Certaines fonctionnalités de ce site reposent sur l’usage de cookies.
Les services de mesure d'audience sont nécessaires au fonctionnement du site en permettant sa bonne administration.
ACCEPTER TOUS LES COOKIES
LES COOKIES NÉCESSAIRES SEULEMENT
CONNEXION
Valider
Mot de passe oublié ?
Accueil > Actualités > Bâtiment - Gros oeuvre > Fraude à la rénovation énergétique : la FFB fait 10 propositions
BÂTIMENT - GROS OEUVRE

Fraude à la rénovation énergétique : la FFB fait 10 propositions

PUBLIÉ LE 11 JUILLET 2023
LA RÉDACTION
Archiver cet article
Toute l'information de cette rubrique est dans : Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
La complexité et l’instabilité quasi permanente des aides à la rénovation énergétique créent un terrain propice au développement de pratiques frauduleuses souvent par des acteurs initialement éloignés du secteur. C’est pourquoi, afin d’assainir le marché au bénéfice des consommateurs et des entreprises vertueuses, la FFB fait dix propositions.

Olivier Salleron, président de la FFB explique : « à l’heure où l’activité du secteur se tend et à la suite des préconisations du Haut Conseil pour le climat de massifier l’offre de rénovation des bâtiments afin de réduire les émissions de CO2 de la construction, il est important que des mesures soient prises rapidement pour redonner confiance et accompagner les ménages dans leurs travaux de rénovation énergétique ». Voici les 10 propositions faites par la FFB :
·         imposer un signe de qualité à toutes les entreprises contractant avec un particulier en vue de la réalisation de travaux de rénovation énergétique éligibles aux aides financières ;
·         harmoniser les critères d’éligibilité aux dispositifs MaPrimeRénov’ et CEE ;
·         harmoniser les dispositifs de contrôle pour le RGE, les CEE et MaPrimeRénov’ ;
·         déployer une véritable cellule antifraude ;
·         limiter le rang de sous-traitance pour les travaux chez les particuliers ;
·         s’assurer que l’entreprise qui réalise le chantier est bien RGE et lutter contre la sous-traitance dissimulée ;
·         renforcer les moyens de la DGCCRF ;
·         disposer d’une base de données exploitables des chantiers financés par MaPrimeRénov’ et par les CEE, accessible aux organismes de qualification ;
·         mieux encadrer les règles pour devenir mandataire financier MaPrimeRénov’ ;
·         réaliser un contrôle RGE anticipé pour les qualifiés en première demande.
PARTAGEZ
À LIRE ÉGALEMENT
Grandes écoles ? La voie prisée pour accéder aux métiers de cadres
Grandes écoles ? La voie prisée pour accéder aux métiers de cadres
[Tribune] FFB : Oui, il faut continuer Monsieur le Premier ministre !
Isabel Talaia, élue présidente de la FFB Artisans
Isabel Talaia, élue présidente de la FFB Artisans
Ecominéro : Consignes de tri pour la reprise des déchets inertes sans frais
Ecominéro : Consignes de tri pour la reprise des déchets inertes sans frais
Tous les articles Bâtiment - Gros oeuvre
L'essentiel de l'actualité de la construction
Ne manquez rien de l'actualité de la construction !
Inscrivez-vous ou abonnez-vous pour recevoir les newsletters de votre choix dans votre boîte mail
CHOISIR MES NEWSLETTERS