Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
FR
|
EN
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Inflation des coûts d’énergie et de matières 1ères à prévoir pour 2019

Partager :
Inflation des coûts d’énergie et de matières 1ères à prévoir pour 2019
Par Charlotte Divet, le 17 janvier 2019
DÉCOUVREZ NOTRE NEWSLETTER GRATUITE
Bâtiment - Gros oeuvre
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’AIMCC a dévoilé, hier, les résultats de son enquête « Tendances Conjoncture », menée auprès de ses 70 organisations professionnelles membres. Pour 2019, une forte inflation des coûts d’énergie et de matières premières est encore à prévoir mais, l’activité devrait se stabiliser.

L’initiative de réaliser ce type d’enquête annuellement est née au sein de la commission économique de l’AIMCC, il y a trois ans. Pour cette troisième édition, le taux de réponse s’élève à 83% avec 58 organisations professionnelles sur 70 ayant accepté de répondre.

Si les indicateurs de janvier 2018 laissaient entrevoir une nouvelle année de croissance. En pratique, les résultats n’ont pas été au rendez-vous. En effet, les fortes intempéries de l’hiver dernier ont impacté durement l’activité, plus particulièrement dans le gros œuvre. Les difficultés de recrutement dans le secteur des transports ainsi que les grèves SNCF touchant le fret n’ont pas non plus aidé.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« Les résultats 2018 sont globalement plutôt décevants, déclare Carole Deneuve, chef du service économique et statistique à l’Unicem. Sans compter les conflits sociaux et les règlementations complexes, le coût des matières premières a évolué avec un rebond des prix de l’énergie au cours de l’année, ce qui s’est traduit également par une hausse des prix des carburants, des biens intermédiaires, des prix entrant dans la composition des coûts de production. »

+2,3% dans le bâtiment

Dans le bâtiment, à la fin 2018, la progression de l’activité s’élève à +2,3% (vs 5% en 2017), en raison d’une baisse du nombre de mises en chantier de logements dans le résidentiel neuf. Concernant les travaux publics, l’activité est restée, en revanche, solide. Elle atteint +10,5% en valeur et +7% en volume. « Le seul chantier du Grand Paris a engendré deux points de croissance », précise Carole Deneuve.

Dans ce contexte, près de 2/3 des organisations interrogées (65%), ont connu, sur l’année, soit une stabilisation soit une légère hausse de leur activité, tandis qu’un quart d’entre elles mentionnent un repli.

Perspectives 2019

Pour l’année à venir, plus de la moitié des professionnels (58%) tablent sur  une croissance de l’activité, comprise entre +1% et +3% et, un tiers sur une stabilisation. 8% des organisations envisagent un repli de leur activité.

« Dans le bâtiment et les TP, pour l’instant, toutes les enquêtes de l’AIMCC sont encore bien orientées. Pour le premier semestre, il y a encore de l’activité attendue avec des carnets de commandes atteignant des niveaux élevés mais, le deuxième semestre sera probablement plus problématique. »

Les prévisions 2019 annoncent donc un léger retrait de l’activité de -0,5% (source : FFB). Les TP resteraient, toutefois, sur une bonne dynamique (+5,5% en valeur et +3% en volume selon la FNTP), soutenus par la relance du plan autoroutier ainsi que les dispositifs en faveur du renouvellement des réseaux d’eau potable et d’assainissement. L’effet prix pourrait être aussi moins fort qu’en 2018.

Hausse d’activité pour les segments AIMCC

Dans le segment du gros œuvre, un peu plus de la moitié des répondants est optimiste pour 2019, attendant une hausse modeste de leur activité (entre +1 et +3%). Ils sont aussi moins nombreux à craindre un repli de -1% à -3% (12% des répondants vs 38% en 2018). Résultats un peu similaires dans le second œuvre sauf que plus aucune organisation n’envisage un recul d’activité cette année.

Côté équipements, en 2018, 80% des entreprises membres de l’AIMCC ont connu une hausse modeste de leur activité (entre +1% et +3%), tandis que 20% ont essuyé un repli de l’ordre de -1 à -3%. L’évolution d’activité reste possible en 2019 pour 60% d’entre elles, les 40% restants tablent sur la stabilité.
 
