Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Chers abonnés, Chers lecteurs,
Dans cette période difficile, nous tenons à vous assurer de l'engagement de nos équipes de rédaction et de tout notre personnel pour continuer à vous informer sur l'activité de votre secteur. Il s'agit d'une période où la communication est plus que jamais primordiale.
Ensemble, nous continuerons à connecter le monde de la construction.
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Une stratégie pour l’eau à l’IFAT 2020

Partager :
Une stratégie pour l’eau à l’IFAT 2020
Par la rédaction, le 9 janvier 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
IFAT 2020 fera la part belle aux technologies de l’eau et des eaux usées. En plus des processus traditionnels de traitement, de distribution et de dépollution, l’industrie doit relever d’autres défis, du changement climatique, aux micropolluants, en passant par la transition numérique.
 
Les volumes d’eau potable "propres" sont un bien mondial précieux, et doivent par conséquent être protégés. Même les pays riches en eau, et dotés de belles infrastructures comme l’Allemagne, sont confrontés à des défis de taille : résidus de produits pharmaceutiques, polluants phytosanitaires, biocides et autres produits chimiques...
 
Sur le plan technique, il est possible d’éliminer certains de ses substances dans les stations d’épuration, par exemple par ozonation ou adsorption sur charbon actif. Cela nécessite cependant la modification ou l’ajout d’étapes de purification. "Ces mesures ouvrent à des investissements et sont coûteuses à la fois en énergie, en matériaux et en personnel", souligne Uli Paetzel, président de l’Association allemande pour l’eau, les eaux usées et les déchets (DWA).
 
L’introduction d’une 4e étape de purification en bout de chaîne n’est pas du goût de la fédération qui soutient que l’eau potable doit être obtenue au travers de procédés de traitement simples et quasi naturels. "Les mesures de précaution visant à garantir que les micropolluants ne pénètrent pas du tout dans le cycle de l’eau, mais sont confinés à la source, sont d’une importance capitale pour la sécurité de l’approvisionnement en eau potable", rappelle pour sa part Gerald Linke, président du conseil d’administration de la Association allemande technique et scientifique pour le gaz et l’eau (DVGW).
 
Les substances indésirables dans les eaux comprennent également les particules de plastique. Selon la DWA, aujourd’hui, les usines de traitement des eaux usées éliminent plus de 95 % de la charge microplastique entrant en station mais ne les éliminent pas complètement. Par conséquent, le rejet dans les eaux doit idéalement être évité à la source. Sur le marché, on a récemment vu arriver un système de filtre qui retient les microplastiques dans les terrains de gazon artificiel.
 
Ces zones sportives, réparties dans le monde entier, sont considérées comme une source importante de libération de microplastiques. Un terrain en gazon synthétique libère 250 à 300 kg par an. Avec ce nouveau système, les particules s’accumulent sur la surface du filtre sous forme de gâteau de filtration qui est décollé et éliminé tous les trois à cinq ans.
 
En Allemagne, l’approvisionnement global en eau est inégalement réparti dans les régions. Selon l’Agence fédérale de l’environnement, il n’y a pas de stress hydrique en Allemagne, mais les étés secs et chauds de 2018 et 2019 ont déjà entraîné des goulots d’étranglement locaux. Si les prévisions climatiques qui prédisent une disponibilité moindre de l’eau dans presque toutes les régions de l’Allemagne au cours des prochaines décennies sont correctes, le pays devra s’organiser.

Le gouvernement planche d’ailleurs sur des initiatives concrètes pour un approvisionnement fiable en eau. Cela comprend un renforcement du réseau de fournisseurs ainsi que la garantie que l’approvisionnement en eau potable est prioritaire sur les autres utilisations de l’eau. Une autre approche consiste à utiliser l’eau extraite le plus efficacement possible.

En Allemagne, le refroidissement des eaux industrielles rejetées par les centrales électriques et les entreprises industrielles est un vrai sujet d’étude pour le développement de solutions technologiques. Pour protéger les eaux de surface et les eaux souterraines, le recyclage des eaux industrielles - qui est pratiqué depuis longtemps dans l’agriculture du sud de l’Europe - est également à l’étude.

L’approvisionnement en eau potable et l’évacuation des eaux usées font partie de l’infrastructure dite critique et donc soumise à des exigences particulières en matière de sécurité informatique. À terme, une interruption, une dégradation ou même une défaillance due à une cyberattaque ou à un incident informatique peut entraîner des perturbations. Une norme de sécurité informatique pour l’industrie de l’eau a donc été mise en place en août 2017.
 
"En plus de mettre en œuvre des mesures de gestion des risques, les exploitants d’usines ont depuis investi massivement pour rendre leurs systèmes informatiques plus robustes contre les cyberattaques. Non seulement le logiciel mais aussi le matériel ont été améliorés, par exemple, le contrôle des processus a été renouvelé et les réseaux informatiques réorganisés", rapporte le président de la DWA, Uli Paetzel.
 
