ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ BÂTIMENT - GROS OEUVRE

L’intelligence artificielle s’invite dans la construction

Par Charlotte Divet. Publié le 8 avril 2019.
L’intelligence artificielle s’invite dans la construction
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Dans les secteurs du bâtiment et de la construction, l’intelligence artificielle (IA) pourrait faire de plus en plus son apparition, en améliorant plus particulièrement la sécurité et la productivité sur les chantiers.

« Quand on parle d’IA, on pense Terminator et Matrix, avec des machines qui vont remplacer les hommes », a déclaré avec autodérision Djamil Yahia, Bid manager (responsable d’appel d’offres, ndlr) chez Vinci Construction France, à l’occasion d’une conférence organisée, en mars, par Leonard, plate-forme de prospective et d’innovation du groupe Vinci. « Or, l’IA est un outil comme un autre utilisé plus dans la logistique que dans l’exécution proprement dite de tâches sur le chantier ».

Les applications sur chantier

Actuellement, il existe deux applications majeures dans lesquelles l’IA est en capacité d’intervenir. Avec la vision par ordinateur, plus connue sous le nom de « computer vision », il est possible d’obtenir des analyses visuelles du chantier afin de savoir lorsque des situations dangereuses apparaissent (un trou sur le terrain, des collaborateurs qui ne portent pas d’EPI, etc.) et prévenir alors d’un problème de sécurité.

D’autre part, l’IA peut permettre d’améliorer la productivité en indiquant où sont les temps morts sur site, comment optimiser les ressources, ou encore optimiser les temps des collaborateurs en automatisant, par exemple, les reporting (communications de données) avec de nouveau le computer vision. Elle a aussi sa place dans les services support (achat, logistique, RH, etc.).

Des machines autonomes

« Pour les terrassements, où de nombreuses machines sont opérées sur site, certains commencent à se pencher sur la mise en place de dumpers autonomes avec un poste centralisé pour les gérer », raconte Djamil Yahia.  Au niveau des chantiers urbains, qui impliquent de nombreux critères à prendre en compte (la gestion des avoisinants par exemple), il est moins évident d’imaginer l’IA dans l’exécution.

Dans la projection de l’évolution du secteur de la construction, le Bid manager conclut : « A titre personnel, je pense que dans 50 ans, il n’y aura plus d’humains sur le chantier, ils seront plutôt à côté pour programmer les machines, faire de la coordination, pour les réparer ou en surveillance ». Les objectifs d’une bonne utilisation de l’IA sont à terme de réduire les coûts et tenir les délais sur les chantiers.
 
 
En 2017, Komatsu s’est rapproché de Nvidia pour intégrer l’IA dans ses chantiers de construction. Crédit : Komatsu
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
1er décembre 2023
Ireland France Business Awards : Ecocem remporte le prix de la meilleure entreprise irlandaise en France Ecocem a été désigné meilleure entreprise irlandaise en France par les Ireland France Business Awards, lors d’une cérémonie qui s’est tenue à l’hôtel Shelbourne de Dublin le 16 novembre dernier.
Ireland France Business Awards : Ecocem remporte le prix de la meilleure entreprise irlandaise en France
15 avril 2024
Le CSTB et Soprema renouvellent leur accord de partenariat Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et Soprema ont signé le renouvellement de leur accord-cadre de recherche à l'occasion de l'inauguration du nouveau centre d'expertise sur les isolants mousse de Soprema à Saint-Julien-du-Sault (89).
28 février 2024
Haulotte nomme en Thaïlande Le constructeur étend son réseau mondial avec la nomination de Rent Trade and Service (RTS) pour le représenter et commercialiser ses produits dans le Royaume de Siam.
Haulotte nomme en Thaïlande
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola