ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Une entrée en vigueur de la REP PMCB controversée

Par La rédaction. Publié le 9 mai 2023.
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
PUBLICITÉ
Depuis le 1er mai, le paiement des éco contributions liées à la filière à responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment est entrée en vigueur.

L’inquiétude est de mise chez les entreprises artisanales du bâtiment à qui l’on demande de se conformer à un dispositif qui n’est pas encore opérationnel tout en payant pour un service qui n’est pas encore disponible.

En effet, non seulement, aucune cartographie des points de collecte susceptibles d’appliquer les règles de reprise sans frais sur les déchets triés n’a encore été communiquée alors que nous n’avons eu de cesse de souligner l’importance de préparer au mieux les entreprises en amont de l’entrée en vigueur de ce dispositif afin d’en garantir son succès.

Mais surtout le nombre de points de collecte disponibles, 515 actuellement, soit à peine 10% des points de collecte nécessaire, est largement insuffisant pour respecter la distance de 10 kilomètres maximum (20 kilomètres en zone rurale) entre la zone de production des déchets (chantier ou entreprise) et le point de collecte, comme le prévoit la loi.

Il est enfin à craindre que ces premiers points de collecte soient en majorité situés en zone urbaine ou péri urbaine, créant de fait une inégalité entre les entreprises. Un maillage territorial dense des points de collecte au plus près des chantiers est la condition sine qua non de la réussite de la REP.

Autre source d’inquiétude majeure, le flou qui règne encore autour des consignes de tri dont le respect conditionne la reprise sans frais des déchets. Aucun consensus n’a pu être trouvé concernant les quantités des autres déchets acceptés dans les bennes mono-matériaux. 

Alors que certains acteurs poussent pour l’instauration de règles contraignantes de tri, quelle que soit la nature des déchets, nous rappelons qu’il est fondamental que les standards de collecte correspondent à la réalité opérationnelle du tri sur les chantiers et, tout particulièrement, dans le cas de travaux de rénovation.

La CAPEB avait porté la proposition de décaler la mise en œuvre de la REP BÂTIMENT au 1er janvier 2024 dans le cadre des Assises du BTP. Il aurait été judicieux d’étudier de plus près cette proposition.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
4 décembre 2023
Manuloc étoffe ses solutions lithium Depuis le début 2023, 1 matériel sur 2 proposés par Manuloc est alimenté au lithium (chariots frontaux) et la quasi-totalité de ses matériels de petit magasinage fonctionne grâce à ce type de batteries. En cette fin d’année, le loueur étoffe sa gamme grâce à un partenariat avec un spécialiste mondial de la production de batteries lithium.
Manuloc étoffe ses solutions lithium
20 février 2024
Quand le béton de bois se jette à l’eau Pour la réalisation du futur centre aquatique Pierre Mendès de Saint-Priest (69), les équipes de Spie batignolles ont expérimenté un nouveau mode constructif avec la pose de murs préfabriqués en béton de bois dans l'espace vestiaires (voiles structurels portants) et en façade.
Quand le béton de bois se jette à l’eau
22 février 2024
Epiroc dévoile son « Performance Booster » Epiroc améliore sa gamme de broyeurs de démolition avec le tout nouveau « Performance Booster », appliqué au broyeur de démolition DP 1820.
Epiroc dévoile son « Performance Booster »
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola