Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Une Alliance pour la décarbonation de la route
INFRASTRUCTURES TP

Une Alliance pour la décarbonation de la route

PUBLIÉ LE 14 DÉCEMBRE 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Une Alliance pour la décarbonation de la route
Chantier de Marignane. Crédit : Routes de France
Une Alliance pour la décarbonation de la route a pris corps. Elle réunit un large spectre d’acteurs des mobilités routières, publics comme privés : universitaires, collectivités territoriales, associations et entreprises (opérateurs de mobilités, gestionnaires d’infrastructures, constructeurs automobiles, transporteurs, groupes d’ingénierie, assureurs, startups...).

Dans le prolongement de l’appel à accélérer la décarbonation du transport routier qu’ils avaient conjointement initié le 18 juin 2023, François Gemenne, co-auteur du rapport du GIEC, Patrice Geoffron, Professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine, et Géraud Guibert, Président de la Fabrique écologique, officialisent la création de l’Alliance pour la décarbonation de la route. Elle constitue une plate-forme pluridisciplinaire d’échanges et d’actions, et a vocation à travailler en partenariat avec les pouvoirs publics pour concevoir et mettre en œuvre les solutions de décarbonation les plus efficaces.

Pour l’Alliance, la priorité absolue est de fédérer et amplifier la mobilisation de toutes les parties prenantes concourant à la décarbonation de la route, en conjonction avec les mesures visant à encourager le report modal vers le ferroviaire, le transport public (BHNS, tramway, métro) et les modes actifs - leviers indispensables qui ne seront néanmoins pas suffisants à eux seuls pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre des transports à horizon 2030. Afin d’accélérer la dynamique, l’organisation convient d’agir tant sur les technologies (électrification, gains d’efficience, préservation des ressources naturelles...) que sur les usages (taux d’occupation accru, réduction des distances...). 

Des solutions concrètes existent : électrification du parc automobile et du parc de poids lourds, amélioration continue du mix énergétique pour le transport routier de marchandises, déploiement massif des bornes de recharge pour véhicules électriques, installation de stations de distribution de biocarburants, de bioGNV et d’hydrogène, préfiguration de routes électriques pour poids lourds, incitation orchestrée à la sobriété, au covoiturage, à l’autopartage et au transport collectif routier, développement des lignes de car express et lignes de covoiturage express, adaptation agile des infrastructures et des services à la multimodalité, production programmée d’énergies renouvelables le long des réseaux routiers et autoroutiers, etc.

La conviction partagée des acteurs de l’Alliance est que la décarbonation de la route demande à être placée de façon urgente au cœur du débat et de la décision politique, et requiert, pour l’avenir de la France, la mise en œuvre concertée d’un plan ambitieux d’investissements publics et privés. Dans cette perspective, le rôle de l’Alliance sera aussi d’impulser, de coordonner et d’encourager l’adoption par les usagers de la route de comportements écoresponsables, à grande échelle.

Les membres signataires de l’Alliance pour la décarbonation de la route

Association des Economistes de l’Energie, Avere-France, BlaBlaCar, BMW Group France, ChargePoint, Nicolas DARAGON (Ville de Valence), Michaël DELAFOSSE (Montpellier Métropole), François DUROVRAY (Conseil départemental de l’Essonne), Ecov, Electra, Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR), Geodis, Getaround, GRDF, Karos, Keolis, MAIF, Mobilité Club France, Powerdot, Shippeo, Systra, Transdev, VINCI Autoroutes.

Experts

André BROTO, Michel DERDEVET (Confrontations Europe), Anna CRETI (Dauphine PSL), Laurent CHAPELON (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Mathieu FLONNEAU (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Paulo MOURA (IMREDD), Fabien LEURENT (ENPC), Géraud GUIBERT (La Fabrique Ecologique), Patrice GEOFFRON (Dauphine PSL), Jean-Pierre ORFEUIL.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Michelin met la gomme à Solutrans
Michelin met la gomme à Solutrans
Falaise de Villerville : un chantier dans les clous !
Falaise de Villerville : un chantier dans les clous !
TLM/Transition énergétique & RSE : Loxam
TLM/Transition énergétique & RSE : Loxam
Des écrans acoustiques bas carbone sur l'A11 et le périphérique nantais
Des écrans acoustiques bas carbone sur l'A11 et le périphérique nantais
Tous les articles Infrastructures TP
PUBLICITÉ
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS