x
Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS

Inflation des coûts d’énergie et de matières 1ères à prévoir pour 2019

Partager :
Inflation des coûts d’énergie et de matières 1ères à prévoir pour 2019
Par Charlotte Divet, le 17 janvier 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
L’AIMCC a dévoilé, hier, les résultats de son enquête « Tendances Conjoncture », menée auprès de ses 70 organisations professionnelles membres. Pour 2019, une forte inflation des coûts d’énergie et de matières premières est encore à prévoir mais, l’activité devrait se stabiliser.

L’initiative de réaliser ce type d’enquête annuellement est née au sein de la commission économique de l’AIMCC, il y a trois ans. Pour cette troisième édition, le taux de réponse s’élève à 83% avec 58 organisations professionnelles sur 70 ayant accepté de répondre.

Si les indicateurs de janvier 2018 laissaient entrevoir une nouvelle année de croissance. En pratique, les résultats n’ont pas été au rendez-vous. En effet, les fortes intempéries de l’hiver dernier ont impacté durement l’activité, plus particulièrement dans le gros œuvre. Les difficultés de recrutement dans le secteur des transports ainsi que les grèves SNCF touchant le fret n’ont pas non plus aidé.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« Les résultats 2018 sont globalement plutôt décevants, déclare Carole Deneuve, chef du service économique et statistique à l’Unicem. Sans compter les conflits sociaux et les règlementations complexes, le coût des matières premières a évolué avec un rebond des prix de l’énergie au cours de l’année, ce qui s’est traduit également par une hausse des prix des carburants, des biens intermédiaires, des prix entrant dans la composition des coûts de production. »

+2,3% dans le bâtiment

Dans le bâtiment, à la fin 2018, la progression de l’activité s’élève à +2,3% (vs 5% en 2017), en raison d’une baisse du nombre de mises en chantier de logements dans le résidentiel neuf. Concernant les travaux publics, l’activité est restée, en revanche, solide. Elle atteint +10,5% en valeur et +7% en volume. « Le seul chantier du Grand Paris a engendré deux points de croissance », précise Carole Deneuve.

Dans ce contexte, près de 2/3 des organisations interrogées (65%), ont connu, sur l’année, soit une stabilisation soit une légère hausse de leur activité, tandis qu’un quart d’entre elles mentionnent un repli.

Perspectives 2019

Pour l’année à venir, plus de la moitié des professionnels (58%) tablent sur  une croissance de l’activité, comprise entre +1% et +3% et, un tiers sur une stabilisation. 8% des organisations envisagent un repli de leur activité.

« Dans le bâtiment et les TP, pour l’instant, toutes les enquêtes de l’AIMCC sont encore bien orientées. Pour le premier semestre, il y a encore de l’activité attendue avec des carnets de commandes atteignant des niveaux élevés mais, le deuxième semestre sera probablement plus problématique. »

Les prévisions 2019 annoncent donc un léger retrait de l’activité de -0,5% (source : FFB). Les TP resteraient, toutefois, sur une bonne dynamique (+5,5% en valeur et +3% en volume selon la FNTP), soutenus par la relance du plan autoroutier ainsi que les dispositifs en faveur du renouvellement des réseaux d’eau potable et d’assainissement. L’effet prix pourrait être aussi moins fort qu’en 2018.

Hausse d’activité pour les segments AIMCC

Dans le segment du gros œuvre, un peu plus de la moitié des répondants est optimiste pour 2019, attendant une hausse modeste de leur activité (entre +1 et +3%). Ils sont aussi moins nombreux à craindre un repli de -1% à -3% (12% des répondants vs 38% en 2018). Résultats un peu similaires dans le second œuvre sauf que plus aucune organisation n’envisage un recul d’activité cette année.

Côté équipements, en 2018, 80% des entreprises membres de l’AIMCC ont connu une hausse modeste de leur activité (entre +1% et +3%), tandis que 20% ont essuyé un repli de l’ordre de -1 à -3%. L’évolution d’activité reste possible en 2019 pour 60% d’entre elles, les 40% restants tablent sur la stabilité.
 
