Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

ENVIRONNEMENT
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Eco-systèmes a recyclé 69 millions d’appareils en 2017

Partager :
Eco-systèmes a recyclé 69 millions d’appareils en 2017
Par H. Y., le 22 mars 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Environnement
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’éco-organisme Eco-Systèmes indique avoir collecté et recyclé 533 640 tonnes de DEEE en 2017, soit l’équivalent de 69,1 millions d’appareils électriques usagés.

Une hausse de tonnage de 3,2% qui permet de dépasser le cap des 10 kg par habitant atteint l’an passé. Le taux global de collecte de 50% atteint en 2017 passe en deça de l’objectif réglementaire français de 52% mais reste supérieur à l’objectif européen de 45%.
Ce sont les petits appareils électriques qui affichent la plus grosse progression en 2017, avec un tonnage collecté en hausse de 13,5%. La collecte du gros électroménager hors-froid progresse pour sa part de 8,6% notamment grâce à la diversification des canaux de collecte mis en œuvre par Eco-systèmes depuis 3 ans. A cet effet, l’éco-organisme s’est rapproché des entreprises de recyclage de métaux et des opérateurs de broyage pour qu’ils s’engagent dans une démarche de qualité et de traçabilité approfondies. «Cette démarche a permis d’aboutir à 432 contrats signés», se félicite Eco-systèmes. La collecte des gros appareils de froid a aussi augmenté de 5,8% en 2017.

Ecrans et portables

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Du côté des écrans cathodiques et plats, la collecte 2017 révèle un pic de déstockage massif et exceptionnel des écrans cathodiques, essentiellement du au passage à la TNT HD en 2016. «Le gisement résiduel d’écrans cathodiques continuera de disparaitre progressivement des foyers français en 2018 et au-delà», analyse l’éco-organisme. «Ce basculement technologique entraîne une augmentation de la proportion d’écrans plats collectés, qui atteint aujourd’hui 16,4% de la collecte du flux écrans. Sachant que le poids moyen d’un écran cathodique est trois fois plus élevé que celui d’un écran plat, le tonnage collecté est beaucoup moins élevé pour un même nombre d’appareils».
Restent les vieux téléphones portables, enjeu stratégique pour Eco-systèmes qui estime le gisement entre 11 et 30 millions d’unités. A ce titre, l’éco-organisme a organisé, à titre expérimental, 40 événements solidaires de proximité en milieu ultra urbain, en garantissant efficacement la traçabilité des appareils à tous leurs anciens propriétaires. Les 4 500 mobiles collectés ont permis d’alimenter l’activité réparation des Ateliers du Bocage, membre du mouvement Emmaüs. «Des opérations étendues à d’autres régions en 2018», annonce Eco-systèmes.

Objectifs 2018

Autre objectif pour 2018 : la lutte contre les transferts transfrontaliers illégaux. «Nous restons aux côtés des Pouvoirs Publics français pour que la prise en charge des appareils usagés soit assurée et garantie par la filière agréée», annonce Eco-systèmes. Pour ce faire, le marquage des appareils en déchetteries, la mise en place de l’interdiction des transactions en liquide sur les métaux et la saisie de la justice en cas de vols avérés de DEEE, seront mis en œuvre en France. «Ces mesures ne seront véritablement efficaces que lorsque l’Europe les aura étendues à l’ensemble des pays membres», insiste l’éco-organisme.
Enfin, réuni au sein d’ESR avec Récylum depuis le 1er janvier 2018, Eco-systèmes annonce la mise en place progressive de "synergies" qui «permettront d’atteindre les ambitieux objectifs réglementaires de collecte et poursuivre le développement d’une filière à haute valeur ajoutée», conclut le communiqué.
 

Crédit : H. Y.
  Ripage express en gare de Villejuif : Partie I
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Musée Subaquatique de Marseille : immersion immédiate !
Musée Subaquatique de Marseille : immersion immédiate !
Le Musée Subaquatique de Marseille, le premier musée subaquatique multi-artistes d’Europe et le premier du genre en France, ouvrira prochainement dans l’anse des Catalans à Marseille (13). Le public découvrira ainsi 10 oeuvres en béton immergées à 100 m au large de la plage et à 5 mètre de profondeur. Le chantier d’implantation des sculptures est actuellement assuré par la société d’ingénierie sous-marine Seven Seas. Nous avons demandé à Antony Lacanaud, Fondateur et Directeur du Développement, de nous parler de ce musée hors du commun.
Recyclage : Des rebuts industriels pour les sièges de la Renault Zoé
Recyclage : Des rebuts industriels pour les sièges de la Renault Zoé
Pour fabriquer le tissu des sièges de sa nouvelle Zoé, le groupe Renault a mis en place un circuit court d’approvisionnement matière basé sur le recyclage de rebuts industriels.
Recyclage de films plastiques : XL Recycling devient Reborn
Recyclage de films plastiques : XL Recycling devient Reborn
En regroupant ses entreprises, XL Recycling, Ceisa Packaging et Semo Packaging sous une seule et même enseigne, Reborn, le spécialiste du recyclage de l’emballage plastique flexible recyclé, ExcelRise, affirme son ambition : proposer 80 % de sa production de films plastiques à partir de matières recyclées d’ici 2025.
Federec papiers-cartons : « La fin de l’année sera difficile car la demande sera très faible pour certaines matières »
Federec papiers-cartons : « La fin de l’année sera difficile car la demande sera très faible pour certaines matières »
Stéphane Panou, directeur recyclage et valorisation matière au sein du groupe Paprec, vient d’être élu président de la filière papiers-cartons de la Fédération professionnelle des entreprises de recyclage (Federec). Pour Mat Environnement, il a accepté de décrypter les enjeux actuels de la filière, mais aussi d’évoquer les problématiques liées à l’épidémie de coronavirus.
IFAT impact Business Summit : les inscriptions sont ouvertes
IFAT impact Business Summit : les inscriptions sont ouvertes
Du recyclage du plastique, aux villes durables, aux points économiques des marchés chinois, indien ou africain, les conférences ne manquent pas lors de l'IFAT impact Business Summit. Les inscriptions sont d'ores et déjà ouvertes, de même que la prise de rendez-vous.
Des terres inertes pour verdir les abords du château de Vincennes
Des terres inertes pour verdir les abords du château de Vincennes
Afin de végétaliser l’esplanade Saint-Louis, située face au château de Vincennes aux abords du bois éponyme, la mairie de Paris a mandaté ECT pour fabriquer sur place du substrat fertile à base de terres inertes du BTP et de compost de déchets verts et ainsi éviter l’importation de terre végétale.
Le projet national FastCarb vise à réduire l’empreinte carbone de la construction
Le projet national FastCarb vise à réduire l’empreinte carbone de la construction
Depuis mi-décembre, une expérimentation, baptisée « Projet National Fastcarb », coordonnée par l'Irex, est menée au sein de la cimenterie Val d’Azergues de LafargeHolcim. Son objectif : réduire l’empreinte carbone de la filière béton.
Tous les articles ENVIRONNEMENT
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
FEDEREC, L’industrie du recyclage : quel plan de relance ?
29 Octobre 2020
Intersol 2020
3 Novembre 2020
bauma CONEXPO INDIA
3 Novembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Chef d'équipe gros oeuvre
- Assistant conducteur / Assistante conductrice de travaux
- Manoeuvre de chantier
- Ingénieur / Ingénieure ouvrages d'art
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.