CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Rail > 1 300 km de LGV pour le royaume du Maroc à l'horizon 2040
RAIL

1 300 km de LGV pour le royaume du Maroc à l'horizon 2040

PUBLIÉ LE 11 JANVIER 2024
LA RÉDACTION
Archiver cet article
1 300 km de LGV pour le royaume du Maroc à l'horizon 2040
© ONCF
Ministre du Transport et de la logistique du Maroc, Mohamed Adeljalil a annoncé la mise en place d’un plan de construction de 1.300 km de nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse afin de renforcer des liaisons entre les villes et les aéroports du Royaume.
 
Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a passé en revue, mardi à la Chambre des conseillers Rabat, les efforts de l’Office national des Chemins de fer (ONCF) visant à renforcer le transport ferroviaire entre les villes et les aéroports du Royaume, et à améliorer la qualité des services liés au confort des passagers aussi bien dans les gars qu’à bord des trains. En réponse à une question lors de la session des questions orales à la Chambre des conseillers présentée par le groupe socialiste- l’opposition Ittihadie sur « Le renforcement du transport ferroviaire entre les villes et les aéroports du Royaume », M. Abdeljalil a fait savoir que l’ONCF met à la disposition de sa clientèle 38 train par jour dans les deux sens avec une fréquence d’un train par heure, de 5h à 23h sur l’accès reliant Rabat et l’aéroport international Mohammed V et la gare de Casa-port, qui est reliée avec le réseau national.

Un plan ferroviaire à l’horizon 2040
Dans le but de renforcer la connexion ferroviaire entre les villes et les aéroports du Royaume, l’Office a mené une étude prospective structurante pour l’extension du réseau ferroviaire baptisée « Plan ferroviaire 2040 » qui a abouti à la mise en place d’un plan de construction de 1.300 km de nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse, a-t-il souligné. Ledit plan, a-t-il poursuivi, vise également à établir 3.800 km de nouvelles lignes ferroviaires classiques pour relier 43 villes au lieu de 23 actuellement et assurer le transport de 87 % de la population nationale au lieu de 51 % actuellement tout en assurant la liaison de 12 ports (dont 6 actuellement) ainsi que 15 aéroports internationaux au lieu du seul aéroport Mohammed V actuellement.

Connecter les aéroports au réseau ferroviaire
Dans le cadre du projet de réalisation du train à grande vitesse entre Kénitra et Marrakech via Rabat et Casablanca, ainsi que la réalisation du réseau ferroviaire régional tant à Casablanca qu’à Rabat, le ministre a indiqué que l’aéroport international Mohammed V - Casablanca et l’aéroport de Rabat-Salé sera connecté au réseau ferroviaire avec une plus grande fréquence. M. Abdeljalil a également souligné que la réalisation de ces projets nécessite des dotations financières importantes et des efforts conjugués de toutes les parties afin de trouver des solutions appropriées pour assurer leur financement, notant que l’Office national des aéroports œuvre de concert en collaboration les collectivités territoriales afin d’améliorer les services de transport public notamment les bus navettes, les taxis et les véhicules de transport touristique pour relier les aéroports avec les zones urbaines voisines.
 
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
Villeurbanne : Première soudure sur le prolongement du T6
Villeurbanne : Première soudure sur le prolongement du T6
Une maintenance prédictive, économique et écologique
Une maintenance prédictive, économique et écologique
Rendez-vous lors de la 3e édition de la journée portes ouvertes de TSO
Rendez-vous lors de la 3e édition de la journée portes ouvertes de TSO
Tous les articles Rail
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS