Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
FR
|
EN
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

GCC : un projet pilote éligible au label 4GRIDS

Partager :
GCC : un projet pilote éligible au label 4GRIDS
Par la rédaction, le 19 octobre 2020
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Certivéa propose dorénavant une extension au Label bâtiment connecté et communicant R2S-Ready2Services : 4GRIDS. Dans ce cadre, GCC a été retenu avec son projet de rénovation du collège Jean Jaurès de Cenon pour figurer parmi les opérations pilotes qui ont permis de développer cette extension. 

Fruit d’un travail de co-construction entre Certivéa et la Smart Building Alliance for Smart City (SBA), l’extension 4GRIDS est consacrée à la gestion intelligente de l’énergie des bâtiments. Elle vient compléter le label R2S-Ready2Services qui propose de valoriser l’engagement des acteurs de la filière construction et immobilier en matière de bâtiment connecté et communicant.

Dans le cadre du développement de l’extension 4GRIDS, Certivéa a lancé un appel à candidatures pour des opérations pilotes en 2019. Cette opération pilote avait pour objectif : d’évaluer les projets au regard d’un référentiel de bonnes pratiques pour l’optimisation de la maintenance des équipements et des consommations ; et de valoriser des bâtiments engagés dans une démarche de gestion intelligente des consommations énergétiques. 

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pour être compatible avec l’extension 4GRIDS du Label R2S, un bâtiment doit répondre à trois niveaux d’exigence : être communicant pour transmettre les données de production, de consommation et de flexibilité énergétique ; être fiable et tenir ses engagements de performances énergétiques ; être capable de réponde à la demande de flexibilité et de modulation des consommations d’énergie. 

Collège Jean Jaurès de Cenon

À Cenon, en Nouvelle-Aquitaine, GCC rénove le collège Jean Jaurès dans le but de le rendre plus fonctionnel et plus accueillant. Ce projet s’inscrit dans un Marché Public Global de Performance qui comporte des exigences en matière de maintenance, de performances environnementales et énergétiques ainsi que de confort (température, taux de CO2).

Pour tenir ces objectifs, ont été mis en place : 
- une ventilation 100 % naturelle avec un système qui capte le vent pour rafraichir et évacuer l’air vicié du bâtiment.
- une production d’électricité photovoltaïque
- l’installation d’un maillage de capteurs dans les salles de classe permettant de relever tous les paramètres de température, occupation, luminosité
- la mise en place d’un « Réseau Smart » fédérant l’ensemble des équipements techniques pour récupérer toutes les données nécessaires au suivi du confort, de la performance énergétique et de la qualité de l’air. Ces données transitent par une API (Application Programming Interface ou Interface de Programmation Applicative) facilitant les échanges entre les divers équipements.
- des missions de commissionnement et de management énergétique. GCC met en place un système d’accompagnement afin que les équipements installés soient utilisés au mieux de leurs capacités pour apporter un réel confort et procurer les meilleures performances. Des formations seront dispensées afin que le personnel et tous les utilisateurs comprennent et sachent gérer les appareils.

Collège de Cenon. Crédit photo : GCC
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine Matériels avec son cahier Construction
Nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
(+ son cahier Construction)
Découvrir
Acheter un numéro
  Une journée avec Delphine Degauchy
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 53
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (25 €)
À lire également
Le Havre : des bétons optimisés pour un impact carbone réduit d’un tiers
Le Havre : des bétons optimisés pour un impact carbone réduit d’un tiers
Pour les fondations spéciales du parc industriel Siemens Gamesa Renewable Energy dédié à l’éolien offshore au Havre, Cemex a produit un béton bas carbone Vertua adapté aux spécificités du sol et aux contraintes de chantier. À la clé, un impact carbone réduit d’un tiers.
Christophe Jeauneau élu à la tête du Synad
Christophe Jeauneau élu à la tête du Synad
Christophe Jeauneau a pris la suite de Claude Le Fur en tant que président du Syndicat National des Adjuvants pour Bétons et Mortiers (Synad).
« Tri des déchets : les mesures coercitives n’ont aucun effet »
« Tri des déchets : les mesures coercitives n’ont aucun effet »
Sur fonds de crise de la Covid-19, le secteur de la démolition tente de se dépêtrer des méandres de la loi anti-gaspillage et économie circulaire (Agec), prévue pour entrer en vigueur le 1er janvier 2022, et qui présente des enjeux stratégiques pour l’avenir de l’activité des démolisseurs en France. Les questions économico-environnementales, sur le tri, la reprise gratuite des déchets ou encore les clauses de réemploi, sont tout en haut des priorités du SEDDRe, représenté par Nathanaël Cornet-Philippe. 
Dunkerque dévoile le projet du premier bâtiment au coeur d’Euraénergie
Dunkerque dévoile le projet du premier bâtiment au coeur d’Euraénergie
Le projet territorial “Dunkerque, l'Énergie Créative” verra naître son parc d’innovation au Môle 2 dès 2023. Le premier bâtiment d’Euraénergie accueillera les acteurs de l’écosystème industrialo-portuaire au cœur de la stratégie de transition énergétique et numérique de la région dunkerquoise.
Emploi : « Le vendredi du BTP » arrive en Ile-de-France
Emploi : « Le vendredi du BTP » arrive en Ile-de-France
Face au succès de l’opération Le vendredi du BTP en régions Ouest et Est, Manpower décline cet évènement consacré à l'emploi en Ile-de-France. Objectif ? Pourvoir plus de 300 postes régionaux dans le secteur du BTP.
« Fessenheim devrait générer 380 000 t de déchets »
« Fessenheim devrait générer 380 000 t de déchets »
En France, l’énergie nucléaire n’est plus éternelle. Les exigences liées à la pérennité de la planète contraignent les politiques à privilégier de plus en plus les énergies renouvelables. Quant au parc nucléaire français, il arrive inéluctablement en fin de vie. Son démantèlement est un exercice lent et minutieux qui ne viendrait s’enrayer qu’en cas d’une multiplication soudaine des chantiers. Explications avec Igor Le Bars, directeur de l’expertise de sûreté nucléaire à l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN).
Dickson-Constant investit dans un 2e site industriel
Dickson-Constant investit dans un 2e site industriel
L’entreprise nordiste Dickson-Constant va investir 40 millions d’euros et lancera dès janvier 2021 la première phase des travaux de réhabilitation d’un site industriel situé à Hordain, dans les Hauts-de-France.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
34eme Congrès National AMORCE
3 Février 2021
Salon SMART
10 Mars 2021
Bio360
24 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien / Technicienne études de prix BTP
- Chef de projet BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
- Chef de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.