Hervé de Maistre, président de l’AIMCC. DR

« Globalement, ces résultats sont l’illustration de la tension économique dans laquelle est l’ensemble de la filière après notamment 10 de volumes faibles et de grosses concurrences », explique Hervé de Maistre, président de l’AIMCC. « Deux grandes difficultés se posent actuellement pour nos membres, celle de passer les hausses de prix nécessaires pour maintenir l’équilibre économique et celle d’améliorer leur compétitivité. »
 

DR.
Retrouvez toute l'information "bâtiment - Gros oeuvre" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Le Sedif nous dévoile ses nouveautés

C'est ce matin que le Syndicat des Eaux d'Ile de France (SEDIF) a présenté ses travaux sur l'année écoulée en invitant la presse et les élus à l'usine de Neuilly sur Marne.
Toutes nos vidéos
Prochainement
route solaire
À lire également
Les moteurs Yanmar mettent les gaz pour le salon MEE à Dubaï
Les moteurs Yanmar mettent les gaz pour le salon MEE à Dubaï
Yanmar sera à nouveau présent au salon Middle East Electricity (MEE) de Dubaï, aux Emirats Arabes Unis, du 5 au 7 mars prochain. Le constructeur y présentera sa gamme de moteurs.
Le chantier évolue, les grues à tour aussi !
Le chantier évolue, les grues à tour aussi !
Le monde de la construction est en pleine mutation. Élément clé d’un chantier, la grue à tour doit répondre aux nouvelles demandes et s’adapter aux nouvelles habitudes. Modélisation des données, connectique, flexibilité, augmentation des charges, délais courts… pour travailler plus vite et plus efficacement, les constructeurs de grues à tour ne cessent d’optimiser leurs matériels. Proposer le meilleur rapport entre la définition structurelle de la grue à tour et ses performances : voici l’un des axes de développement des constructeurs de grues à tour. « L’un des leviers d’optimisation de nos matériels concerne le cœur même de la grue à tour : le câble de levage », explique Cyrille Prud’Homme, responsable marketing & communication chez Liebherr - Grues à Tour France. En effet, durant près d’une décennie, Liebherr, en coopération avec le fabricant autrichien de câbles Teufelberger, a mené des études dans le but d’alléger le câble pour augmenter les capacités de charge de la grue, et ce, tout en améliorant les propriétés mécaniques et d’usage du câble. « Cette année, à la Bauma, à Munich, nous présenterons justement une nouvelle gamme de grues à tour équipées d’un câble de levage à fibres synthétiques de très haute résistance (soLITE), une innovation brevetée ! », ajoute le responsable marketing. Ainsi, plus de 100 prototypes de câbles en fibres différents d’une longueur totale supérieure à 70 000 mètres ont été testés. Ils ont fait l’objet de tests durant plus de 55 000 heures sur les bancs d’essai, spécialement construits pour cette étude (une chambre climatique permet d’aller de -5 °C à 80 °C et de simuler des tempêtes de sable, poussière, pluies diluviennes). Des tests terrains ont également été conduits dans cinq pays. « Cela a permis de confirmer que le câble en fibres ne pèse pas seulement un cinquième d’un câble métallique standard, mais qu’il a une durée de vie quatre fois plus longue et qu’il est nettement plus facile à manipuler. Cette innovation va constituer une petite révolution dans le domaine des grues à tour puisque qu’il sera possible de porter des charges plus lourdes, avec une même classe de grues à tour », précise Cyrille Prud’Homme. Une tendance confirmée par Massimo Cappello, directeur « Product Management » Grues à Tour chez Terex, qui souligne notamment que : « Les chantiers avec espace restreint sont de plus en plus nombreux dans les grandes villes. Pour suivre les besoins de notre industrie, nous veillons à travailler sur l’augmentation de la capacité de levage de nos grues à tour ».
Le challenge start-ups Construction Tech attire 110 inscrits
Lancées début octobre et clôturées le 30 novembre, les inscriptions au premier Challenge Start-ups enregistrent déjà 110 inscriptions.
Arcadis participe aussi à la reconstruction de Notre-Dame
Depuis le 15 avril dernier, Olivier de Châlus, ingénieur infrastructure chez Arcadis intervenant depuis 10 ans à la cathédrale, a décidé de mobiliser ses compétences avec d’autres collaborateurs pour la reconstruction du monument. ​
Colas s'installe à Paris
Colas s'installe à Paris
Après deux ans et demi de travaux, Colas met officiellement pied à Prism', son nouveau siège situé dans le 15e arrondissement parisien. Cet édifice à énergie positive de 8 étages est signé de l'architecte Christian de Portzamparc.
La grue Potain MRH 125 fait aussi ses armes aux Vertikal Days
La grue Potain MRH 125 fait aussi ses armes aux Vertikal Days
A l'occasion du salon Vertikal Days au Royaume-Uni, Manitowoc a présenté la nouvelle grue Potain MRH 125, récemment exposée à Bauma.
Grenoble accueille le premier concept de bâtiment autonome
Grenoble accueille le premier concept de bâtiment autonome
La première pierre du démonstrateur ABC, premier concept de bâtiment autonome de France, a été posée hier au cœur de l’Ecocité Grenoble Presqu’île.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Applications
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre bâtiment
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Chef de chantier électricité
- Manoeuvre travaux publics
+ d’offres
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.