Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Quelle place pour l'innovation dans la construction ?

Partager :
Quelle place pour l'innovation dans la construction ?
Par la rédaction, le 19 juillet 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
Pour la première fois, KPMG dévoile dans le cadre de la 12e édition de l’étude annuelle "Global Construction Survey : Future-Ready Index" un index de maturité des secteurs de la construction et des infrastructures face aux enjeux de l’innovation.

Pour élaborer cet index, 223 dirigeants ont été interrogés. Trois catégories d’acteurd ont pu être identifiées : les leaders innovants (20 %), les suiveurs (60 %) et les décrochés ou retardataires (20 %). Les premiers sont passés de la réflexion stratégique à l’exécution en matière d’innovation; les deuxièmes sont davantage sceptiques sur la vitesse d’adoption des nouvelles technologies; les derniers sont toujours à la recherche d’un modèle viable d’innovation pour leur organisation.

L’innovation est liée à la performance

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les résultats de l’enquête montrent qu’il y a un lien fort entre innovation et maitrise des projets complexes conduits par les répondants. Les leaders innovants sont ceux, par exemple, qui disposent d’un système intégré de gestion de projet ou encore qui estiment que leur processus en la matière sont bons voir excellents. Conséquence, deux sur trois livrent la quasi-majorité (90 %) de leurs projets dans les délais.

A contrario, ceux qui sont en retard utilisent des outils de gestion hétérogènes et non communicants, pensent que leurs méthodes de construction et de gestion sont perfectibles expliquant qu’aucuns ne soient capables de livrer les projets dans les temps impartis. Il en va de même pour les suiveurs qui, en raison d’un faible taux d’adoption des nouvelles technologies, sont seulement 14 % à livrer dans le délai prévu ou proche de la date initiale.

Un début, vers une accélération

Parmis les technologies adoptées par les leaders de l’innovation, le BIM arrive en tête.  A l’opposé l’impression 3D parait loin de se généraliser mais cela est vraisemblablement dû aux cas d’usage encore limités et peut être aussi à l’interrogation des clients sur la pertinence de cette technologie versus les techniques plus classique de construction. Le Data & Analytics simple commence également à se développer et il est fort à parier que le développement de l’IA et du machine learning va amplifier cette tendance. Toutefois, à ce stade les répondants sont toujours un peu perplexes quant au potentiel de ces deux innovations : seuls 52 % des leaders nous disent les voir jouer un rôle important dans un horizon de 5 ans.

Recherche de nouveaux talents

L’innovation donne lieu à la création de nouveaux profils. Agilité face au monde digital, qualification en matière d’ingénierie et capacité managériale sont les trois caractéristiques les plus recherchées par les acteurs du secteur. Les leaders innovants ont un avantage indéniable pour attirer les Millenials et la Génération Z. Ce que veulent ces générations c’est évoluer dans une organisation dotée de moyens de communication et de management très innovants tels que la possibilité de pouvoir travailler de n’importe où, n’importe quand.

Plus de liberté, plus de flexibilité grâce aux nouvelles technologies. Voilà ce qu’attendent les collaborateurs et futurs recrues du secteur de la construction. D’ailleurs, ces leaders innovants ne s’y trompent pas puisqu’ils placent l’humain comme étant un des deux défis majeurs à relever dans les prochaines années alors que les autres répondants le classent à la 5ème place.

Un autre aspect sur lesquels les leaders innovants sont en avance est la diversité. L’étude montre clairement qu’ils sont plus attentifs à cette question que les autres répondants et qu’ils en retirent un avantage en termes de performance, d’image, et donc in fine d’attractivité.

Vision 4.0

Plus des 2/3 des leaders innovants interrogés sont persuadés que les nouvelles technologies vont favoriser l’arrivée de nouveaux entrants sur le marché de la construction et des infrastructures. Ils auront, selon eux, 4 caractéristiques :

- leurs offres seront centrées sur une expérience client différenciante grâce à l’usage de données
- l’agilité des techniques de construction qu’ils utiliseront leur permettra de produire de manière performante un service à la demande
- leurs actifs seront adaptables en fonction de l’évolution de leur environnement, et ce, grâce à l’instauration d’alliances avec d’autres acteurs et à leur mise en réseau
- les profils de leurs talents seront profondément modifiés par l’automatisation des travaux peu complexes et très risqués. Ils piloteront la migration d’une main d’œuvre manuelle vers une main d’œuvre digitale.





 

Crédit infographie : KPMG
Retrouvez toute l'information "infrastructures TP" dans BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Nouveau test pour Sébastien

Dans ce nouveau numéro de BTP ça tourne, Sébastien teste le Air+ Smart Mask de Itools. Un test sans concession.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Les 5e Trophées Eiffel en approche
Les 5e Trophées Eiffel en approche
L'évènement Steel.in 2019 (le 2 octobre à Paris) sera également l'occasion de la remise des 5e Trophées Eiffel, un concours destiné aux professionnels qui récompense les oeuvres réalisées en acier.
Canal Seine-Nord Europe : la contribution d'Egis et de ses partenaires
Canal Seine-Nord Europe : la contribution d'Egis et de ses partenaires
Egis est le mandataire du groupe One (Ingérop, ISL, SBE, MDP et NEY & Partners) qui vient de remporter la maîtrise d'oeuvre complète des deux principaux secteurs du projet Canal Seine-Nord Europe. Mais quelles seront ses missions ?
Ecocem : « Dans le timing des grands chantiers européens »
Ecocem : « Dans le timing des grands chantiers européens »
Sur une pente ascendante depuis quelques années, le Groupe Ecocem profite d’une position de pionnier, et d’une capacité de production inégalée à l’échelle européenne, qui lui assurent une position de choix dans le domaine de la fourniture de laitier moulu de haut-fourneau aux grands projets européens. Son directeur général Europe, Conor O’Riain, pilote une filiale France florissante, mue par une conjoncture environnementale et économique extrêmement favorable, dont le développement repose avant tout sur l’innovation. BTP MAG : Ecocem a crû de façon surprenante ces derniers mois. Conor O’Riain : Ecocem France a en effet doublé sa capacité de production en 2018 avec l’ouverture de l’usine de Dunkerque. Sur les 12 premiers mois de vie du site, quelque 400 000 t de laitier ont été produites. À titre de comparaison, 35 000 t étaient sorties du site de Fos-sur-Mer la première année, avec les mêmes équipements. Nos autres sites de production d’Irlande et des Pays-Bas tournent pratiquement à plein régime, ainsi que l’usine de Fos-sur-Mer. Nous avons aujourd’hui une capacité de production de 2,5 millions de tonnes. Ecocem a globalement fait beaucoup d’efforts pour préparer le marché à l’export. Sur les 400 000 t sortantes de Dunkerque, 60 % sont destinées à l’Europe du Nord. Une partie est acheminée jusqu’en Suède pour approvisionner notre partenaire Swecem. Nous avons également été sollicités aux États-Unis, au Panama, aux Émirats et en Afrique de l’Ouest, où le laitier se raréfie. Il y a donc encore de beaux leviers de croissance dans ces régions. Nous réfléchissons maintenant à une logistique à mettre en place pour répondre au mieux à la demande.
Montady (34) réduit sa consommation électrique grâce à Eiffage
Montady (34) réduit sa consommation électrique grâce à Eiffage
Sur les 1,2 km de la RD11 situés à Montady, le département de l’Hérault a décidé d’expérimenter la solution Luciole d’Eiffage. Une innovation qui lui permet de réduire de plus de 50% la consommation électrique.
Colas expérimente son innovation routière Flowell à Toronto
Colas expérimente son innovation routière Flowell à Toronto
Colas s'appuie sur Sidewalk Labs (SWL), filiale d’Alphabet (maison mère de Google) pour tester Flowell, sa dernière innovation routière, sur le projet Quayside de Toronto.
NGE :   20 % de nos investissements vont sur le Grand Paris
NGE : " 20 % de nos investissements vont sur le Grand Paris "
Héléna Blanc, responsable des achats et Olivier Coly, directeur des travaux souterrains, des Grands Projets Nationaux de NGE, forment le team leader pour mettre à disposition des chantiers du Grand Paris, les matériels garantissant le meilleur taux de disponibilité.
2 200 participants au dernier Solscope
2 200 participants au dernier Solscope
La 13e édition du salon Solscope, qui a fermé ses portes le 27 juin dernier après deux jours pleins, aura réuni plus de 2 200 participants.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Applications
Accès au kiosque
Événements
Energaia 2019
11 Décembre 2019
Energaia 2019
RDET 2020
7 Janvier 2020
RDET 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
23 Janvier 2020
Colloque : Etat des lieux de la reconversion des sites pollués et perspectives
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires BTP
- Projeteur / Projeteuse béton armé
- Chef de chantier
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.