★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneBÂTIMENT - GROS OEUVRE

Le biomimétisme, source d’inspiration pour les bétons

Par la rédaction. Publié le 30 septembre 2021.
Le biomimétisme, source d’inspiration pour les bétons
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Des étudiants de l’ISA BTP, de l’ESIPE et de l’ESIEE Paris ont été récompensés mardi 28 septembre 2021, au Colloque Le Pont (Labège) autour du thème « Biomimétisme source d’inspiration pour les bétons : à la conquête des villes du futur ».
 
Le SNBPE (Syndicat National du Béton Prêt à l’Emploi) et CIMbéton (Centre d’Information sur le Ciment et ses applications) ont organisé pour la 7e année consécutive leur concours annuel d’idées destiné aux étudiants des écoles d’ingénieur et d’architecture. Le thème proposé en 2021 « Biomimétisme source d’inspiration pour les bétons : à la conquête des villes du futur » a séduit les étudiants qui ont imaginé des villes inspirées du vivant. Les lauréats ont été récompensés, mardi 28 septembre 2021, au Colloque Le Pont (Labège), devant un parterre de spécialistes mondiaux du Génie civil. La ville du futur devra se développer et se densifier en harmonie avec la nature, offrir un cadre de vie agréable, produire son énergie, valoriser ses déchets, accueillir la biodiversité, purifier l’air et l’eau… Autant de défis auxquels les étudiants feront face dans les années qui viennent en tant qu’acteurs de l’aménagement du territoire. De ce constat est née l’idée de la thématique 2021 du concours d’idée organisé par le SNBPE et CIMbéton depuis 7 ans déjà : « Biomimétisme source d’inspiration pour les bétons : à la conquête des villes du futur ». Les étudiants participants ont travaillé (par équipes de 2 à 6 personnes) sur des projets de villes biomimétiques tout en mettant en lumière les dimensions environnementales et sociétales des ciments et des bétons. Le Jury composé de professionnels adhérents au SNBPE, à CIMbéton et de professionnels de l’enseignement du Génie Civil a souhaité mettre en lumière deux projets particulièrement novateurs.
 
Le trophée pour deux étudiantes de l’ISA BTP   
 
L’édition 2021 du concours d’idées créé par le SNBPE et Cimbéton met à l’honneur deux étudiantes de 5e année de l’ISA BTP pour leur projet global de traiter l’inconfort thermique, visuel et acoustique généré par les centres urbains, grâce à des bétons augmentés. Amélie et Emilie ont ainsi introduit leur projet devant les membres du jury : « En observant minutiueusement la nature qui nous entoure, nous avons pu faire ressortir plusieurs pistes d’amélioration de l’utilisation du matériau béton. Nous nous sommes basées sur la capacité du béton à pouvoir intégrer d’autres matériaux et éléments dans sa composition comme la chitine, des cristaux intensifiant la lumière ou le métamatériau inspiré de la toile d’araignée. L’arrangement granulaire du béton nous permet de moduler sa porosité afin d’y cultiver des plantes ou de le rendre plus résistant en s’inspirant de la structure de l’émail des dents. Grâce au développement de ces idées nous sommes en capacité de répondre aux problématiques d’inconfort présentes dans nos villes ». Avec ce 1er prix, c’est un concept global et porteur d’avenir à moyen terme que le jury a souhaité récompenser.
 
2ème prix pour une équipe d’étudiants en Génie Civil et en informatique  
 
« L’idée que nous avons retenue est la construction en béton via une « flotte de drones » à l’instar d’un essaim d’abeilles. Du point de vue organisationnel, nous pouvons voir dans la nature que presque toujours, un ensemble d’animaux est organisé de la manière suivante : il y a un « roi » qui dirige l’ensemble, et des sous-groupes qui possèdent chacun une tâche spécifique. Ici, le rôle de roi serait joué par le PC qui coordonne le tout ». C’est ainsi que Samia et Baudouin ont présenté au jury leur projet au nom de leur équipe composée au total de 6 étudiants ingénieurs de ESIEE Paris (École de l’innovation technologique) et de l’ESIPE (École Supérieure d’Ingénieurs Paris-Est Marne-la-Vallée). L’idée tout à fait novatrice développe un concept de construction d’un bâtiment en béton à l’aide d’une flotte de drones, qui agirait sur le modèle d’un essaim d’abeilles. Cette inspiration conjuguée à de l’impression 3D permet une rapidité d’exécution intéressante et retire toute pénibilité à l’acte de construire. Ce projet a retenu l’attention du jury qui a créé spécialement un 2e prix pour récompenser l’idée innovante développée par les étudiants.
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
4 novembre 2021
« La matérialité d’un bâtiment est essentielle dans notre architecture » Depuis 2005, l’atelier d’architecture Aurélie Barbey développe des projets de logements collectifs et individuels ainsi que des équipements recevant du public (ERP). Il mutualise les moyens de production et compétences via la Scm Plateau 28 afin de monter des groupements d'architectes pour répondre aisément à la variété des commandes. Aurélie Barbey est nominée au prix de la première œuvre en 2014 pour des maisons en Corse. Depuis, l'atelier développe des projets en neuf et en réhabilitation. Sa pratique associe clarté constructive et soin apporté aux matériaux et aux détails. L’atelier s’attache à concevoir des espaces singuliers et contemporains qui reflètent le mode de vie des usagers. La réponse architecturale est toujours le résultat d’un dialogue accru avec l’ensemble des intervenants de la maîtrise d’ouvrage, de la maîtrise d’œuvre et des entreprises… explications avec l’architecte Aurélie Barbey.
« La matérialité d’un bâtiment est essentielle dans notre architecture »
29 avril 2022
KP1 fait l’acquisition d’une pelle excavatrice avec godet broyeur pour ses déchets béton KP1 investit dans une pelle excavatrice avec godet broyeur pour revaloriser ses déchets béton sur son site industriel de Pujaut (30).
KP1 fait l’acquisition d’une pelle excavatrice avec godet broyeur pour ses déchets béton
21 octobre 2022
Ligne 18 : l’ultra bas carbone au bout du tunnel La ligne 18 du Grand Paris Express est divisée en trois lots de travaux. Le lot 1 relie l’aéroport d’Orly à Palaiseau. 70% du béton utilisé est caractérisé « très bas carbone » avec un haut pourcentage de laitiers de haut fourneau en substitution du clinker du ciment. 29 voussoirs en béton ultra bas carbone seront également posés.
Ligne 18 : l’ultra bas carbone au bout du tunnel
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola