Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Le plus long pont suspendu du Brésil surveillé grâce aux capteurs HBM

Partager :
Le plus long pont suspendu du Brésil surveillé grâce aux capteurs HBM
Par La rédaction, le 15 janvier 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Afin de surveiller le comportement structurel du plus long pont suspendu du Brésil, construit dans les années 1920,  l’entreprise de construction Teixeira Duarte, en charge de la réhabilitation de l’ouvrage, a favorisé les jauges de contrainte et jauges optiques HBM.

Inauguré en 1926, le pont Hercílio Luz, relie l’île de Santa Catarina au Brésil continental. En raison de son état vétuste, il fut fermé en 1991. Néanmoins, du fait de son classement au patrimoine historique, plusieurs projets de rénovation ont été engagés ces  dernières années.

De 2016 à 2019, Teixeira Duarte a entrepris une réhabilitation complète du pont, avec le remplacement des supports de paliers des tours principales, le renforcement et le revêtement des fondations ainsi que l’installation de nouveaux tabliers pour les véhicules et piétons.  

312 capteurs au total

Dans le but de s’assurer que la structure de l’ouvrage, vieille de 90 ans, puisse encore supporter le passage journaliser de nombreux piétons et véhicuels en toute sécurité, l’entreprise a eu recours à la technologie HBM.

« La tâche la plus complexe d’un point de vue technique, est la procédure de transfert de charge, qui consiste à alléger la tension sur les barres à œil pour permettre leur remplacement séquentiel », explique Ricardo Martins, ingénieur projet chez Teixeira Duarte. « L’exécution de cette procédure impliquait l’instrumentation de plusieurs points des structures métalliques originales et provisoires avec des capteurs de contrainte et la mise en œuvre d’autres capteurs électriques, tels que des inclinomètres et des capteurs climatiques, pour un total de 312 capteurs.»

« HBM a présenté la meilleure offre en matière de fourniture et d’installation, grâce à l’utilisation optimisée de technologies combinées : technologie optique pour les mesures de contrainte et la transmission de données vers le centre de contrôle, technologie électrique pour d’autres mesures et une méthodologie d’installation rapide qui était exigée par le calendrier des travaux.»


Teixeira Duarte a donc opté pour des capteurs et interrogateurs optiques HBM avec technologie à fibre à réseau de Bragg (FBG), pour surveiller la contrainte en des points critiques de la structure, et des capteurs électriques pour la lecture de différents signaux dont l’inclinaison, la température, le vent et le courant marin.
 
DR.
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Zoom sur une pelle de déconstruction à Clichy
En janvier, les équipes de Payen ont livré une pelle de déconstruction à la configuration très atypique à SFB.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Comet Loc, nouveau concessionnaire Kobelco
Kobelco renforce à nouveau son réseau de distribution avec la nomination de Comet Loc dirigé par Frédéric Leyssieux. Le nouveau partenaire couvrira les départements du Var (83) et des Alpes Maritimes (06).
À lire également
La base nautique de Vaires-Torcy prête pour les JO 2024
La base nautique de Vaires-Torcy prête pour les JO 2024
Le stade d'eau vive de l'île de loisirs de Vaires-Torcy (77) est le premier équipement des JO 2024 à avoir été livré. Rebaptisé Stade nautique olympique d'Ile-de-France, il est conçu par le cabinet d'architecture Auer Weber, épaulé du groupe d'ingénierie Tractebel.
Les câbles du pont de l’île de Ré contrôlés fil par fil
Les câbles du pont de l’île de Ré contrôlés fil par fil
La rupture, en septembre dernier, d’un câble de précontrainte sur le pont de l’île de Ré aura levé le voile sur une erreur commise lors de la construction de l’ouvrage mis en service en 1988. Après un contrôle de l’ensemble du pont, il s’avère que d’autres câbles seront également remplacés. Sur les 218 câbles de précontrainte répartis dans les six viaducs composant le pont de l’île de Ré, trois se sont avérés fragilisés. Un premier dans le viaduc n° 2 s’est d’ailleurs rompu en septembre 2018. « Vraisemblablement, de la mousse de polyuréthane avait été mise en œuvre pour assurer l’étanchéité de la gaine lors de la construction du pont, explique Pierre-Marie Audoin-Dubreuil, directeur général des services du département de Charente-Maritime (17). La mousse a pénétré dans le câble en lieu et place du coulis de ciment. Cette situation a alors entraîné une lente et inexorable corrosion des torons d’acier qui composent les câbles de précontrainte. » Long de 220 m, de diamètre 20 cm pour un poids de 35 kg au mètre linéaire, chaque câble d’origine du pont est composé de 19 torons de 7 fils, soit 133 fils par câble. « La mousse de polyuréthane n’aurait pas dû être employée à l’époque. Dès que nous avons constaté sa présence, nous ne pouvions alors pas être certains qu’il n’y en ait pas dans les autres câbles », ajoute Pierre-Marie Audoin-Dubreuil.
Gênes : dernière ligne droite dans l'édification des piles du pont
Gênes : dernière ligne droite dans l'édification des piles du pont
Les équipes de Salini Impregilo et Fincantieri sont dans la dernière ligne droite pour achever les piles du nouveau pont sur la Polcevera à Gênes. Les dernières manoeuvres concernent les piles 12 et 17.
Les travaux du pont Simone Veil en Gironde reprendront en fin d'année
Les travaux du pont Simone Veil en Gironde reprendront en fin d'année
Une décision de la cour administrative d’appel de Bordeaux, datant du 30 décembre dernier, vient de relancer le chantier du pont Simone Veil franchissant la Garonne. 
Projet site de la Tour Eiffel : une nécessaire modélisation numérique
Projet site de la Tour Eiffel : une nécessaire modélisation numérique
La ville de Paris s’est acquis les compétences d’Autodesk pour mettre en œuvre la maquette numérique sur le projet Site de la Tour Eiffel qui prévoit la réorganisation et la restructuration complète de cet espace touristique d’ici fin 2023.
Des joints de soudure au millimètre à Rotterdam
Des joints de soudure au millimètre à Rotterdam
Hollandia Infra BV a fait appel à la division Produits Ouvrés de Dillinger pour concevoir un nouveau procédé de préparation des joints de soudure, dans le cadre de la construction du pont métallique situé au niveau du tunnel Thomassen, dans le port de Rotterdam (Pays-Bas).
Allplan Bridge 2020, un logiciel BIM 4D pour les ponts
Allplan Bridge 2020, un logiciel BIM 4D pour les ponts
A l'occasion de la conférence IABSE 2019, Allplan a dévoilé Allplan Bridge 2020, la première solution BIM 4D totalement intégrée pour ponts.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
SALON AQUIBAT
26 Février 2020
SALON AQUIBAT
Confs'Amiante Bâti
27 Février 2020
Confs'Amiante Bâti
Confs'Amiante Navire
10 Mars 2020
Confs'Amiante Navire
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.