Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration. Vous avez cependant la possibilité de vous opposer à leur usage.
REFUSER
ACCEPTER
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Goyer démarre la rénovation des façades de la tour Ariane à Paris-La Défense
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Goyer démarre la rénovation des façades de la tour Ariane à Paris-La Défense

PUBLIÉ LE 20 JUILLET 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Goyer démarre la rénovation des façades de la tour Ariane à Paris-La Défense
crédit : Nouvelle AOM - Artefact
Goyer, filiale d’Eiffage, a débuté les travaux de rénovation des façades de la tour Ariane dans le quartier d’affaires de La Défense pour le compte d’Euro Ariane SAS représentée par BauMont Real Estate Capital et Aquila Asset Management.

Le projet consiste en la dépose des façades existantes, la valorisation des éléments issus de la déconstruction et la réalisation d’une nouvelle peau, soit 23 320 m2 de façades intégrant plus de 2 240 blocs. Les travaux de déconstruction et de pose des nouvelles façades sont réalisés en site occupé en prenant toutes les mesures nécessaires pour limiter les nuisances aussi bien aux riverains qu’aux occupants de la tour. Conçue par l’architecte Jean de Mailly, la tour Ariane est l’un des immeubles emblématiques du quartier. D’une surface de 64 500 m2, elle comprend 41 étages et 6 niveaux d’infrastructure. Sa rénovation a été pensée par l’agence d’architecture Nouvelle AOM. La future façade apportera une nouvelle identité au bâtiment, tout en préservant les caractéristiques de son architecture originale, et en offrant les performances thermiques et acoustiques des bureaux les plus avancés.

En réponse à la demande du maître d’ouvrage de réduire l’empreinte carbone du projet, Goyer a proposé la valorisation des éléments issus de la déconstruction, soit le recyclage d’une centaine de tonnes d’aluminium issu des boucliers existants et de 220 tonnes de verre pour les vitrages. Au total, cette initiative représente une réduction de 800 tonnes d’émission carbone. Les possibilités de réemploi ont également été explorées : 220 boucliers en aluminium seront réemployés pour la création d’une composition artistique dans le hall d’accueil de la tour. Les études d’exécution viennent de démarrer. Après une phase de prototypes pour affiner les choix et solutions techniques, Goyer a commencé par la préparation du chantier avec la mise en place de plateformes tout autour du bâtiment. La dépose des façades existantes a débuté avec le retrait des boucliers existants, et la pose de la nouvelle peau démarrera en septembre prochain après une phase de ravalement des bétons existants.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
Une nouvelle gamme électrique chez Yanmar
Good Morning Intermat #1
Good Morning Intermat #1
A Singapour, une grue Potain fait progresser la préfabrication
A Singapour, une grue Potain fait progresser la préfabrication
Layher distingué Médaille d’Argent EcoVadis pour sa politique RSE
Layher distingué Médaille d’Argent EcoVadis pour sa politique RSE
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS