Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Fonds Chaleur, entre craintes et espoirs

Fonds Chaleur, entre craintes et espoirs
Par S. B., le 22 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le Fonds Chaleur, un atout précieux pour le développement des nouvelles énergies, jouent son rôle pour l’extension des réseaux existants, mais, selon la FNCCR, il ne soutient pas assez les nouveaux réseaux de chaleur bois-énergie.

Un bilan du Fonds Chaleur en demi-teinte
Les chiffres de l’Ademe soulignent l’importance du fonds chaleur : 350 M€ engagés en 2020, un portefeuille de 477 M€ en 2021, plus de 600 projets aidés ou encore près de 4 TWh livrés l’année dernière. Toutefois, tout ne serait pas si rose au pays des aides aux nouvelles énergies puisque « l’ensemble des filières (bois énergie, solaire, chaleur fatale...) accuse en effet une forte baisse (seule la géothermie est à la hausse, grâce notamment aux petits projets). Les réseaux de chaleur sont quant à eux principalement portés par des extensions et non des créations », déplore la FNCCR.

Il faut faire plus

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Et la fédération d’affirmer que « le verdissement et l’extension des réseaux existants, s’ils sont des leviers essentiels, ne sont pas suffisants pour atteindre les objectifs de développement de la filière, avec la nécessité de créer de nouveaux réseaux. Ainsi, seuls 60 % de l’objectif de 2020 (par rapport à la trajectoire de la loi de programmation) ont été atteints. » La FNCCR regrette « qu’il n’y ait pas eu une montée en puissance des objectifs Grenelle puiqu’il faudrait créer 8 TWh d’installations en chaleur renouvelable par an et que la dynamique actuelle oscille entre 3 et 3,5 TWh/an.

2021, l’année pivot ?

Pour la FNCCR, le calcul est simple : le bilan du Fonds Chaleur découle principalement des énergies renouvelables transportées par les réseaux de chaleur qui sont en quasi-totalité publics. Donc, il appartient aux collectivités d’investir.
2021 serait alors une année-clef pour le lancement de nouveaux projets pour les collectivités puisqu’il s’agit de la première année pleine de mandat, laissant le champ libre aux élus pour obtenir un résultat tangible de création d’installation d’ici la fin de leur mandat. La FNCCR annonce déjà vouloir renforcer son action dans ce domaine en direction des élus, avec notamment un nouveau cycle de formations et un guide qui leur seront dédiés.
 

Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
[Tribune] Refonte du DPE : nouveau passe-droit pour l'électricité ?
[Tribune] Refonte du DPE : nouveau passe-droit pour l'électricité ?
Alors que les textes encadrant le nouveau Diagnostic de performance énergétique (DPE) viennent d’être publiés, Coénove dénonce les seuils retenus donnant un avantage indu à l’électricité et visant de manière détournée à massifier l’électrification des usages du bâtiment, sans prendre en compte la question de la sécurité d’approvisionnement ni même le porte-monnaie du consommateur.
La Métropole du Havre poursuit le déploiement de son réseau de chaleur écologique et économique
La Métropole du Havre poursuit le déploiement de son réseau de chaleur écologique et économique
Après le succès des opérations de rénovation et de verdissement entreprises par la Société de distribution de chaleur de Mont-Gaillard (SDCMG) en 2013, le Havre Seine Métropole renouvelle sa confiance à Engie Solutions pour étendre le réseau à 2 500 équivalents logements supplémentaires, soit une augmentation de 40 %. L’opération d’extension consiste à déployer 5 km de canalisations et la construction de 27 nouvelles sous-stations.
L’entreprise CCTA distinguée pour ses bonnes pratiques
L’entreprise CCTA distinguée pour ses bonnes pratiques
Missionné par ses clients Terega, Gaz de France, Veolia, etc., CCTA assure la maintenance des canalisations gaz et eau, afin d’éviter les accidents et leurs conséquences qui peuvent avoir des effets dévastateurs pour leurs clients, mais aussi sur la sécurité des citoyens. Pour garantir une performance maximale, CCTA mise depuis 33 ans sur une politique RH assurant la qualité de vie au travail et le bien-être de ses salariés. Une politique entrepreneuriale distinguée par le Prix des bonnes pratiques 2021, dans le cadre des Prix nationaux de la Qualité décernés par France Qualité.
Troyes : un château d’eau géant remis à neuf
Troyes : un château d’eau géant remis à neuf
Dans les schémas de distribution d’eau potable, les châteaux d’eau jouent un rôle essentiel pour la mise en pression du réseau. Toutefois, ces réservoirs d’eau potable commencent à sérieusement fatiguer un peu partout sur le territoire. Le château d’eau des Hauts-Clos, un géant situé à Troyes, près de l’hôpital de la ville, n’échappe à ce constat. Décision a été prise de lui faire subir une intense cure de jouvence en le rénovant du sol au plafond. C’est la société Etandex qui s’est penchée au chevet de cet imposant malade.
Pas de Carrefour de l'eau physique à Rennes
Pas de Carrefour de l'eau physique à Rennes
La rumeur commençait à enfler et cela vient d'être confirmé par l'organisateur : le Carrefour des gestions locales de l'eau n'aura pas lieu dans sa version physique, à Rennes, mais uniquement en virtuel.
Mise à jour technique du smartphone Crosscall Core-X4  
Mise à jour technique du smartphone Crosscall Core-X4  
​Alors que le renouvellement de ses gammes de produits devrait intervenir au mois de septembre, Crosscall profite de ce début d’année pour rajeunir son Core-X4 en proposant une version avec le double de stockage et de RAM.
Risa : « Nos trancheuses doivent répondre à tous les types de marchés »
Risa : « Nos trancheuses doivent répondre à tous les types de marchés »
Ni les évolutions normatives, ni la crise sanitaire, ne semblent perturber la feuille de route du constructeur Risa, ni celle de son président, Bertrand Philaire et de ses équipes. Sans compter qu’avec un carnet de commandes sur 2021 quasiment plein, le concepteur et fabricant français n’a jamais été aussi conforté dans ses choix, celui de la compacité et surtout, de la polyvalence de ses trancheuses.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.