Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Inflation des coûts d’énergie et de matières 1ères à prévoir pour 2019

Partager :
Inflation des coûts d’énergie et de matières 1ères à prévoir pour 2019
Par Charlotte Divet, le 17 janvier 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’AIMCC a dévoilé, hier, les résultats de son enquête « Tendances Conjoncture », menée auprès de ses 70 organisations professionnelles membres. Pour 2019, une forte inflation des coûts d’énergie et de matières premières est encore à prévoir mais, l’activité devrait se stabiliser.

L’initiative de réaliser ce type d’enquête annuellement est née au sein de la commission économique de l’AIMCC, il y a trois ans. Pour cette troisième édition, le taux de réponse s’élève à 83% avec 58 organisations professionnelles sur 70 ayant accepté de répondre.

Si les indicateurs de janvier 2018 laissaient entrevoir une nouvelle année de croissance. En pratique, les résultats n’ont pas été au rendez-vous. En effet, les fortes intempéries de l’hiver dernier ont impacté durement l’activité, plus particulièrement dans le gros œuvre. Les difficultés de recrutement dans le secteur des transports ainsi que les grèves SNCF touchant le fret n’ont pas non plus aidé.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« Les résultats 2018 sont globalement plutôt décevants, déclare Carole Deneuve, chef du service économique et statistique à l’Unicem. Sans compter les conflits sociaux et les règlementations complexes, le coût des matières premières a évolué avec un rebond des prix de l’énergie au cours de l’année, ce qui s’est traduit également par une hausse des prix des carburants, des biens intermédiaires, des prix entrant dans la composition des coûts de production. »

+2,3% dans le bâtiment

Dans le bâtiment, à la fin 2018, la progression de l’activité s’élève à +2,3% (vs 5% en 2017), en raison d’une baisse du nombre de mises en chantier de logements dans le résidentiel neuf. Concernant les travaux publics, l’activité est restée, en revanche, solide. Elle atteint +10,5% en valeur et +7% en volume. « Le seul chantier du Grand Paris a engendré deux points de croissance », précise Carole Deneuve.

Dans ce contexte, près de 2/3 des organisations interrogées (65%), ont connu, sur l’année, soit une stabilisation soit une légère hausse de leur activité, tandis qu’un quart d’entre elles mentionnent un repli.

Perspectives 2019

Pour l’année à venir, plus de la moitié des professionnels (58%) tablent sur  une croissance de l’activité, comprise entre +1% et +3% et, un tiers sur une stabilisation. 8% des organisations envisagent un repli de leur activité.

« Dans le bâtiment et les TP, pour l’instant, toutes les enquêtes de l’AIMCC sont encore bien orientées. Pour le premier semestre, il y a encore de l’activité attendue avec des carnets de commandes atteignant des niveaux élevés mais, le deuxième semestre sera probablement plus problématique. »

Les prévisions 2019 annoncent donc un léger retrait de l’activité de -0,5% (source : FFB). Les TP resteraient, toutefois, sur une bonne dynamique (+5,5% en valeur et +3% en volume selon la FNTP), soutenus par la relance du plan autoroutier ainsi que les dispositifs en faveur du renouvellement des réseaux d’eau potable et d’assainissement. L’effet prix pourrait être aussi moins fort qu’en 2018.

Hausse d’activité pour les segments AIMCC

Dans le segment du gros œuvre, un peu plus de la moitié des répondants est optimiste pour 2019, attendant une hausse modeste de leur activité (entre +1 et +3%). Ils sont aussi moins nombreux à craindre un repli de -1% à -3% (12% des répondants vs 38% en 2018). Résultats un peu similaires dans le second œuvre sauf que plus aucune organisation n’envisage un recul d’activité cette année.

Côté équipements, en 2018, 80% des entreprises membres de l’AIMCC ont connu une hausse modeste de leur activité (entre +1% et +3%), tandis que 20% ont essuyé un repli de l’ordre de -1 à -3%. L’évolution d’activité reste possible en 2019 pour 60% d’entre elles, les 40% restants tablent sur la stabilité.
 
