Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Manitou affiche – 25 % au 1er trimestre

Partager :
Manitou affiche – 25 % au 1er trimestre
Par La rédaction, le 29 avril 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Sur les trois premiers mois de l’année, l’activité de Manitou a été fortement impactée par la crise sanitaire avec un chiffre d’affaires de 421 millions d’euros contre 562 millions au 1er trimestre 2019, soit une baisse de – 25 %.

Dans le détail, la division manutention et nacelles (MHA) est la plus impactée avec un recul de – 29 %, soit un chiffre d’affaires de 283 millions d’euros au premier trimestre 2020, contre 397 millions l’an dernier à la même période. Cela s’explique notamment par « l’effet combiné de l‘attentisme des loueurs qui n’avaient pas encore passé leurs commandes en fin d’année 2019 » et de la crise du Covid-19, selon le communiqué du constructeur.

De son côté, la division produits d’équipements compacts (CEP) recule de – 24 % avec un chiffre d’affaires de 64 millions d’euros, sachant qu’une accélération de la demande était observée en début d’année, notamment grâce aux loueurs américains, « avant que cette dynamique ne soit stoppée par la crise ». La division services et solutions (S&S), affiche quant à elle un recul plus mesuré de - 8 % avec un chiffre d’affaires de 74 millions d’euros car elle est « parvenue à maintenir une activité réduite sur l’ensemble de la période de confinement ».

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Production arrêtée pendant un mois
Alors que les activités de production en France, en Italie puis en Inde ont été arrêtées mi-mars, « les opérations industrielles françaises et italiennes ont été très progressivement réactivées mi-avril », le groupe précise que « la mise en place de nouvelles mesures et le redémarrage de la chaîne logistique devrait impacter la performance industrielle pour de nombreux mois ».

Selon Michel Denis, directeur général de Manitou, « la réouverture progressive des opérations initiée depuis mi-avril prendra du temps avant de recouvrer fluidité et pleine efficacité. Elle restera sensible au redémarrage de l’ensemble de la chaîne logistique. Les premiers retours à ce jour sont encourageants, ce qui est essentiel pour que le groupe puisse accompagner la saisonnalité de ses marchés. » Il ajoute toutefois que « l’évolution de la crise sanitaire et ses impacts économiques restent encore difficiles à mesurer et ne nous permettent pas d’estimer à ce stade le niveau d’activité pour l’exercice. »

Des précisions seront certainement annoncées lors des prochains rendez-vous programmés. L’assemblée générale de Manitou se tiendra en effet à huis-clos le 18 juin et les résultats du 1er semestre 2020 seront publiés après bourse le 30 juillet.
 

© DR
  Aucun risque de collision pour Issy Coeur de Ville
À Issy-les-Moulineaux (92), Bouygues Bâtiment Ile-de-France s’attèle à la création d’un futur éco-quartier dont les travaux ont requis l’installation de dix grues à tour. Ces dernières sont toutes installées de dispositifs anti-collision AMCS technologies. 
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
Nos magazines
Accéder au kiosque
À lire également
Le groupe Manitou ferme ses opérations en France en raison du Covid-19
Le groupe Manitou ferme ses opérations en France en raison du Covid-19
Le 17 mars dernier, le groupe Manitou a annoncé la fermeture de ses opérations en France jusqu’au 31 mars prochain. A présent, il repousse à nouveau la date à fin avril. 
Manitou : « Le télescopique : un taux de rotation au sommet »
Manitou : « Le télescopique : un taux de rotation au sommet »
Après une année 2019 très forte, aussi bien sur le marché du télescopique que pour Manitou, une relative stabilité devrait prendre le relais en 2020. Un ralentissement de la croissance du marché global est à prévoir. La location, elle, devrait s’imposer face à l’achat. Le constructeur s’attend à un intérêt tout particulièrement marqué pour le segment 0-6 m et le rotatif. En matière de développement produits, des mises à jour sont à prévoir sur la sécurité et l’environnement.
Une nouvelle usine de nacelles pour Manitou
Une nouvelle usine de nacelles pour Manitou
Manitou amorce la construction d'une nouvelle usine de nacelles implantée dans la zone du Petit Tesseau à Candé (Maine-et-Loire), à 3 km de la première usine de nacelles du constructeur.
Les matériels souterrains du Grand Paris
Les matériels souterrains du Grand Paris
Pour les constructeurs, prendre part au chantier pharaonique du Grand Paris via leurs matériels est une opportunité qui ne se refuse pas. Outre le fait de contribuer à l’élaboration d’un projet à la caisse de résonance nationale, voire internationale, c’est surtout l’occasion de mettre en avant la qualité de leurs machines. A condition, vu le contexte particulier de l’exploitation souterraine, de ne pas négliger la notion de services. « C’est le premier chantier d’infrastructures en Europe et le quatrième au niveau mondial derrière les projets chinois et indien. Un programme titanesque qui devrait redéfinir complètement la mobilité francilienne et désenclaver de nombreux territoires aujourd’hui isolés », résumait il y a peu la Société du Grand Paris (SGP) pour expliquer à quoi correspondaient les travaux engagés dans ce cadre. Rien que pour les lignes de métro et les gares, quelque 25 milliards d’euros vont être dépensés sur une dizaine d’années. Au total, la facture atteindra 108 milliards sur une période de 10 ans, si l’on prend en compte les développements de nouveaux programmes de logements et d’aménagement des quartiers autour des gares. Pour les TP, c’est évidemment une aubaine. « Aujourd’hui, on estime que les travaux du Grand Paris représentent plus de 15 % de l’activité TP en France. C’est dire s’il est important d’y être, d’une manière ou d’une autre », explique ainsi un professionnel. Les constructeurs l’ont d’ailleurs bien compris et c’est la raison pour laquelle beaucoup s’affairent et se réjouissent d’y être représentés. Mais difficile pour autant de s’improviser spécialiste souterrain du jour au lendemain.
Quand la nacelle prend du poids
Quand la nacelle prend du poids
Longtemps confinée aux alentours des 220 kilos, la nacelle à grande capacité a fortement évolué en poids, en technicité et modularité. C’est aujourd’hui un produit en plein développement au sein des constructeurs qui déploient ce type d’engins à tour de bras. Le marché de la nacelle est sûrement en train de vivre ses plus belles années. En 2018 un nouveau record est tombé dans l’Hexagone. Tous segments confondus, c’est une progression de 46,40 % par rapport à l’exercice antérieur. En l’espace de 4 ans, le marché a même plus que doublé, passant ainsi de 8 044 unités à 16 886 unités entre 2015 et 2018. Aucun type de nacelles (ciseaux, mâts, flèches articulées…) n’échappe à cet « âge d’or ». Un constat qui n’a évidemment pas échappé à Rémy Heidelberger, responsable marketing Produits chez Haulotte : « la performance se poursuit en 2019 avec une nouvelle croissance de 10 % sur la période. Il existe, en effet, une très forte demande de la part des loueurs pour les nacelles articulées et les plateformes ciseaux tout terrain et ce, dans le cadre du renouvellement et de l’extension de leur flotte de machines », explique le responsable tout en tempérant : « mais nous notons aussi une stabilisation du marché sur les ciseaux électriques et les mâts verticaux ».
Manitou dévoile un nouveau centre de formation à Ancenis
Manitou dévoile un nouveau centre de formation à Ancenis
Sur son site d’Ancenis, le groupe Manitou a inauguré, hier, les nouveaux locaux de son centre de formation, conçus pour s’adapter aux gabarits des machines et répondre plus efficacement au besoin croissant de demande de formation de la part des concessionnaires.
Prise de participation majoritaire de Mawsley Machinery par Manitou
Prise de participation majoritaire de Mawsley Machinery par Manitou
La groupe Manitou a annoncé une prise de participation majoritaire de son distributeur britannique Mawsley Machinery, basé près de Northampton (Royaume-Uni).
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
e-EUBCE
6 Juillet 2020
e-EUBCE
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
8 Juillet 2020
Salon de l’Association des Maires d’Ile-de-France
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Technicien / Technicienne d'études BTP en génie climatique et énergétique
- Manoeuvre de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.