★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneBÂTIMENT - GROS OEUVRE

Le premier « Act » d’Ecocem vers un ciment zéro carbone

Par Ch. Raynaud. Publié le 30 novembre 2022.
Le premier « Act » d’Ecocem vers un ciment zéro carbone
Conor O’Riain, Directeur général Europe d’Ecocem.
NEWSLETTERS
Archiver cet article
La réduction rapide des émissions carbone du ciment est un défi majeur de toute stratégie de décarbonation et la COP 27 a rappelé l’urgence à trouver des solutions évolutives. Dans ce contexte et pour tendre vers un ciment zéro carbone,  Ecocem lance sa technologie Act, une avancée majeure permettant au secteur mondial du ciment de se décarboner en suivant une trajectoire conforme à l’Accord de Paris pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Explications avec Conor O’Riain, Directeur général Europe d’Ecocem.
 
Prescription Béton : Comment avez-vous abouti à cette solution fortement décarbonée ?
Conor O’Riain : Forts de nos connaissances et d’une décennie d’innovations, notre équipe Innovation a travaillé en étroite collaboration avec un panel international de scientifiques, ainsi que l’ENS Paris Saclay et l’INSA Toulouse pour aboutir à une technologie qui permet de décarboner la production de ciment jusqu’à 70 %. Elle a fait l’objet d’une validation technique approfondie et a été testée avec succès au travers d’essais industriels et sur chantiers. Le marquage CE est prévu pour 2023 et les premières applications commerciales suivront, avec un lancement sur les marchés européens où Ecocem est présent (France, Royaume-Uni, Benelux, Irlande) à l’horizon 2025.
 
Prescription Béton : Quelle est la composition de cette technologie ?  
Conor O’Riain : Moins de clinker, moins de laitier, 50% d’eau en moins que pour un béton traditionnel… et d’autres éléments sur lesquels nous ne souhaitons pas communiquer aujourd’hui. Néanmoins, c’est une combinaison et des proportions particulières, et l’activation chimique des adjuvants qui permet de massifier ce ciment. En outre, la présence du laitier permet d’améliorer la résistance et la durabilité du béton qu’elle permet de fabriquer. Avec cette formulation, nous visons principalement le marché de type CEM II, le plus majoritairement employé sur les chantiers.
 
Prescription Béton : De quelle manière allez-vous diffuser cette technologie sur le marché ?
Conor O’Riain : Dans un premier temps, nous améliorons nos infrastructures actuelles pour sa production. Ensuite, elle sera vendue sous licence aux cimentiers. Évolutive, la technologie Act est utilisable dans les cimenteries existantes sans investissements ou transformations majeurs et peut être déployée de manière rapide et économique. L’objectif est de trouver des solutions massifiables à l’échelle globale et il est évident que nous ne ferons rien seuls ! Nous devons travailler étroitement avec les cimentiers et les décideurs politiques pour soutenir le développement d’une nouvelle génération de ciments bas carbone. Pour qu’Act puisse vraiment se déployer, les décideurs politiques doivent soutenir activement cette technologie, bien au-delà de l’accent traditionnellement mis sur le CSCV (Captage, Stockage et Valorisation du Carbone), considéré jusque-là comme la solution de référence pour décarboner le ciment. Pour faciliter la décarbonation rapide de l’industrie mondiale du ciment, nous déploierons cette technologie à un coût intéressant. L’intérêt manifesté par le secteur a déjà donné lieu à des discussions avancées et des annonces importantes sont prévues très prochainement.
 
Prescription Béton : Vous avez nommé votre solution « Act », est-ce que cela sous-entend un « Act 2 » ?
Conor O’Riain : L’innovation ne s’arrête pas là. Effectivement, nos équipes travaillent déjà sur un « Act 2 », voire un « Act 3 » avec en ligne de mire l’obtention d’un ciment zéro carbone !


Donal O’Riain, fondateur et directeur général d’Ecocem : « La technologie Act constitue un progrès majeur pour le secteur du ciment bas carbone. C’est une solution fortement décarbonée, rentable, évolutive, et adaptée à l’échelle mondiale. Or le secteur du ciment est confronté à un immense défi si nous voulons réduire sensiblement les émissions de CO2 au cours de la prochaine décennie. La technologie n’est plus un obstacle à la décarbonation et, pour que chacun puisse bénéficier pleinement et rapidement du potentiel d’Act, l’industrie et les responsables politiques doivent œuvrer main dans la main. Travailler dans cette industrie a rarement été aussi passionnant ».
 
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Prescription Béton
Le magazine pour les professionnels du béton durable, enquêtes et réalisations, science et techniques innovantes.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
10 novembre 2022
Plattard lance Écocité et facilite l’accès à la construction bas carbone Engagé sur une trajectoire de neutralité carbone de ses produits, le Groupe Plattard présente Écocité, sa gamme de bétons bas carbone qui répond au défi de la RE2020.
Plattard lance Écocité et facilite l’accès à la construction bas carbone
27 décembre 2022
GCC et Nobatek/Inef4 renforcent leur partenariat GCC et Nobatek/Inef4 renforcent leur partenariat pour une meilleure prise en compte de l’impact carbone des projets de construction. L’objectif ? La création d’un outil d’aide à la décision basé sur le poids carbone et le coût d’une opération.
GCC et Nobatek/Inef4 renforcent leur partenariat
24 novembre 2022
Syntec-Ingénierie lance Ingé 2030 « La France de demain se conçoit aujourd’hui. » Telle est la conviction de Syntec-Ingénierie qui donne le coup d’envoi d’Ingé 2030, un programme inédit pour former dès à présent les professionnels dont la France a besoin pour réussir les transitions écologique et numérique.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola