Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

La semi-remorque extra-surbaissée de Faymonville se distingue en Suisse

La semi-remorque extra-surbaissée de Faymonville se distingue en Suisse
DR
Par La rédaction, le 6 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Pour le transport d’un conteneur en acier de 24 tonnes, la semi extra-surbaissée MegaMAX à 2 essieux de Faymonville a dû faire face à des défis qu’elle a su relever. 

Le conteneur semi-circulaire est chargé sur la semi-remorque extra-surbaissée depuis le bateau à Muttenz en Suisse. La route à suivre jusqu’au lieu de déchargement à Emmen près de Lucerne est longue de 100 kilomètres. « La longueur totale du convoi, à savoir 32 mètres,
pose des problèmes pour les entrées et sorties d’autoroute »
, explique Jeannette Schmidmeister, employée chez Amsler, en mentionnant les premiers points sensibles auxquels l’équipe de conducteurs doit faire face. Mais ce n’est pas tout : « la hauteur des rails de sécurité, qui peut atteindre 130 centimètres des deux côtés, nous confronte à un
autre défi. Il est en effet difficile d’entrer dans tous les ronds-points et d’en sortir. Il faut également tenir compte des diamètres dans les virages en raison des longs empattements. »



Le porte-engins extra-surbaissé MegaMAX de Faymonville convient parfaitement à de telles tâches de transport. Jeannette Schmidmeister énumère les aspects techniques qui aident l’équipe Amsler pour le passage du chargement de 21 mètres. « Le levage et l’abaissement
maximum du bogie hydraulique de 600 millimètres permettent le franchissement partiel des rails de sécurité et des panneaux de signalisation avec la charge qui dépasse latéralement de 1,86 mètres. De plus, l’angle de braquage de 60° du bogie à essieux pendulaires garantit une manœuvrabilité optimale dans les virages. »


-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le travail d’équipe est indispensable et est très efficace chez Samuel Amsler AG. Le succès repose sur une bonne vision et des réactions précises. « La commande à distance de la direction du bogie est idéale », affirme Jeannette Schmidmeister à propos de la direction
auxiliaire. « À la fin du convoi, l’accompagnateur manœuvre le bogie à travers les passages étroits avec une précision au centimètre près – un véritable soulagement pour le conducteur. »

Retrouvez sur LinkedIn Tanguy Merrien, rédacteur en chef de BTP Matériels.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
BTP Magazine
Le magazine des nouveautés, tendances et stratégies des constructeurs.
Découvrir
Acheter un numéro
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.