Hervé de Maistre, président de l’AIMCC. DR

« Globalement, ces résultats sont l’illustration de la tension économique dans laquelle est l’ensemble de la filière après notamment 10 de volumes faibles et de grosses concurrences », explique Hervé de Maistre, président de l’AIMCC. « Deux grandes difficultés se posent actuellement pour nos membres, celle de passer les hausses de prix nécessaires pour maintenir l’équilibre économique et celle d’améliorer leur compétitivité. »
 

DR.
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
UN POINT SUR LA REPRISE AVEC...
Yann Madeline, président de la Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement
Crise du Covid-19 oblige, Construction Cayola a souhaité en savoir un peu plus sur ce que font les professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Quelles nouvelles habitudes ? Quelles méthodes ? Ou comment s’organise la profession en cette période inédite... Yann Madeline, président Fédération Nationale des Syndicats de l’Assainissement (FNSA) s’est pris au jeu et nous évoque son quotidien.
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Le secteur de la construction en Australie devrait relever la tête en 2020
Le secteur de la construction en Australie devrait relever la tête en 2020
Le secteur de la construction australien fait actuellement face à une période difficile avec une activité en repli. Cependant, d’après les estimations de GlobalData, en raison de nombreux projets d’infrastructures en développement, il pourrait connaître un regain de croissance en 2020. ​
Un espace modulaire de 58 m2 livré en 2,5j pour Souriau
Un espace modulaire de 58 m2 livré en 2,5j pour Souriau
Legoupil Industrie a livré un espace modulaire de 58 m2 en seulement 2,5 jours pour Souriau, spécialiste en solutions de connectique. L'installation était destinée au site de fabrication de composants électriques à Champagné, dans la Sarthe.
[Tribune] Comment l’IoT pose les fondations des bâtiments du futur ?
[Tribune] Comment l’IoT pose les fondations des bâtiments du futur ?
Pour constructioncayola.com, Kim Bybjerg, vice-président, chargé de l’IoT (l’Internet des Objets) et de la mobilité, chez Tata Communications nous donne sa vision des bâtiments du futur qui s’érigeront prochainement dans nos métropoles. 
Six années de grues Potain pour la construction de la centrale nucléaire ITER
Six années de grues Potain pour la construction de la centrale nucléaire ITER
Depuis la première coulée de béton fin 2014, sept grues Potain ont achevé avec succès les travaux de génie civil et de bétonnage de la nouvelle génération de la centrale nucléaire ITER.
Promove : « Miser sur la longévité des produits »
Promove : « Miser sur la longévité des produits »
En 2019, l’année de ses 30 ans, Promove aura réalisé une belle année au moins aussi belle que celle qui l’attend en 2020 en France, « le premier marché de référence européen » où le constructeur est présent depuis 15 ans, conforté par un partenariat durable, qui dure depuis plus de 10 ans avec Bergerat Monnoyeur.
Créer un hôtel écologique en Martinique : un concours d’architecture est lancé
Créer un hôtel écologique en Martinique : un concours d’architecture est lancé
Le groupe d’hôtellerie, Leader Hôtels a lancé un concours d’architecture sur la plateforme BAM Archi afin de concevoir le premier hôtel 5* écologique de la Martinique.
AMCS technologies assure l’anti-collision sur l’extension d’une usine Chanel
AMCS technologies assure l’anti-collision sur l’extension d’une usine Chanel
Dans le cadre de l’agrandissement de l’usine de maroquinerie de Chanel à Verneuil-en-Halatte (60), AMCS technologies a équipé quatre grues à tour Potain de dispositifs anti-collision DCS 61-S.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
4 Juin 2020
Confs'Amiante Hors-série Ferroviaire
Amorce, le e-colloque Eau
11 Juin 2020
Amorce, le e-colloque Eau
Confs'Amiante Bâti
25 Juin 2020
Confs'Amiante Bâti
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre de chantier
- Assistant conducteur / Assistante conductrice de travaux
- Scieur carotteur / Scieuse carotteuse de béton
- Technicien / Technicienne d'études BTP
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.