Hervé de Maistre, président de l’AIMCC. DR

« Globalement, ces résultats sont l’illustration de la tension économique dans laquelle est l’ensemble de la filière après notamment 10 de volumes faibles et de grosses concurrences », explique Hervé de Maistre, président de l’AIMCC. « Deux grandes difficultés se posent actuellement pour nos membres, celle de passer les hausses de prix nécessaires pour maintenir l’équilibre économique et celle d’améliorer leur compétitivité. »
 

DR.
Retrouvez sur LinkedIn Julia Tortorici, rédactrice en chef de BTP Construction.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine Matériels avec son cahier Construction
Nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
(+ son cahier Construction)
Découvrir
Acheter un numéro
  Les Tours Duo, une construction exceptionnelle
+ de vidéos BTP ça tourne
Dernier numéro
N° 53
Sommaire
Découvrir
J'achète un numéro (25 €)
À lire également
MaPrimeRénov' : « Il persiste des points de vigilance »
MaPrimeRénov' : « Il persiste des points de vigilance »
Les nouveaux barèmes de l'aide publique à la rénovation énergétique MaPrimeRénov' ont été publiés ce matin par le ministère de la Transition Ecologique. Pour Hellio, mandataire de l'aide MaPrimeRénov' et conseiller en économies d'énergie de l'habitat, des points de vigilance subsistent. Lesquels ?
Dunkerque dévoile le projet du premier bâtiment au coeur d’Euraénergie
Dunkerque dévoile le projet du premier bâtiment au coeur d’Euraénergie
Le projet territorial “Dunkerque, l'Énergie Créative” verra naître son parc d’innovation au Môle 2 dès 2023. Le premier bâtiment d’Euraénergie accueillera les acteurs de l’écosystème industrialo-portuaire au cœur de la stratégie de transition énergétique et numérique de la région dunkerquoise.
CEE : Delta Dore apporte sa pierre au plan de relance
CEE : Delta Dore apporte sa pierre au plan de relance
En phase avec le plan de relance du gouvernement, l'activité Smart Building de Delta Dore a renforcé ses équipes en charge des CEE. Aujourd’hui, une vingtaine de commerciaux proposent ce dispositif avec comme promesse, l’optimisation des projets d’efficacité énergétique.
Le site hospitalier de Meaux reconfiguré
Le site hospitalier de Meaux reconfiguré
Le Grand Hôpital de l'Est Francilien a désigné AIA Life Designers pour la maîtrise d'œuvre de la reconfiguration et la modernisation du site hospitalier de Meaux Saint-Faron dont la livraison est prévue en 2025.
OpenBlue, la plateforme numérique qui conçoit les bâtiments du futur
OpenBlue, la plateforme numérique qui conçoit les bâtiments du futur
Johnson Control lance OpenBlue, une plateforme numérique qui intègre une suite complète de solutions et de services connectés, vouée à imaginer l'avenir des immeubles, bureaux, datacenters, voire des villes, à l’ère post-Covid.
Le gaz, grand oublié du bâtiment
Le gaz, grand oublié du bâtiment
La question du « comment on va consommer moins », reste peu abordée. Un exemple assez marquant de cette déconnexion des objectifs en faveur des parts de marché est le système des certificats d’économie d’énergie. « Nous poussons pour que cela serve à des rénovations globales et performantes des bâtiments. Mais tous les acteurs autour de la table avec nous, y compris EDF, sont contre pour toutes les raisons possibles. En revanche, ils votent pour que ces certificats aident au financement de radiateurs électriques « intelligents »… », déplore, Jean-Baptiste Lebrun, le directeur du Cler.
Les premières passoires thermiques exclues du marché locatif
Les premières passoires thermiques exclues du marché locatif
Un décret publié ce jour fixe un premier seuil maximal de consommation d’énergie finale à respecter pour tous les propriétaires d’un logement qui souhaitent le mettre à la location en France métropolitaine. Pour mémoire, les passoires énergétiques seront interdites à la location dès 2028.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Événements
34eme Congrès National AMORCE
3 Février 2021
Salon IBS
10 Mars 2021
Salon SMART
10 Mars 2021
+ d'événements
Emploi
- Technicien / Technicienne études de prix BTP
- Chef de projet BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
- Chef de chantier
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.