur de matériaux. Seulement, selon les sondés, une minorité d’entreprises du BTP (35%) se fait livrer en zone urbaine directement sur le chantier. Et les raisons évoquées devraient pourtant inspirer la majorité : le gain de temps (38%), la facilité/praticité/le confort car c’est le fournisseur qui décharge (28%) et enfin cela permet de faire venir de grandes quantités, volume, poids, charges importantes (27%). 

En faisant appel à des solutions de logistique externe, les acteurs du secteur peuvent désormais se concentrer pleinement sur leurs chantiers et leur productivité. Ces solutions permettent d’organiser le transport de matériaux vers leurs chantiers en 3 clics, tout en répondant aux normes environnementales actuelles, de la vignette Crit’air 2 à la livraison verte.

La livraison verte gagne du terrain
 

25% des entreprises interrogées sont déjà prêtes à payer un peu plus cher pour passer à de la livraison verte. 20% sont d’ailleurs prêtes à payer - en moyenne - 57€ supplémentaires par livraison pour passer à de la livraison propre. Au global, plus de la moitié (55%) des entreprises sont sensibles à l’argument des véhicules verts mais plus de la moitié d’entre elles évoquent également le manque de prestataires pour expliquer ce qui les empêchent de passer à de la livraison électrique. 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
[Vidéo] Une journée avec un chauffeur livreur
Dernier numéro
Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
N° 62
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Le projet routier du Penlink (Nouvelle-Zélande) va à Vinci
Le projet routier du Penlink (Nouvelle-Zélande) va à Vinci
Vinci Construction vient de se voir confier, en groupement, le contrat de conception-construction du projet Penlink, situé au nord d'Auckland, en Nouvelle-Zélande. 
« Au service des tunneliers, des hommes ressources »
« Au service des tunneliers, des hommes ressources »
Le prochain congrès de l’Aftes qui se tiendra du 6 au 8 septembre au Palais des Congrès de Porte Maillot s’annonce sous les meilleures hospices, malgré l’impact de la pandémie sur la productivité des chantiers. Le marché est en croissance, inscrite sur plusieurs années, grâce à un Grand Paris Express catalyseur d’activité et d’innovation. Les initiatives fleurissent pour diminuer l’empreinte carbone des travaux, et le numérique gagne des métiers qui se redécouvrent.
Le Calvados réhabilite 5,5 km de route départementale
Le Calvados réhabilite 5,5 km de route départementale
Le Département du Calvados rénove une portion de 5,5 km de la route départementale n°4 entre les communes historiques de Saint Pierre sur Dives et Boissey en expérimentant le recyclage des chaussées en place avec traitement du sol par émulsion bitumeuse.
Le zapping de la rentrée
Le zapping de la rentrée
Une rentrée riche en actualité du côté de la construction.
IFS Cloud fluidifie les process administratifs internes d'Ortec
IFS Cloud fluidifie les process administratifs internes d'Ortec
Le Groupe Ortec confie à IFS Cloud le soin de gérer de bout en bout son ERP (Enterprise Resource Planning). Sa solution est capable de prendre en charge la planification financière, la gestion budgétaire, la comptabilité, le contrôle des projets et le suivi de gestion, et les achats.
Un MAN eTGM pour Stark Deutschland
Un MAN eTGM pour Stark Deutschland
En Allemagne, Stark Deutschland a mis en service le premier camion électrique à batteries du secteur des matériaux de construction allemand.
La Ferec lance l'appel à projets 2022
La Ferec lance l'appel à projets 2022
La Ferec ouvre l'appel à projets 2022 intitulé "Décarboner la construction et la maintenance des infrastructures : produits, procédés et équipements".
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Événements
Rencontre Ecotech® finances
6 Juillet 2022
PRODURABLE
13 Septembre 2022
Innopolis Expo 2022
20 Septembre 2022
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
- Projeteur / Projeteuse Voirie Réseaux Divers (VRD)
- Manoeuvre travaux publics
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.