Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Après une année 2018 contrastée, les recycleurs voient « des nuages à l'horizon »

Partager :
Après une année 2018 contrastée, les recycleurs voient « des nuages à l'horizon »
Par Eva Gomez, le 30 octobre 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Alors que l’année 2019 tire à sa fin, la Fédération des entreprises du recyclage (Federec) a présenté, ce mercredi 30 octobre, son observatoire statistique pour le marché du recyclage en 2018. « Une année de transition et des nuages à l’horizon », analyse la fédération professionnelle.

En 2018, le volume global de déchets collectés a progressé de 2% pour atteindre 107 millions de tonnes, contre 105 millions de tonnes en 2017. Ces résultats sont notamment portés par « l’activité BTP en croissance continue sur toute l’année », souligne la fédération des entreprises du recyclage (Federec). Après une année 2017 réjouissante pour l’ensemble des filières du recyclage, l’année 2018 laisse présager un futur moins radieux. C’est ainsi un bilan en demi-teinte qui est établi ce mercredi 30 octobre par Federec. « Porté par un élan positif pendant tout le premier semestre, l’ensemble de la profession s’est retrouvée en difficulté fin 2018, sans toutefois lâcher prise », a reconnu Jean-Philippe Carpentier, président de Federec.

Les « nuages » survenus fin 2018 trouvent leur source dans deux causes : « Nous sommes confrontés à des problèmes de débouchés pour certaines matières, comme le papier-carton qui est un secteur en warning complet », s’inquiète Jean-Philippe Carpentier. Par ailleurs, « il existe une crise sur les exutoires des déchets ultimes en alternative au stockage : l’une des voies de sortie est le CSR mais la France n’a pas bougé à ce sujet », se désole le président de Federec, qui rappelle l’objectif français de réduire l’enfouissement de 50% à l’horizon 2025.

La filière papiers-cartons particulièrement impactée

La filière la plus impactée est donc celle des papiers et cartons. Le volume de collecte a diminué de 4,6 % en 2018 (6,961 millions de tonnes). « C’est la première fois qu’on observe une telle baisse », soulève Pascal Genneviève, président de Federec papiers-cartons. La décroissance du recyclage du papier graphique, qui reflète la baisse des usages dans la société y compris dans le secteur de la presse, inquiète particulièrement les professionnels. « Nous voulons absolument éviter la fermeture des centres de tri », alerte Pascal Genneviève. D’autant que « la situation se dégrade beaucoup en 2019 avec la saturation du marché européen, due aux difficultés d’écoulement des excédents à l’export, qui sont liées à la fermeture des marchés asiatiques », conclut-il.

Autre filière chahutée fin 2018 : celle des métaux ferreux. « Le prix à la tonne va diminuer de 50 à 60 euros », souligne Marie-Pierre Mescam, présidente de Federec métal. Les volumes collectés tendent à diminuer, notamment du fait du ralentissement des marchés automobiles. « Il est urgent de mettre en place des soutiens à l’incorporation des ferrailles pour orienter le marché vers les filières électriques », estime Marie-Pierre Mescam. Les métaux non-ferreux connaissent également une baisse de régime : en 2018, la filière enregistre une baisse de 5,2% de son chiffre d’affaires, en partie à cause de la fermeture du débouché chinois.

Baisse du chiffre d’affaires mais hausse des investissements

Côté chiffre d’affaires, les entreprises du recyclage ont connu une légère baisse en 2018 (- 0,8%) : il atteint 9,04 milliards d’euros, contre 9,11 milliards en 2017. Néanmoins, les investissements ont augmenté de 5,9% pour atteindre 568 milliards d’euros. « La très bonne année 2017 a permis de faire des investissements conséquents », explique le président de la fédération professionnelle. 44% de ces investissements ont été consacrés au renouvellement des machines de tri, et 27% au renouvellement du matériel de collecte.
 
 
DR.
  Le zapping de la semaine
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Papiers-cartons : Indices de variation des prix entre mars et juillet 2020
Papiers-cartons : Indices de variation des prix entre mars et juillet 2020
Tous les mois, les fédérations Federec et Fnade publient des indices, réalisés par KPMG, reflétant les variations mensuelles des prix de vente des papiers-cartons. Voici les indices de variation entre mars et juillet 2020.
Le nouveau crible mobile Lepton 5100 d’Alzinger part en tournée cet été !
Le nouveau crible mobile Lepton 5100 d’Alzinger part en tournée cet été !
Créé en 2018, le constructeur allemand Alzinger Maschinenbau propose un nouveau crible mobile, le Lepton 5100, capable de débiter les composts et autres déchets verts en cinq classes granulométriques. Son importateur, Ropa France, l’emmènera dans une tournée de démonstration cet été.
Kirpy sort l’artillerie lourde pour le broyage forestier
Kirpy sort l’artillerie lourde pour le broyage forestier
Largement reconnu depuis 45 ans pour son savoir-faire en matière d’épierrage, le fabricant français Kirpy, basé dans le Lot-et-Garonne, propose désormais le broyeur forestier BKF 250 destiné au débroussaillage lourd.
Bioval ou l’alliance en faveur d’une stratégie bas carbone
Bioval ou l’alliance en faveur d’une stratégie bas carbone
Dans une volonté commune de créer une synergie au service de l’économie circulaire et du bas carbone, la branche recyclage du groupe Serfim s’est associée au cimentier français Vicat pour créer Bioval et poursuivre ainsi la production de combustibles solides de récupération (CSR).
Les avantages de la traçabilité pour le BTP dans le contexte actuel
Les avantages de la traçabilité pour le BTP dans le contexte actuel
Proposant notamment des capteurs intelligents pour les chantiers de construction et les infrastructures routières, la start-up Altaroad a tenu à rappeler les avantages de la traçabilité alors que le secteur du BTP doit faire face à des surcoûts de matériels et maintenance liés aux mesures sanitaires.
Mercedes fournit trois Econic carrossés par Faun pour la collecte de l’EPT Paris Est Marne et Bois
Mercedes fournit trois Econic carrossés par Faun pour la collecte de l’EPT Paris Est Marne et Bois
Pour effectuer le ramassage des ordures dans les rues parfois étroites de ses treize communes du sud-est de Paris regroupant 510 000 habitants autour de Vincennes, l’Etablissement public territorial Paris Est Marne et Bois vient de recevoir trois BOM sur base de Mercedes-Benz Econic carrossés par Faun.
Haro sur la poussière avec une innovation signée Hako
Haro sur la poussière avec une innovation signée Hako
La fabricant Hako a récemment été récompensé pour une innovation permettant de diminuer jusqu’à 90 % de la poussière lors des travaux de balayage. Sa jupe antipoussière baptisée Dust Stop se fixe facilement aux balais des balayeuses et tourne avec eux pour une meilleure efficacité.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Conducteur / Conductrice de travaux du BTP
- Chef de bureau d'études en BTP
- Coordinateur / Coordinatrice BIM
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.