 
 
 
 
Crédit photo : IFAT
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine Mat Environnement.
Mat Environnement, l'actualité de la filière environnement.
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
Tribune
Comment l’IoT pose les fondations des bâtiments du futur ?
Pour constructioncayola.com, Kim Bybjerg, vice-président, chargé de l’IoT (l’Internet des Objets) et de la mobilité, chez Tata Communications nous donne sa vision des bâtiments du futur qui s’érigeront prochainement dans nos métropoles.
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Coriance acquiert une unité de cogénération biomasse dans l’Allier
Coriance acquiert une unité de cogénération biomasse dans l’Allier
Le groupe Coriance a acquis auprès de l'énergéticien Neoen une nouvelle unité de cogénération à partir de biomasse ainsi que sa filiale d’approvisionnement pour un montant de 37 M€.
Hatz au service des vignobles
Hatz au service des vignobles
Le motoriste Hatz produit également des moteurs adaptés aux machines viticoles. Ils se caractérisent par un poids léger et des émissions sonores amoindries.
A Toulouse, Spie batignolles malet teste le fret fluvial pour gérer les matériaux de ses chantiers
A Toulouse, Spie batignolles malet teste le fret fluvial pour gérer les matériaux de ses chantiers
Afin de réduire ses émissions de carbone, Spie batignolles expérimente, en ce moment même, sur le canal des Deux Mers, l’évacuation et l’apport des matériaux de ses chantiers via le transport fluvial. ​
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Economie circulaire : quand les sédiments s’y collent
Autrefois matière première, avant de basculer dans la catégorie déchet, les sédiments veulent retrouver leur statut de ressource. Ces dépôts de matières s’accumulant dans les ports et les voies navigables causent bien des difficultés aux gestionnaires maritimes et fluviaux. Alors que les coûts d’enfouissement augmentent de façon exponentielle, ces matières lourdes, difficiles à transporter, peuvent espérer une voie de sortie. Des initiatives émergent, notamment dans les domaines des éco-matériaux et du génie civil.
Le fauchage à l'Unimog pour alimenter une unité de méthanisation
Le fauchage à l'Unimog pour alimenter une unité de méthanisation
Issus d'une famille d'agriculteurs depuis quatre générations, les frères Beugnet, installés à La Chaussée-Tirancourt (80), ont récemment décidé de diversifier leurs activités en investissant dans un Mercedes-Benz Unimog U430 équipé d'une faucheuse-aspiratrice Mulag SB 500 et d'une remorque avec caisse à fond poussant Fliegl 6 800 pour récupérer l'herbe qu'ils fauchent et alimenter leur nouvelle unité de méthanisation. Un véritable cercle vertueux !
Eole : des déblais aériens
Eole : des déblais aériens
Entre Courbevoie et Saint-Lazare, le creusement de 6 km de prolongement du RER E (projet Éole) va générer 1 300 000 tonnes de déblais (hors puits). Le traitement des boues du tunnelier, qui entre en service cet été, est assuré par un ouvrage provisoire à Courbevoie, la Base Seine, alimenté par une conduite de marinage aérienne. Après avoir creusé une centaine de mètres depuis son démarrage fin février 2019, le tunnelier Virginie a fait halte dans le sous-sol de Courbevoie (92). Il passera à la vitesse supérieure cet été afin de respecter le délai de 24 mois imposé pour creuser les quelque 6,1 km de tunnel entre la gare St-Lazare et La Défense. Ce tunnelier à pression de boue de 11,1 m de diamètre progressera alors à un rythme de 10 à 15 m par jour (entre 7 h et 22 h). « La fonction fondamentale de la boue de forage est d'apporter au terrain, au contact de l'excavation, les qualités permettant d'obtenir un confinement des parois de celle-ci. Cela nécessite l'imperméabilisation des parois de la galerie, un gradient de pression de confinement suffisamment élevé qui est ici de 5 bars, mais aussi un écoulement du marinage », explique Marin Du Couëdic, conducteur de travaux chez Bouygues TP et responsable des boues sur la Base Seine du projet Éole. Car les boues endossent un rôle essentiel dans la bonne conduite du projet. « Elles lubrifient les conduites, les outils de coupe et les pompes du tunnelier, et sont garanties neutres vis-à-vis de la station de traitement des boues et de l'environnement », ajoute le responsable. La tenue des délais ne fait aucun doute pour la maîtrise d’ouvrage, qui optimisera encore le planning grâce à la construction d’un hangar acoustique de 16 m de haut et de 70 ml qui recouvrera le puits Gambetta Est. Ainsi, le travail et l’approvisionnement des voussoirs et des matériaux pourront se faire jour et nuit.
Les Paysagistes Français : « Etre autonome en recyclage de déchets verts, c’est très compliqué »
Les Paysagistes Français : « Etre autonome en recyclage de déchets verts, c’est très compliqué »
A l'occasion du salon Paysalia, qui se tient cette semaine à Lyon-Eurexpo, nous sommes allés à la rencontre des Paysagistes Français, une entreprise iséroise dirigée par Raphaël Berthet, Bertrand Beroud et Nicolas Lovera. Ils nous expliquent quels défis ils doivent affronter pour développer leur activité.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Forum National des Eco Entreprises
2 Avril 2020
Forum National des Eco Entreprises
Confs'Amiante Hors-série Plomb
7 Avril 2020
Confs'Amiante Hors-série Plomb
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
+ d'événements
Emploi
- Ferrailleur / Ferrailleuse du BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux
- Chef de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.