Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

INFRASTRUCTURES TP
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Le développement des infrastructures, une urgence en 2019

Partager :
Le développement des infrastructures, une urgence en 2019
Par Julia Tortorici, le 10 janvier 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Infrastructures TP
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Les travaux publics ont vécu une année 2018 sans nuages. Ou presque. En dépit d’une croissance de 7%, du Grand Paris qui assure une activité toujours dynamique, et de la reprise des investissements des collectivités locales, la FNTP s’inquiète du flou artistique entourant encore la loi LOM. L’AFITF a bien été créditée d’un budget de 2,7 milliards en 2019 mais aucune recette complémentaire n’a été affectée. Le programme 2019-2023 n’est tout simplement pas financé.

« Il est paradoxal de constater que l’Etat n’a mis que quelques jours à trouver 10 milliards en réponse à la crise des ‘gilets jaunes’ mais a été incapable de pourvoir aux 200 M€ qui manquait en 2018 au budget de l’AFITF », ironise d’emblée Bruno Cavagné, président de la FNTP, à l’occasion d’un point presse de début d’année. Les recettes des amendes radar ayant été très inférieures aux prévisions, ce manque à gagner sur le budget total de 2 445 M€ de l’AFITF n’a toujours pas été comblé. Quant aux possibles recettes issues de la suppression du taux réduit de la TICPE sur le GNR, elles ont fait long feu, à l’instar, jadis, de l’Ecotaxe. « Et nous ne prévoyons pas un retour des discussions autour de cette mesure en raison de l’impopularité qu’elle a suscité à tous les niveaux », croit Bruno Cavagné. En l’absence d’une vignette poids-lourd capable de compenser les pertes, tout porte à croire que les incertitudes persisteront en 2019. « Si le budget de l’AFITF est annoncé en progression dans la loi LOM, soit 2 689 M€, nous ne disposons d’aucune réponse à ce jour concernant son financement puisque son vote, prévu en décembre, a été reporté à la fin du mois de janvier », révèle le président.

10 ans de sous-investissement

En pratique, 2019 ne se présente pas trop mal. Les investissements des collectivités locales progresseront de 6,3%, la Société du Grand Paris prévoit de dépenser 3,51 milliards d’euros puis  environ 4 milliards par an jusqu’en 2022, les grands opérateurs tels que SNCF Réseau, RTE ou Enedis, continuent d’investir, le plan de relance autoroutier de 700 M€ s’apprête à démarrer, et 20 milliards d’euros d’investissements dans le plan France THD sont attendus. « La grande inconnue c’est bien la loi LOM, reprend Bruno Cavagné. Le sentiment d’oubli, de fracture sociale, est toujours très présent et persistera dans les mois à venir. Nous payons 10 ans de sous-investissement. La cohésion des territoires passe aussi par des infrastructures de qualité. Il est urgent d’agir ». Les besoins sont en effet criants. 40% du réseau de canalisations a plus de 40 ans, et le taux moyen de renouvellement des réseaux est de 0,57% pour l’eau potable, et 0,40% pour l’assainissement collectif. 53% des routes nationales sont en mavais état et 48% des ouvrages d’art dégradés. En outre, 11 000 km de voies ferrées ont atteint leur durée de vie maximum (22%) et 45% des installations d’éclairage publi ont plus de 25 ans. Côté THD, 7,5 millions de Français sont encore privés d’un accès à internet.

Agir à trois niveaux

La FNTP prévoit donc un plan d’action, sous la forme d’un grand débat national, qui vise avant toute chose à stimuler l’investissement local. « Il s’agit de redonner des marges de manœuvre aux collectivités en matière de financement et d’expérimentation, de soutenir les plans d’investissements dans les infrastructures à l’image des Assises de l’eau ou des appels à projets, et de faciliter l’accès aux cofinancements en prônant pour une meilleure utilisation des dotations ou une contractualisation Etat/collectivités », poursuit Bruno Cavagné.
En dépit de la menace de report sine die qui plane sur le territoire, la FNTP veut croire à une loi LOM prometteuse. Elle rappelle la nécessité de réintroduire le Conseil d’orientation des infrastructures, d’en enrichir ses missions et de mettre en place une clause de revoyure en 2020 afin de maintenir un niveau d’investissement minimum de 3 md€ par an.
Enfin, il y a également matière à agir à l’échelle européenne. Les élections européennes de mai prochain permettront de rappeler les besoins communs (entretien des infrastructures, grands projets structurants, transitions numérique et écologique). Tout cela à travers de grands programmes européens. 2019 devrait être intéressante.

>>> Lire aussi : Les TP doivent recruter
 
250 000 km, c’est la distance qui aura été parcourue au sein du chantier pour acheminer les 2,7 millions de tonnes d’enrochements et les 11 000 XBlocs® nécessaires à la construction de la digue principale de l’extension en mer du port de Calais. Crédit photo : Irène Cadart/Bouygues TP
  La FFB présente son plan de relance
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Le projet de l’A45 entre Lyon et Saint-Etienne définitivement enterré ?
Le projet de l’A45 entre Lyon et Saint-Etienne définitivement enterré ?
Signée il y a douze ans, la déclaration d’utilité publique (DUP) de l’autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne expire aujourd’hui. Le projet est ainsi définitivement enterré.
Sébastien teste le cadenas du futur
Sébastien teste le cadenas du futur
Un cadenas qui s'ouvre grâce à un lecteur d'empreinte digitale. Voilà le pari technologique fait par le célèbre constructeur de systèmes de sécurité Abus. Sébastien a pu mettre à l'épreuve ce nouveau cadenas Abus Touch durant plusieurs mois. Verdict en vidéo.
Contournement de Beynac : le Conseil d’Etat juge irrecevable le pourvoi du département
Contournement de Beynac : le Conseil d’Etat juge irrecevable le pourvoi du département
Fin du suspens pour le contournement routier de Beynac. Le Conseil d’Etat vient d’interrompre la procédure en cassation, engagée par le conseil départemental de la Dordogne fin 2019. Comme prévu, les éléments déjà construits devront être démolis.
Duravis : Un 4 saisons pour les utilitaires
Duravis : Un 4 saisons pour les utilitaires
Bridgestone lance le Duravis Toutes Saisons, son tout premier pneu toutes saisons pour utilitaires de manière à répondre aux exigences des professionnels.
Renault Trucks envisage de supprimer 463 postes
Renault Trucks envisage de supprimer 463 postes
Impacté par le ralentissement économique et la crise mondiale, Renault Trucks devrait procéder à un ajustement de ses effectifs en France qui conduirait à la suppression de 463 postes.
Une baisse de chiffre d’affaires de 25,3 % pour APRR au 1er semestre 2020
Une baisse de chiffre d’affaires de 25,3 % pour APRR au 1er semestre 2020
Au premier semestre 2020, le chiffre d’affaires consolidé d’APRR hors Construction s’élève à 934,3 millions d’euros contre 1250,8 millions d’euros à la même période en 2019. Il a baissé de 25,3 % en un an.
Transport fluvial : VNF rénove deux écluses à Méricourt (78)
Transport fluvial : VNF rénove deux écluses à Méricourt (78)
Début juillet, VNF a démarré les travaux de rénovation complète des deux écluses de Méricourt situées dans les Yvelines. L’objectif : moderniser le fonctionnement de ces ouvrages où circule 30 % du trafic fluvial national.
Tous les articles INFRASTRUCTURES TP
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre bâtiment
- Chef de chantier
- Chef de chantier
- Mécanicien / Mécanicienne d'engins de chantier et de travaux publics
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.