Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

BÂTIMENT - GROS OEUVRE
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Conexpo : Liebherr dévoile sa nouvelle grue mobile LTM 11204.1

Partager :
Conexpo : Liebherr dévoile sa nouvelle grue mobile LTM 11204.1
Par La rédaction, le 18 février 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Bâtiment - Gros oeuvre
La nouvelle LTM 11204.1 de Liebherr est une grue de 120 tonnes tout terrain sur quatre essieux, offrant une capacité de charge réservée jusque-là aux cinq essieux. Elle sera dévoilée sur le salon Conexpo de Las Vegas.

Avec la commercialisation, en 2009, de la LTM 1100-4.2, Liebherr était déjà parvenu à atteindre une puissance maximale sur une grue mobile à quatre essieux, proposant une capacité de charge de 10,2 t alliée à une flèche télescopique de 60 m.

A présent, à longueur identique, le constructeur ajoute avec la nouvelle LTM 11204.1, de 120 tonnes, 18% de capacité supplémentaire. De plus, ce modèle de grue est doté d’une flèche télescopique pouvant se déployer jusqu’à 66 m (soit 10% de plus que la LTM 1100-4.2).

Les modèles de 200 t n’ont qu’à bien se tenir

Avec sa longueur de flèche, la plus longue sur une grue mobile quatre essieux, la LTM 11204.1 peut presque jouer dans la même cour que les grues de la catégorie des 200 tonnes.

En tout cas, elle présente d’excellentes capacités de charge, en particulier dans les positions les plus raides de sa flèche. De plus, avec une capacité de levage de 9 tonnes en bout de flèche déployée à 66 mètres, elle s’avère idéale pour le montage des grues à tour et des antennes radio.

Equipée d’une rallonge treillis, la nouvelle 120 tonnes peut même atteindre 94 mètres de hauteur sous crochet et des portées allant jusqu’à 64 mètres. Plus particulièrement, un élément en treillis de 7 mètres vient compléter la flèche et une double fléchette pliante de 10,8 à 19 mètres de long est mise en œuvre, avec possibilité d’inclinaison hydraulique en option entre 0° et 40°.

Avantage des grues quatre essieux, il est plus facile d’obtenir les
homologations et les autorisations de parcours, pour une mise en œuvre sur le terrain plus rapide. En outre, l’encombrement d’une quatre essieux lui permet de travailler sur des sites plus exiguis, là où d’autres grues pourraient manquer de place.
 
