CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Réseaux VRD > Une poudre révolutionne l'eau potable
RÉSEAUX VRD

Une poudre révolutionne l'eau potable

PUBLIÉ LE 30 MAI 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Une poudre révolutionne l'eau potable
Avec leur poudre quasi miraculeuse, les chercheurs de Stanford et du SLAC vont peut être mettre fin aux problèmes d'eau potable (image générée par Dall-E)
Des chercheurs de Stanford et du SLAC ont publié le résultat de leur recherches concernant la potabilisation express et facile de l’eau. Ils ont mis au point une poudre qui sous la seule action du soleil tue les microorganismes présents.

C’est dans Nature Water que des universitaire de Stanford et du SLAC ont fait part du résultat de leur recherche : une poudre constituée d’oxyde d’aluminium, d’oxyde de fer et d’un catalyseur à base de sulfure de molybdène/cuivre. Ce catalyseur absorbe les photons de la lumière solaire et entraine la libération d’électron qui, au contact de l’eau, forment du peroxyde d’hydrogène (H2O2) et des radicaux hydroxyles (HO). Ces deux composés sont très toxiques pour le vivant et leur action est très rapide. La membrane des bactérie n’y résiste pas et elles meurent. Et comme ces composés ont une courte durée de vie, l’eau est potable en quelques secondes.

Et ce n’est pas cher !

La poudre est composée de nanoflocons d’oxyde d’aluminium, de sulfure de molybdène, de cuivre et d’oxyde de fer, des matériaux bon marché. Pour vérifier l’efficacité du produit, les scientifiques ont mélangé une faible quantité de poudre dans un récipient transparent contenant 200 ml d’eau contaminée par environ 1 millions de bactéries E.coli par millilitre d’eau. Résultat, après 60 secondes, il n’a pas été possible de trouver une seule bactérie vivante ! Les scientifiques ont profité du coté metallique de leur création pour la retirer de l’eau avec un simple aimant. Ils ont voulu savoir si la poudre était encore utile après ça. Et il s’est avéré qu’elle est efficace pour une trentaine d’utilisation ! 
Au-delà des région du globe où l’accès à l’eau potable est très difficile et où les maladies liées à de l’eau contaminée sont meurtrières, ces flocons pourraient se révéler très utiles, par exemple, dans des filières de traitement de l’eau pour remplacer les UV et dans les procédés d’épuration.

 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
L'OPPBTP se mobilise pour une meilleure hygiène sur chantiers
L'OPPBTP se mobilise pour une meilleure hygiène sur chantiers
Les réseaux de chaleur, l'énergie de demain ?
Les réseaux de chaleur, l'énergie de demain ?
Un mouchard qui vous veut du bien
Un mouchard qui vous veut du bien
Tous les articles Réseaux VRD
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS