ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ INFRASTRUCTURES TP

Franchissement de la Loire : la charpente du pont en cours de fabrication chez Baudin Châteauneuf

Par la rédaction. Publié le 6 décembre 2022.
Franchissement de la Loire : la charpente du pont en cours de fabrication chez Baudin Châteauneuf
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Le Département du Loiret mène un chantier de franchissement de la Loire dans le cadre de la déviation de Jargeau et Saint-Denis-de-l’Hôtel. La fabrication des caissons métalliques qui constituent la structure du tablier du franchissement de Loire est en cours de fabrication à l’atelier de Baudin Châteauneuf.
 
En tout, ce sont 48 tronçons de 9 à 14 mètres qui seront fabriqués entre septembre 2022 et juin 2023, chez Baudin Châteauneuf. Sur le chantier, les tronçons seront déchargés par un portique mobile et positionnés sur la plateforme de lancement pour y être soudés les uns aux autres. Le tablier, d’une longueur totale de 570 mètres, sera ensuite lancé au-dessus de la Loire en 3 fois entre janvier et juin 2023. Le Département du Loiret a attribué au printemps 2021 le marché de travaux de la section de franchissement de la Loire, d’une longueur de 4,1 km, à un groupement d’entreprises, dont le mandataire est Baudin Châteauneuf, pour un montant de 58,1 M€. Le Groupement mené par Baudin Châteauneuf relève ce défi technique et environnemental en apportant des solutions constructives maitrisées et une méthodologie adaptée pour un projet local à forts enjeux. Toutes les spécificités ont été prises en compte dans le planning de réalisation des travaux.
Le chantier a débuté à l’été 2021 par les travaux préparatoires avec le décapage de la terre végétale et la réalisation des pistes d’accès et des plateformes de travail. La circulation propre aux travaux sera rendue indépendante sur toute la durée du chantier pour le bien-être
des riverains. Des estacades sur la Loire et des batardeaux autour des appuis ont été mis en place au second semestre 2021 pour isoler les travaux de la Loire. Dans le respect du calendrier de préservation de la faune, la construction de l’ouvrage d’art enjambant la Loire a débuté par les travaux de construction des appuis début 2022. Les fondations profondément ancrées dans le substratum rocheux garantiront la stabilité de l’ouvrage tout en respectant les veines d’alimentation de l’aquifère grâce à un tubage métallique laissé en place. Leur exécution est planifiée dans un ordre précis dicté par le calendrier écologique et les règles du phasage de construction. Puis viendra le temps de l’élévation des piles et culées qui recevront le tablier métallique de 570 mètres lancé depuis la rive nord.  
Il ressort des études et des investigations menées par le BRGM (rapport de 2017) que les phénomènes karstiques nécessitent des mesures appropriées en phase de conception et de construction ainsi qu’un suivi spécifique en phase de réalisation. Ces  recommandations ont été intégrées aux exigences du cahier des charges du marché conclu avec le groupement Baudin Châteauneuf qui a pris dans son offre toutes les dispositions pour maîtriser les phénomènes karstiques.
La proximité du site de production de Baudin Châteauneuf est un atout majeur pour le projet. La charpente métallique du tablier sera réalisée au sein de l’entreprise, pré assemblée puis acheminée jusqu’au chantier. Cette proximité est déterminante pour réduire l’impact
environnemental et minimiser les nuisances de chantier sur la plateforme.
Ces ouvrages d’art s’inscrivent dans un aménagement paysager respectueux de son environnement. Sur la rive gauche, des ouvrages à batraciens, des espaces verts et un écran anti-bruit en partie démontable seront mis en place. Sur la section Loire, se trouvera
une prairie mésophile sur talus et des gites à chiroptères, des belvédères, un nouveau circuit de la Loire à vélo et sur la rive droite, deux tremplins à chiroptères et un site de nidification du balbuzard.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
30 janvier 2024
Rouen : NGE va réhabiliter le pont Corneille Construit en 1952 à Rouen, le pont Corneille est un axe majeur du franchissement entre les deux rives de Seine. NGE vient d’être retenu par la métropole Rouen Normandie pour assurer sa réhabilitation et redonner une nouvelle jeunesse à cet ouvrage historique.
Rouen : NGE va réhabiliter le pont Corneille
21 juin 2023
Reconversion professionnelle : Jarnias donne sa chance à tous Avoir son « bureau » en haut de la tour Eiffel ou encore de Notre-Dame ? C’est possible en devenant cordiste. L'entreprise Jarnias accepte toutes les candidatures, l'envie étant le critère privilégié. 
11 septembre 2023
Canal Seine Nord : Quand l’Oise fonce vers son nouveau lit 107 km et 54 m de large, 5,1 milliards d’euros, 2400 hectares, 65 ouvrages d’arts, 7 écluses, 75 millions de mètres cubes de terrassements,… le Canal Seine-Nord Europe est un projet colossal, réparti en 4 secteurs, qui reliera Compiègne (60) à Aubencheul-au-Bac (59) d’ici 2030. Sur le secteur 1 (commune de Montmacq), le creusement de deux tunnels parallèles de 129 m de long et 120 cm de diamètre est réalisé dans le but d’équilibrer les niveaux d’eau de part et d’autre du futur Canal Seine-Nord qui sera réalisé en remblai dans cette zone et ainsi permettre l’écoulement du ru du Moulinet de rejoindre vers le nouveau lit de l’Oise, le rétablissement de l’expansion des crues de l’Oise dans le casier de sainte Croix, et le ressuage des eaux stockées dans le casier en situation de décrue de l’Oise.
Canal Seine Nord : Quand l’Oise fonce vers son nouveau lit
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola