BÂTIMENT - GROS OEUVRE
TDM 2022
INSCRIVEZ-VOUS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

BIM : où en est la France ?

BIM : où en est la France ?
Source : PlanRadar, 2021
Par la rédaction, le 12 juillet 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
En 2013, la France était en bas du classement européen des pays ayant adopté le BIM. Huit ans plus tard, l’utilisation du BIM s’est fortement accélérée dans l’Hexagone et est aujourd’hui intégrée à plus de 35 % des projets immobiliers et plus de 50 % des projets de construction notamment chez les constructeurs les plus importants du marché. 

PlanRadar, qui développe depuis 2013 une solution de digitalisation des projets de construction et d’immobilier dans le Cloud, a étudié la dynamique d’adoption et d’utilisation du BIM dans sept pays (Grande-Bretagne, Allemagne, Pologne, France, Croatie, Autriche et Russie), en compilant les données issues des dernières études nationales menées sur le sujet.

En utilisant très tôt (dès les années 80) la technologie BIM sur ses projets de construction, le Royaume-Uni s’est imposé comme le pionnier en la matière. Ainsi, selon le bureau national des statistiques britannique, 73 % des entreprises connaissent aujourd’hui le BIM et utilisent cette technologie dans leurs projets.

Or, en 2011, seuls 13 % des promoteurs utilisaient le BIM et 43 % n’en avaient pas connaissance. Une accélération de son utilisation rendue possible par le gouvernement qui a décidé de rendre obligatoire depuis 2016 l’utilisation du niveau 2 du BIM sur tous les projets financés par l’Etat. 
 
Outre-Rhin, comme en Angleterre, environ 70 % des entreprises de construction utilisent le BIM, majoritairement au niveau 2, même si le niveau 1 est le plus répandu. Si les premiers projets BIM allemands ont été réalisés plus tardivement qu’en Angleterre, entre 2006 et 2009, le pays a su rapidement rattraper son retard grâce ici encore à des mesures gouvernementales fortes.

Dès 2015, l’utilisation du BIM est systématique dans les projets de grande envergure dont le budget est égal ou supérieur à 25 millions d’euros (ce qui concerne environ un tiers des concepteurs et des entrepreneurs en Allemagne) et est devenue obligatoire depuis 2020 pour tous les marchés publics relatifs à la construction d’infrastructures fédérales ou de bâtiments liés aux infrastructures.

En parallèle, de fortes mesures incitatives soutiennent aujourd’hui la mise en œuvre du BIM via la mise en place de projets pilotes et un soutien financier à destination des petites et moyennes entreprises.
 
France : un fort potentiel 
 
Contrairement à ses voisins, l’utilisation du BIM en France n’a pas été rendue obligatoire ni sur les projets de construction publics, ni privés. Pourtant, 35 % des promoteurs et 50 % des entreprises de constructions les plus importantes en France utilisent le BIM majoritairement à un niveau 2.

Un résultat qui s’explique notamment par un fort engagement incitatif de la part de l’Etat, qui voit dans cet outil un levier puissant de transition écologique et de réduction des coûts. Par conséquent, parmi les acteurs de la construction les plus adeptes du Building Information Modeling, on retrouve les bailleurs sociaux et les organismes directement liés à l’Etat.

Par ailleurs, lancé en 2018, la mise en œuvre du plan BIM 2022 a également permis d’accélérer la transition numérique dans la construction, en encourageant les participants à intégrer le BIM dans leurs flux de travail.

Des freins subsistent : absence d’un écosystème de confiance, incompatibilités des formats de données, absence de normalisation et manque accru de standardisation des outils et protocoles BIM, manque de compétences et difficulté d’accès aux bons outils numériques de formation , coûts d’investissement trop élevés, monopole des accès au BIM. 
 




 
Rejoignez-nous sur LinkedIn, Facebook et Twitter
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
Contenu de marque
  Solutions de revalorisation CDE - Transformer les déchets en matériaux de construction de valeur
Contenu de marque
  [Machine Inside] Un mini-finisseur chez Bomag : le BF 200 C
Dernier numéro
Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
N° 64
Sommaire
Découvrir
S'abonner
Les numéros
À lire également
Les télescopiques Magni compatibles au HVO
Les télescopiques Magni compatibles au HVO
Les moteurs diesel Volvo Penta équipant les machines Magni sont compatibles avec l'huile végétale hydrotraitée (HVO), un carburant paraffinique renouvelable produit à partir de sources végétales ou animales.
Bertrand Néel nommé Chef d’agence BTP Consultants à Lyon
Bertrand Néel nommé Chef d’agence BTP Consultants à Lyon
L’agence lyonnaise BTP Consultants est désormais dirigée par Bertrand Néel.
Rémi Perolari nommé Directeur de l’usine Aliénor Ciments
Rémi Perolari nommé Directeur de l’usine Aliénor Ciments
Rémi Perolari a été nommé au poste de Directeur de l’usine du groupe Cem’In’Eu Aliénor Ciments à Tonneins (47).
Les bons points du béton bas carbone à Toulouse
Les bons points du béton bas carbone à Toulouse
Le Conseil départemental de Haute-Garonne a fait construire un nouveau collège pour accueillir 600 élèves dès septembre 2022, dans le quartier Guilhermy. Cemex a livré l’ensemble des bétons bas carbone nécessaires à la construction de ce bâtiment à énergie positive et conçu selon la démarche HQE.
L’ESCT obtient le titre RNCP pour sa formation Bac +5 Manager de projets BTP
L’ESCT obtient le titre RNCP pour sa formation Bac +5 Manager de projets BTP
L’ESCT, l’École Supérieure de Conduite de Travaux, obtient le titre RNCP de niveau 7 (Bac +5) pour sa formation « Manager de Projets BTP », sanctionné par France Compétences.
La digitalisation guide Palfinger
La digitalisation guide Palfinger
Lors de l'IAA 2022, Palfinger présentera ses solutions numériques, éco-efficaces et intelligentes qui rendent le travail plus facile, plus sûr, et plus rentable.
Volvo Penta propulse Magni à New York
Volvo Penta propulse Magni à New York
La société Structure Tech emploie des chariots télescopiques Magni comme alternatives aux grues à tour, grâce à leurs moteurs Volvo Penta compacts et puissants. 
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
30 ans de l'UPDS
11 Octobre 2022
E-vitrines de l’innovation IDF Aménagement durable
18 Octobre 2022
5ème édition du Salon du Littoral et des Enjeux méditerranéens
18 Octobre 2022
+ d'événements
Emploi
- Dessinateur / Dessinatrice du BTP
- Manoeuvre de chantier
- Chef d'équipe gros oeuvre
- Architecte paysagiste urbain / urbaine
+ d’offres
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.