ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Unicem : « La demande de BPE pourrait au mieux rester stable en 2022 »

Par la rédaction. Publié le 19 avril 2022.
Unicem : « La demande de BPE pourrait au mieux rester stable en 2022 »
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Après un rebond conjoncturel et technique « postpandémie » de l’activité des matériaux en 2021, une quasi-stabilisation des volumes de production était attendue en 2022 sous l’effet conjugué d’une dynamique de croissance de la demande moins vigoureuse et des tensions sur l’offre affectant le système productif. Si l’activité s’est plutôt bien tenue pour les granulats et le BPE en janvier-février, les mois qui suivent seront décisifs pour jauger l’impact de ces nouveaux facteurs sur l’activité à venir.
 
Le conflit en Ukraine vient renforcer ces tendances, ajoutant d’un côté une dimension énergétique à la résurgence inflationniste déjà à l’oeuvre depuis plusieurs mois et, de l’autre, un degré d’incertitude dans la confiance des agents économiques. Si l’activité s’est plutôt bien tenue pour les granulats et le BPE en janvier-février, les mois qui suivent seront décisifs pour jauger l’impact de ces nouveaux facteurs sur l’activité à venir. Pour l’heure, les carnets restent bien garnis sur le marché du logement et les conditions d’un réveil de la demande en travaux publics sont au rendez-vous. Mais la hausse sensible des coûts et des devis risque de peser négativement sur les arbitrages volume/valeur rendus par la clientèle privée et publique, même s’il est encore difficile à ce jour d’en doser l’ampleur.
D’après les premiers résultats des enquêtes mensuelles de l’Unicem, l’activité serait restée dynamique en février dans les matériaux de construction. Ainsi, la production de granulats aurait gagné + 1,6 % sur le mois de janvier, laissant son volume + 7,2 % au-dessus de son niveau de février 2021. Au cours des trois derniers mois, l’activité ressort en hausse de + 3,8 % par rapport aux trois mois précé­dents et progresse de + 1,7 % au regard de la même période d’il y a un an. Sur les deux pre­miers mois de l’année, la production de granu­lats s’inscrit en hausse de + 3,5 % sur un an et affiche + 10,5 % en cumul sur les douze der­niers mois glissants (- 1,1 % en comparaison des douze mois de 2019-20). Côté BPE, les livraisons de février ont certes cédé - 1,2 % par rapport à janvier mais restent + 6,9 % au-dessus de celles de février 2021. Sur le dernier trimestre connu et comparé aux trois mois précédents, les cubages produits sont quasi stables (- 0,4 %) mais demeurent haussiers sur un an (+ 1,1 %). Pour le premier bimestre de 2022, l’activité BPE gagne + 4,1 % par rapport à 2021 et le cumul sur douze mois laisse la tendance à + 11,3 % en glissement annuel (+ 0,6 % par rapport aux douze mois précédents, juste avant l’arrivée de la crise sanitaire). Après une progression annuelle de + 9 % en 2021 et de + 1,4 % com­paré à 2019, l’indicateur matériaux de l’Unicem, encore provisoire sur 2022, affiche­rait aussi un bon début d’année avec une hausse de + 4,7 % sur un an pour le bimestre janvier-février.
Dans ce contexte, la demande de BPE pourrait au mieux rester stable en 2022. En effet, les chantiers commencés et permis accordés en 2021 devraient se finaliser et se concrétiser en 2022, avec retards et surcoûts potentiels, les autorisations dans le segment de l’individuel étant traditionnellement peu sujettes à annula­tion. Côté granulats, l’ajustement de la demande de travaux face aux devis plus chers reste à ce jour incertain dans son ampleur ; la hausse de +1 % en volume initialement prévue apparaît en tout cas déjà compromise.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
8 janvier 2024
En 2024, la crise du logement pèsera sur la demande de matériaux de construction Après une année 2023 en repli, le secteur des matériaux de construction n’échappera pas, en 2024, aux conséquences de la crise du logement.
En 2024, la crise du logement pèsera sur la demande de matériaux de construction
10 novembre 2023
Fabrice d’Ascoli élu Président de l’Unicem La Réunion Élu à l’occasion de l’Assemblée générale du 13 octobre dernier, Fabrice d’Ascoli occupera durant trois ans la présidence de l’Union nationale des Industries de Carrières et Matériaux de construction (Unicem) La Réunion.
Fabrice d’Ascoli élu Président de l’Unicem La Réunion
16 octobre 2023
Xavier Barth élu président de l’Unicem Île-de-France Xavier Barth a été élu président de l'Unicem Ile-de-France à l'unanimité, à l’occasion de l’Assemblée générale du 28 septembre dernier.
Xavier Barth élu président de l’Unicem Île-de-France
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola