Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Colas sécurise les routes d'Eure-et-Loir

Partager :
Colas sécurise les routes d'Eure-et-Loir
Par la rédaction, le 17 mai 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Dans le cadre d’un accord, Colas met à disposition du département de l’Eure-et-Loir le service digital Anais, fondé sur l’utilisation des données embarquées. Ces dernières doivent contribuer au renforcement de la sécurité des usagers par la détection de zones d’alerte des infrastructures routières.
 
Anais, solution de Mobility by Colas, est un système de collecte et d’analyse de données relatives aux comportements des véhicules sur la route. Il permet d’identifier les zones d’alerte sur le réseau et de formuler au gestionnaire des recommandations d’entretien pour son patrimoine routier.
 
Colas a signé un partenariat avec Michelin Driving Data Intelligence (DDI) pour l’acquisition de données de conduite en situation réelle. Ces données, issues d’une communauté de conducteurs volontaires, sont remontées puis agrégées, anonymisées et contextualisées sur une plateforme de traitement permettant de détecter des zones d’alerte.
 
Ces zones sont ensuite analysées et traitées par Mobility by Colas qui propose aux collectivités territoriales, comme le département de l’Eure-et-Loir, un meilleur ciblage des opérations de maintenance en lien avec la sécurité routière.
 
Ainsi, l’analyse peut devenir continue et globale. Dès lors, il devient possible de mesurer les bénéfices induits par les travaux d’aménagement sur les zones d’alerte détectées et, plus généralement, d’entrer dans un processus d’amélioration continue pour rendre la route plus sûre.
 
 
Crédit photo : Mobility by Colas
  Le zapping de la semaine
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Orly s'offre le chantier de l'été
Orly s'offre le chantier de l'été
Construite en 1947, la piste n° 3 de l'aéroport de Paris-Orly ne pouvait plus se contenter d'une simple rénovation, mais plutôt, être démolie pour être reconstruite en respectant les nouvelles normes aéronautiques européennes en vigueur. Préparée minutieusement et réglée comme du papier à musique, cette opération hors norme s'accompagne de plusieurs autres travaux annexes, incluant le renforcement et la réfection d'étanchéité du pont au-dessus de la RN7, ainsi que la fermeture de la piste n° 2 qu'elle croise. Au total, 4 600 vols ont donc été annulés pour l'occasion, et le chantier de l'été doit impérativement respecter les délais fixés par le Groupe ADP, pour une réouverture programmée le 2 décembre. Depuis le 29 juillet, l'aéroport de Paris-Orly accueille l'un des plus importants chantiers de France ! Orchestré par le Groupe ADP et réalisé par un groupement emmené par Colas Ile-de-France Normandie pour le lot principal qui consiste à reconstruire entièrement - sur les 2/3 de sa surface - la piste n° 3, qui avait été construite sur des dalles en béton en 1947 puis rallongée en 1959, « lesquelles n'étaient plus stabilisées », selon Régis Lacote, directeur de l'aéroport. Réaliser des travaux de rénovation, comme entre 1989 et 1993, n'était plus possible sachant qu'une remise à niveau répondant aux nouvelles normes aéronautiques était nécessaire. « Depuis 2016, poursuit-il, nous savions qu'il fallait réaliser de gros travaux et il nous a fallu 2 ans de préparation pour ce chantier. »
Colas Rail recrute !
Colas Rail recrute !
Colas Rail et Adecco annoncent la signature d’un pacte social national visant à recruter cette année 100 personnes à travers des formes d’emploi socialement responsables.
À l’intersection des travaux sur l’élargissement de l’A41
À l’intersection des travaux sur l’élargissement de l’A41
A la sortie d’Annecy en direction de Genève, les travaux d’élargissement à 2x3 voies sur l’A41 vont bon train depuis près d’un an. Mandatée par le groupement Colas Rhône-Alpes Auvergne, Bouygues et Aximum, la filiale Perrier TP du groupe Colas y réalise pour le compte d’AREA, les travaux d’élargissement sur 3 km de l’A41, ainsi que le rétablissement de la RD1201, dont la création d’un giratoire. Au milieu de ce chantier où se côtoient au quotidien les équipes de 5 lots à l’œuvre et le ballet incessant de machines, Perrier TP doit composer avec une attention particulière pour les interfaces. En septembre 2018, Perrier TP démarrait les travaux du lot 3B, par le rétablissement de la RD1201 ainsi qu’un giratoire, des travaux ainsi répartis par AREA, maitre d’ouvrage et maître d’œuvre (épaulé par Ingérop) du chantier. Ces travaux devraient permettre la circulation vers les différents points d’accès du chantier. Mi-février 2019, Perrier TP, spécialisée en terrassement et VRD entre dans le vif du sujet, à savoir, la phase d’élargissement vers l’extérieur et de mise à 2 x 3 voies, sur 3 km de l’A41, au niveau de Pringy. Du terrassement jusqu’aux enrobés, en passant par les réseaux, l’entreprise emploie en moyenne 25 personnes sur le chantier, avec des pics à 50, et devrait en voir la fin à l’été 2020.
La part du Lyon pour Colas Rail !
La part du Lyon pour Colas Rail !
Le contrat d’extension de la ligne B du métro de Lyon a été attribué à Colas Rail pour un montant de 21,5 M€ par le syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise.
Le groupe Bouygues en repli (- 9 %) mais avec une « structure financière particulièrement solide »
Le groupe Bouygues en repli (- 9 %) mais avec une « structure financière particulièrement solide »
Malgré les bonnes performances, notamment de son activité construction, en janvier et février, le groupe Bouygues accuse un repli de – 9 % au premier trimestre 2020 avec une baisse de chiffre d’affaires estimée à 750 millions d’euros, dont 600 millions en France, soit 7,219 milliards d’euros.
La ligne 1 du métro d’Abidjan en bonne voie
La ligne 1 du métro d’Abidjan en bonne voie
L’avenant signé entre les présidents français et ivoirien entérine le tracé de la future ligne 1 du métro d’Abidjan dont la construction a été confiée à Bouygues TP, Colas Rail et Alstom. Le coût des travaux s’élève à 1,36 milliard d’euros.
Engins lourds de travaux et certificat ECM
Engins lourds de travaux et certificat ECM
A compter de juin 2020, et selon le règlement européen 2019/779, tout propriétaire d’engins lourds de travaux ferroviaires devra justifier d’une politique de gestion de sa flotte via un certificat d’entité en charge de la maintenance (ECM). Explications de texte.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux en électricité
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
- Manoeuvre bâtiment
- Aide-maçon / Aide-maçonne
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.