★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneRÉSEAUX VRD

Canalisateurs : un début d’année encourageant

Par la rédaction. Publié le 14 juin 2021.
Canalisateurs : un début d’année encourageant
Prix des marchés (Canalisateurs)
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Après enquête auprès des entreprises de canalisations, Les Canalisateurs assurent que les perpectives pour le début d’année 2021 affiche des perspectives encourageantes du côté des entreprises, et cela, malgré les difficultés d’approvisionnement, la hausse coûts ou la commande publique « décevante ».
 
Pour les Canalisateurs, les résultats de l’enquête de conjoncture réalisée auprès des entreprises spécialisées dans les travaux de canalisation (eau, assainissement, gaz et autres réseaux) ont fait état d’un premier trimestre 2021 plutôt encourageant, et ce, malgré le contexte difficile. Si le chiffre d’affaires canalisations est, sans surprise, en hausse vis-à-vis du premier trimestre 2020 (+20%), il présente un bon niveau aussi par rapport aux années précédentes.
Le solde d’opinion sur l’emploi permanent se redresse, laissant penser à de belles perspectives sur les mois à venir en terme d’emplo. Les effectifs intérimaires eux aussi, affichent des perspectives encourageants, avec 20 % des entreprises qui anticipent une hausse des effectifs, ces entreprises représentant près de 40 % des emplois dédiés aux travaux de canalisations.
Les carnets de commande sont stables (4,3 mois en moyenne). Il varie entre 3,7 mois pour les plus petites (moins de 2 M€ de CA canalisations annuel) à 6,4 mois pour les plus grosses (plus de 20 M€ de CA).
Le solde d’opinions sur les prix reste cependant nettement négatif mais il s’améliore, laissant espérer une stabilisation du niveau des prix pour les prochains mois. « Des prix très bas avec beaucoup d’acteurs non canalisateur sur des dossiers nécessitant une réelle expertise métier », ont commenté certaines entreprises consultées pour l’enquête.
L’immobilisme et l’inertie dans certains services et l’absence de commande publique, restent encore un frein à la reprise, et ce, malgré des budgets existants et les subventions potentielles importantes : « Les dossiers d’appels d’offre en cours montrent une éventuelle activité en devenir. Néanmoins, il y a toujours une inertie quant à la mise en route des dossiers acquis, notamment avec les dossiers publics, en tête les Agglos et Métropoles ».
Les entreprises ont également souligné leurs inquiétudes quant à l’augmentation et la pénurie des fournitures.
« En matière d’activité, nous sommes dans le creux de la vague, nous espérons reprendre une activité plus soutenue à compter de mai 2021. Notre activité n’est pas en corrélation avec notre outil de travail, il manque environ 15 à 20 % », ont ainsi souligné certaines entreprises.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
1er septembre 2021
Une rencontre régionale sur le thème de la gestion des eaux pluviales pour les Canalisateurs du Sud-Est La prochaine édition de la rencontre régionale de l’eau et l’assainissement pour la région sud-est se tiendra à Belleville-en-Beaujolais, le vendredi 1er octobre 2021. La thématique cette année : “La gestion des eaux pluviales, véritable enjeu pour optimiser les ressources”.
Une rencontre régionale sur le thème de la gestion des eaux pluviales pour les Canalisateurs du Sud-Est
31 janvier 2023
Passionnément Canalisateur/rices La troisième édition du concours vidéo ouverte aux entreprises et centres de formation pour promouvoir les métiers des réseaux d’eau potable, d’assainissement et de gaz est lancé et se clôturera le 28 avril.
Passionnément Canalisateur/rices
22 février 2022
José Ramos, (FRTP IDF) : « La décarbonation doit être collective » Chahutés par la désorganisation des collectivités liée à la crise sanitaire, les Travaux Publics d’Ile-de-France manquent de visibilité pour réussir un pan essentiel de leur transformation industrielle. Pilotés par José Ramos, récemment réélu président de la FRTP Ile-de-France, ils auront à étoffer leurs effectifs pour espérer décrocher les commandes nécessaires à un développement vertueux. Car la décarbonation a un prix. 
José Ramos, (FRTP IDF) : « La décarbonation doit être collective »
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola