Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Future centrale à béton du port de Javel : le résultat d’une concertation exigeante

Future centrale à béton du port de Javel : le résultat d’une concertation exigeante
Par la rédaction, le 20 mai 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le dispositif de concertation mené avec les riverains du port de Javel et les élus de la ville de Paris du 5 juin 2020 au 29 avril 2021, a permis à LafargeHolcim et Haropa-Ports de Paris de mettre au point une centrale à béton à la capacité réduite, mieux insérée dans la ville et dans l’environnement et donc mieux acceptée par les riverains.
 
En 2013, Haropa - Ports de Paris a initié un grand projet de réaménagement du port urbain de Javel-Bas, situé au pied du pont de Mirabeau dans le 15e arrondissement de Paris, pour y développer de nouveaux espaces publics, de promenades et de loisirs pour les usagers, tout en continuant d’y accueillir des activités logistiques (Point P) et industrielles (Lafarge). A l’issue d’une phase de concertation, des premiers travaux se sont déroulés jusqu’en 2019 et ont permis l’inauguration d’une nouvelle agence Point P aux caractéristiques architecturales innovantes. Pour le projet de reconstruction de sa centrale vieillissante, installée depuis 1964, LafargeHolcim avait obtenu dès 2017 le permis de construire nécessaire aux travaux. Interpellés par les riverains et les élus, Haropa - Ports de Paris et l’entreprise ont engagé en juin 2020 un dispositif de concertation spécifique pour préciser les contours de ce nouveau projet. A l’issue de cinq réunions plénières et de trois ateliers de travail, rassemblant associations et élus, LafargeHolcim a décidé de considérablement transformer son projet initial : la capacité totale de production de la future centrale a été réduite d’un tiers (80 km3 contre 120 km3) ; un des deux malaxeurs, équipement imposant au cœur de la centrale, a été supprimé ; le nombre des trémies est passé de 7 à 5 et celui des silos de 9 à 6 diminuant ainsi fortement l’impact visuel du site ; la flotte de camions toupie affectés à la centrale passera également de 15 à 16 aujourd’hui à 12 et ils passeront tous au 100% GNL dès la mi-2022 ; les quais seront restitués au public le soir, le week-end et en journée en dehors des heures de transbordement ; l’espace initialement prévu pour les véhicules des salariés Lafarge sera rendu afin de permettre l’agrandissement de la placette piétonne ; enfin, l’ensemble du site sera végétalisé et les principaux bâtiments bardés de bois. La production de la centrale progressera enfin en performance environnementale puisque dès 2021, les bétons bas carbone représenteront 40% de la production totale, une part qui montera à 50% d’ici 2023. Les nuisances au cours de la phase de chantier seront réduites et un comité de suivi dédié au projet sera installé afin d’assurer un dialogue permanent avec les riverains tout au long des phases de construction et d’exploitation.
 
Retrouvez sur LinkedIn Christine Raynaud, rédactrice en chef de Prescription Béton.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
GE présente la technologie d'impression 3D de béton au président Biden
GE présente la technologie d'impression 3D de béton au président Biden
Le vendredi 23 avril dernier, Danielle Merfeld, directrice technique de GE Renewable Energy, a pris la parole lors du sommet des leaders sur le climat organisé par la Maison Blanche. Cet événement virtuel a réuni le président Joe Biden et les dirigeants de 16 pays, ainsi qu'un nombre limité de dirigeants de société civil et des chefs d'entreprises.
Du béton bas carbone pour des bâtiments à énergie positive
Du béton bas carbone pour des bâtiments à énergie positive
Situé au Nord de Pau (64), le quartier Saragosse est en pleine mutation. Menée par la ville de Pau, cette construction se distingue par sa performance environnementale exigée dans le marché avec le label E+C- «Bâtiments à Energie Positive et Réduction Carbone» (le niveau d’exigence demandé est E2C2) et l'emploi d'un béton bas carbone.
Edycem lance une application pour la qualification des parements de voiles en béton
Edycem lance une application pour la qualification des parements de voiles en béton
Nouvelle concrétisation de sa chaire de recherche avec l’école Centrale Nantes, Edycem dévoile la première application du marché pour la qualification des parements de voiles en béton.
Chapelle Internationale : le dernier lot entre en chantier
Chapelle Internationale : le dernier lot entre en chantier
Espaces Ferroviaires et Legendre Immobilier viennent de signer l’acte de vente portant sur la cession du lot I, en vue de la construction du programme « Impulsion », dernier lot du quartier Chapelle International, en cours de construction dans le 18e arrondissement de Paris.
Des solutions bétons bas carbone pour le nouveau Centre de Cancérologie de la Sarthe
Des solutions bétons bas carbone pour le nouveau Centre de Cancérologie de la Sarthe
Le nouveau Centre de Cancérologie de la Sarthe a pour ambition de devenir le cinquième pôle de lutte contre le cancer en France. Au-delà de la dimension technologique, il se veut également exemplaire d’un point de vue environnemental. Ainsi, dans le but de construire un bâtiment durable et responsable en baissant son empreinte carbone, LafargeHolcim France a préconisé l’utilisation de son béton bas carbone EcoPact pour la réalisation des chambres de radiothérapie et des salles dédiées au scanner.
Performance énergétique des bâtiments : « Le béton de chanvre consomme très peu d’énergie »
Performance énergétique des bâtiments : « Le béton de chanvre consomme très peu d’énergie »
Dans le cadre d’une étude menée avec le soutien financier du ministère de la Transition écologique et en lien avec Construire en Chanvre Île-de-France, Gatichanvre et BioBuild Concept, le Cerema a montré que les transferts couplés de chaleur et d’humidité dans les murs en béton de chanvre permettent de réduire jusqu’à 70% le besoin en chauffage dans le cas d’un bâtiment très performant thermiquement.
Le béton cellulaire pour  une maison confortable et durable
Le béton cellulaire pour une maison confortable et durable
En 2021, la sensibilisation des particuliers aux solutions constructives en béton cellulaire Ytong pour leur projet de maison individuelle prend une nouvelle dimension avec l’arrivée du site ytong-inside.fr.
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.