DR.
Offre en ligne à partir de 8,90 €
Dans ce contexte particulier, le premier mois d'abonnement est offert.
Je m'abonne
Retrouvez toute l'information de cette rubrique dans le magazine BTP Magazine.
BTP Magazine, découvrez la nouvelle formule de BTP matériels avec + de professionnels et + de terrains
Consulter le magazine
S'identifier
S'inscrire
Le flash info du BTP
  Zapping de la semaine : 8 chantiers sur 10 à l'arrêt
Les chantiers vont-ils reprendre à la suite d'un accord trouvé entre les pouvoirs publics et les fédérations professionnelles du bâtiment? Pour l'heure, la plupart des entreprises restent fermée.
+ de vidéos BTP ça tourne
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
WC LOC, EXPERT EN SANITAIRES MOBILES À LA MESURE DE VOS ENVIES... SURTOUT LES PLUS PRESSANTES !
Quelle que soit la durée de votre chantier et sa typologie (souterrain, ferroviaire, aérien, routier, fluvial, construction…), WC Loc vous apporte un accompagnement personnalisé pour disposer de solutions sanitaires robustes et parfaitement adaptées à la taille de vos équipes et aux contraintes de votre terrain. Besoin d’un WC sur votre chantier ? Contactez-nous !
Accéder au site de WC LOC
UN JOUR EN CONFINEMENT AVEC...
David Barth (Volvo CE)
Crise sanitaire oblige, ConstructionCayola.com a souhaité en savoir plus sur le quotidien des professionnels du secteur pendant cette période de confinement. Journée type ? Nouvelles habitudes ? David Barth, directeur commercial et marketing chez Volvo CE France, s’est prêté au jeu de notre questionnaire de Proust revisité !
Toutes les interviews
Pour plus d'informations cliquez ici
À lire également
Moteur et machine, des destins étroitement liés
Moteur et machine, des destins étroitement liés
Le réchauffement climatique, les politiques antipollution, l’urbanisation croissante des chantiers… Tous ces facteurs influent sur l’évolution fulgurante des machines de construction. À commencer par les moteurs que les fabricants sont pressés de faire évoluer sur le même rythme effréné. Quelles sont leurs priorités ? Quelles sont leurs motivations ? Éléments de réponse avec les acteurs phares du marché. « Une toute nouvelle technologie a fait son apparition depuis 2014 avec la gamme moteur H50, note Dominique Devarenne, directeur de Hatz France. Aujourd’hui, les systèmes électroniques remplacent les systèmes mécaniques sur la régulation du moteur. Ce qui a pour objectif d’améliorer les performances et les consommations en carburant, tout en bénéficiant désormais du refroidissement liquide, qui a pour effet de réduire le poids et le bruit de nos moteurs ». Pour le dirigeant, les moteurs ont évolué, en termes de poids et d’encombrement, avec la même puissance, voire légèrement supérieure. « Les nouvelles règlementations, à compter du Stage IIIB, ont clairement dopé ce changement. L’EGR et les catalyseurs ont d’abord surgi, puis les filtres à particules à partir de 19 kW sont désormais conformes à la norme avec le Stage V en vigueur depuis le 1er janvier 2019 », indique-t-il. Pour preuve, en 2014, un moteur Hatz sur base H50 en 4 cylindres affichant une puissance de 55 kW a été calqué sur 3 cylindres avec filtre à particules et EGR en 2019. Le motoriste a en fait agi sur trois niveaux : ses moteurs 3 cylindres en 19 kW sont sans DPF, ses moteurs de 42 kW sont passés en 3 cylindres, mais avec DPF et EGR, et ses moteurs 4 cylindres TICD ont été conservés avec l’ajout d’un DPF. « Il s’agit de la même technologie, complétée d’un calculateur électronique pour la gestion du moteur, d’une rampe commune et de la partie injection », résume le responsable. « L’objectif de la réglementation 16/28 définissant les normes d’émissions reste la protection de notre environnement, rappelle Benjamin Deysieux, ingénieur commercial Industrie chez Volvo Penta. Aussi, au sein du groupe AB Volvo, nous souhaitons être précurseur voire, anticiper les futures réglementations en la matière. » Le groupe joint le geste à la parole : d’importantes ressources sont allouées pour optimiser les systèmes diesel actuels et développer de nouvelles chaines de traction 100 % électrique ou au GNL. « À chaque nouvelle norme d’émissions, John Deere a fourni des solutions répondant aux besoins clés de ses clients, notamment en terme de disponibilité optimale, de faibles coûts d’utilisation et de la souplesse d’intégration. C’est de nouveau le cas avec la norme Stage V », tient à rappeler Sandrine Couasnon, responsable du marketing pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient chez JDPS. « Respecter la législation en matière d'émissions d'une manière qui offre une valeur ajoutée à nos clients nécessite le déploiement de nouvelles technologies, comme des commandes, une transmission et des systèmes hydrauliques intégrés au moteur, affirme Allan Tolley, directeur Moteurs Groupe JCB. Celles-ci permettent souvent d’améliorer les fonctionnalités de la machine. Le diagnostic a également toute son importance ».
Quatre chargeuses sur pneus Liebherr à Samoter
Quatre chargeuses sur pneus Liebherr à Samoter
Liebherr présentera quatre chargeuses sur pneus lors du salon italien Samoter fin mars. Sera notamment exposée à L 586 XPower, la plus grande chargeuse du constructeur (32 t) équipée du nouveau système de détection de personne de Liebherr, primé aux Samoter Innovation Awards.
Liebherr expose au salon finlandais Maxpo
Liebherr expose au salon finlandais Maxpo
Le groupe Liebherr sera présent au salon finlandais Maxpo qui se tiendra du 5 au 7 septembre prochain à Hyvinkää. Sur un stand de 1 480 m², on retrouvera la gamme complète des machines Liebherr, du terrassement aux grues, en passant par la manutention.
Liebherr : « En phase d’observation sur le marché du télescopique »
Liebherr : « En phase d’observation sur le marché du télescopique »
Après une année 2018 record, Liebherr pressent une année 2019 sur la même lancée. Plus de 9 000 chariots télescopiques devraient être vendus. « Nous sommes sur la même courbe de croissance que la période 2003-2007, explique Arnaud Fuchs, responsable produit, à l’usine de production de Telfs de Liebherr. Si nous ne nous attendons pas à une chute brutale en 2020, un ralentissement des ventes est à prévoir ».
Quatre Volvo A60H pour diminuer l'empreinte carbone du CET de Bouqueval (95)
Quatre Volvo A60H pour diminuer l'empreinte carbone du CET de Bouqueval (95)
Au sein du centre d’enfouissement des déchets de Bouqueval, géré par la Routière de l’Est parisien (filiale de Veolia), Eiffage opère actuellement quatre tombereaux Volvo A60H récemment acquis. Remplaçant cinq Bell B50 pour la même productivité, ils contribuent à diminuer l’empreinte carbone sur le site.
Pompes à béton : des nouveaux standards
Pompes à béton : des nouveaux standards
Plus de sécurité, plus de puissance, une utilisation facile et des coûts d'exploitation réduits… les constructeurs de pompes à béton portent leurs efforts sur l’innovation et la durabilité, tout en augmentant les performances des machines.
BTP Magazine n° 323 vient de paraître
BTP Magazine n° 323 vient de paraître
Au sommaire de ce numéro : Les attaches rapides vivraient-elles leur âge d’or ? ; Dix tombereaux Volvo pour une piste ; Orly s'offre le chantier de l'été ; Lhotellier : « Apporter de la valeur aux territoires qui nous font vivre »...
Tous les articles BÂTIMENT - GROS OEUVRE
Nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
Cycl'eau Bordeaux
7 Avril 2020
Cycl'eau Bordeaux
Confs'Amiante Bâti
5 Mai 2020
Confs'Amiante Bâti
HSE 2020
12 Mai 2020
HSE 2020
+ d'événements
Emploi
- Chargé / Chargée d'affaires en électricité
- Conducteur / Conductrice de travaux génie civil
- Dessinateur / Dessinatrice du bâtiment
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.