x
  
Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

INFRASTRUCTURES TP
Page spéciale
SIM 2019
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Des fondations « jacket trois pieds » pour le parc éolien en mer de Saint-Brieuc

Partager :
Des fondations « jacket trois pieds » pour le parc éolien en mer de Saint-Brieuc
Par la rédaction, le 18 septembre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Ailes Marines, en charge de la construction et de l’exploitation du projet, a mandaté la société espagnole Navantia pour la fabrication des 62 fondations des éoliennes du parc éolien en mer de Saint-Brieuc.

Ailes Marines a opté pour des fondations de type jacket trois pieds, soit des structures sous forme d’un treillis métallique en acier pesant jusqu’à 1 175 t, pour une hauteur pouvant atteindre 74 m, fixées sur le fond marin par des pieux.

Les composants de ces fondations seront assemblés sur le polder de Brest par la société Navantia sur un espace dédié de 11 ha situé au nord du site. L’assemblage complet aura lieu en Espagne et le port de Brest sera à nouveau mobilisé pour une surface de stockage temporaire avant envoi des fondations sur le site.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le polder et son quai "colis lourds" serviront, avec d’autres, à la réception, préfabrication, logistique et au transport des composants. Le chantier mobilisera 250 personnes entre 2021 et 2023, dont des soudeurs, oxycoupeurs, opérateurs de manutention, échafaudeurs, superviseurs qualité, etc.

 

Fondation jacket. Crédit photo : Navantia
Retrouvez toute l'information "infrastructures TP" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
Rechercher dans nos articles
  BTP ça tourne fait sa rentrée ! 

Nous sommes très heureux de vous retrouver pour cette nouvelle saison de BTP ça tourne.
+ de vidéos BTP ça tourne
Exclu
Claire Duhamel (Shell): "La planète, c’est la responsabilité de tous"
Claire Duhamel vient d’être nommée au poste de directrice Bitumes France & Benelux chez Shell. Ayant auparavant occupé plusieurs fonctions aux départements Lubrifiants, Aviation et Marines, elle travaille au sein du groupe depuis une vingtaine d’années.
À lire également
La base nautique de Vaires-Torcy prête pour les JO 2024
La base nautique de Vaires-Torcy prête pour les JO 2024
Le stade d'eau vive de l'île de loisirs de Vaires-Torcy (77) est le premier équipement des JO 2024 à avoir été livré. Rebaptisé Stade nautique olympique d'Ile-de-France, il est conçu par le cabinet d'architecture Auer Weber, épaulé du groupe d'ingénierie Tractebel.
Route Centre-Europe Atlantique : les contradictions de l’Etat
Route Centre-Europe Atlantique : les contradictions de l’Etat
Avec l’effondrement du pont de Gênes cet été, les politiques se sont réveillées. Le maintien, et donc la rénovation, de certains ouvrages vieillissants datant des années 1970 est devenu crucial après des années de laxisme. La Route Centre-Europe Atlantique, qui fait actuellement l’objet d’un appel d’offres portant sur un projet de dédoublement, a, comme beaucoup, souffert de cette carence en investissements. Certains groupements en lice pour ce marché de 500 M€ sont favorables à une reconstruction totale pour des raisons de sécurité. D’autres suivent les directives de l’Etat, soucieux de maintenir les coûts au plus bas.
BTP Ça tourne - 01
BTP Ça tourne - 01
Nous sommes très heureux de vous présenter notre nouvelle émission « BTP Ça tourne ».
Solscope se tiendra les 26 et 27 juin à Marseille
Solscope se tiendra les 26 et 27 juin à Marseille
Les professionnels de la géotechnique, du forage et des fondations sont invités à se rendre les 26 et 27 juin prochains à Marseille pour participer au salon Solscope, placé sous le signe de l'innovation.
Le Grand Paris aux premières loges des évolutions de la géotechnique
Le Grand Paris aux premières loges des évolutions de la géotechnique
Confrontée à des chantiers urbains complexes et à l’influence du numérique sur les techniques de mesure, la géotechnique connaît, depuis ces dernières années, plusieurs évolutions dont certaines stimulées par le Grand Paris Express. 68 nouvelles gares et près de 200 km de tunnels souterrains à creuser pour 2030, le Grand Paris Express est incontestablement l’un des plus grands projets d’infrastructure de France de la prochaine décennie. Avec d’autres projets en cours de réalisation en Ile-de-France tels que des prolongements de lignes RATP et des interconnexions ferroviaires sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau, il participe à intensifier l’activité géotechnique ainsi que certaines pratiques.
Paris : orchestration en ligne 11
Paris : orchestration en ligne 11
A Mairie des Lilas, un groupement constitué de Spie Batignolles Génie Civil, de Spie Fondations et de Parenge, est chargé de creuser en méthode traditionnelle, les 250 m de tunnel entre l’atelier de maintenance (AMT) et la future station Serge Gainsbourg, prolongement de la ligne 11 du métro parisien. Etant donné l’espace restreint en sous-sol et en surface, les équipes se concentrent tour à tour sur le pré-soutènement, le creusement et le génie civil du tunnel, « pianotant » d’une extrémité à une autre. Sur le lot GC03 du prolongement de la ligne 11, pas de tunnelier, mais bien une méthode de creusement tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Pour excaver les quelque 250 m de galerie entre l’AMT et la future station Serge Gainsbourg, situés derrière le terminus à Mairie des Lilas, les équipes de Spie Batignolles s’introduisent dans le puits Calmette (9 m de diamètre) réalisé par Parenge, il y a deux ans, plongeant à 9 m d’un bâtiment en R+18. « Nous disposons d’une emprise fort restreinte de 1 000 m², explique Quentin Buda, directeur de chantier chez Spie Batignolles. Le puits de 18 m de profondeur, qui endossera plus tard le rôle de puits de ventilation, impose par ailleurs la mise en place d’un ascenseur, réduisant d’autant plus l’espace disponible. » Résultat : la mise en place d’un phasage singulier a été nécessaire. Du pré-soutènement, au génie civil, en passant par l’excavation, un seul matériel peut être descendu dans le puits par la grue à tour. « Nous avons scié le parement du rameau existant afin de créer deux ouvertures côté Serge Gainsbourg et côté AMT, ce qui nous permet de travailler en ‘pianotant’ d’un côté puis de l’autre », poursuit le responsable.
Ligne 14 Sud : Sennebogen au chevet de la station Kremlin-Bicêtre Hôpital
Ligne 14 Sud : Sennebogen au chevet de la station Kremlin-Bicêtre Hôpital
Dans le cadre des travaux du Grand Paris Express, un trio de machines Sennebogen intervient sur le prolongement au sud de la ligne 14, au niveau de la future station Kremlin-Bicêtre Hôpital dont il réalise les fondations spéciales.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Applications
Accès au kiosque
Événements
Batimat
4 Novembre 2019
Batimat
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
13 Novembre 2019
Le Salon des Professionnels de l’Amiante 2019
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
+ d'événements
Emploi
- Chef d'équipe travaux publics
- Chef de travaux
- Manoeuvre bâtiment
- Mécanicien / Mécanicienne d'engins de chantier et de travaux publics
+ d’offres
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.