CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Infrastructures TP > Les 5 fédérations plus que jamais unies pour la décarbonation
INFRASTRUCTURES TP

Les 5 fédérations plus que jamais unies pour la décarbonation

PUBLIÉ LE 5 JUILLET 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Les 5  fédérations plus que jamais unies pour la décarbonation
DR
Les 5 fédérations du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (DLR, EVOLIS, FFB, FNTP, SEIMAT) ont souhaité unir leurs efforts pour accompagner cette transition pour franchir une nouvelle étape pour la décarbonation. Les cinq fédérations rappellent dans un communiqué établit en commun les deux actions prioritaires à mener. 

"Pour atteindre la neutralité carbone, il n’y a ni solution, ni technologie miracle. C’est d’ailleurs ce que démontre le rapport établi par le groupe de travail "GT5 Engins de Travaux Publics"1 dans le cadre de la feuille de route décarbonation des véhicules lourds. Les cinq fédérations ont fortement contribué à ce groupe de travail et étudié les solutions et les obstacles à surmonter", explique le communiqué. 
 
Ainsi, pour les 5 principales fédérations du Bâtiment et des Travaux Publics (DLR, EVOLIS, FFB, FNTP, SEIMAT), 2 actions prioritaires doivent être menées : 
 
- Lever le principal frein au développement des solutions avec des énergies non fossiles, dont électriques sur certains matériels & engins compatibles, en aidant à l’acquisition ou à la transformation (rétrofit) de ces équipements, par une subvention directe à hauteur de 40% de l’investissement, ou suramortissement accessible à tous les acteurs, pour en compenser le surcoût à l’achat, au titre du PLF 2024 
 
- Favoriser les Carburants Liquides Bas Carbone (HVO/XTL3) en les intégrant dans des proportions croissantes dans le gazole utilisé, en adaptant le corpus réglementaire pour tenir compte des spécificités des chantiers de construction (arrêté du 19 janvier 2016). 
 
"Bien entendu, les acteurs doivent continuer à travailler sur d’autres solutions, comme par exemple l’hydrogène ou l’électricité pour des puissances supérieures puisqu’il est indispensable de préparer l’avenir en restant en veille aux évolutions technologiques et de production des différentes énergies. Cependant, en raison des contraintes particulières des chantiers, ces solutions alternatives ne sont pas viables à horizon prévisible", conclut le Club des 5.  
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Innovations et décarbonation chez Ammann
Innovations et décarbonation chez Ammann
ESTP Paris devient ESTP - Grande école d'ingénieurs de la construction
ESTP Paris devient ESTP - Grande école d'ingénieurs de la construction
Les Rencontres de la Filière Solutrans reviennent en octobre
Les Rencontres de la Filière Solutrans reviennent en octobre
85% des TPE sont pessimistes en 2024
85% des TPE sont pessimistes en 2024
Tous les articles Infrastructures TP
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS