ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ TERRASSEMENTS

Jose Antonio Nieto élu président du CECE

Par la rédaction. Publié le 10 janvier 2024.
Jose Antonio Nieto élu président du CECE
Crédit : CECE
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Depuis le 1er janvier 2024, José Antonio Nieto, de Putzmeister Iberica et ANMOPYC, est le nouveau président du CECE. Il succède à Alexandre Marchetta. 

Après avoir été vice-président au cours des deux dernières années, José Antonio Nieto assume désormais la présidence du CECE pour 2024 et 2025. Il poursuit le travail engagé par ses prédécesseurs sur les axes forts que sont la décarbonations et la digitalisation.  « Ma mission en tant que président du CECE consiste à perpétuer cet héritage, tout en promouvant et en soutenant les sujets clés d’actualité pour notre industrie », précise le président. 

L’objectif principal de José Antonio pour 2024 sera la mise en œuvre de la nouvelle législation. Cela fait suite au travail entrepris sous la présidence d’Alexandre Marchetta pour participer aux discussions avec les législateurs et éclairer le débat tout au long du processus de rédaction. La prochaine étape consistera à guider et à aider les membres à mesure que la législation entre en vigueur. Comme le souligne Jose Antonio, ces législations ont des ramifications importantes touchant de près les objectifs du CECE.

« L’un des sujets clés à l’ordre du jour est la mise en œuvre de la loi sur la cyber-résilience et de la loi sur les données, qui auront un impact significatif sur notre objectif à long terme en matière de digitalisation. Un autre enjeu important sera le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (MACB), lié à l’objectif de décarbonation. Cette double transition de numérisation et de décarbonation est en cours et nécessite un soutien supplémentaire », souligne-t-il.

Conformément à la détérioration des conditions économiques en Europe, le troisième trimestre 2023 a été marqué par un recul des ventes de matériels de chantier sur le marché européen, avec des ventes en baisse de -17 % sur un an. Les signes indiquent clairement une diminution des ventes en 2023 et 2024, qui devrait atteindre des niveaux à deux chiffres. Soutenir l’industrie des équipements de construction pendant ce ralentissement reste une priorité pour José Antonio Nieto et pour le CECE.

Cela arrive à un moment crucial puisque les élections au Parlement européen doivent avoir lieu en juin 2024. Veiller à ce que la voix de l’industrie soit entendue tout au long du processus électoral est également au premier plan de l’agenda 2024. En conséquence, le CECE publiera un manifeste au début du printemps 2024.

Élargissement du CECE

En parallèle, poursuivant son travail engagé avec Putzmeister, José Antonio dirigera l’expansion du CECE dans le secteur minier. « L’Europe, comme d’autres régions, est confrontée à une localisation des métaux et des minéraux qui entraîne la réouverture d’anciennes mines et le démarrage de nouvelles. Bruxelles élaborera de nouvelles réglementations et les nombreux fabricants miniers mondiaux basés en Europe auront besoin d’aide à mesure que ces réglementations seront appliquées à la région. L’exploitation minière est une industrie délicate en termes d’environnement et de durabilité et des ajustements devront être apportés lors de l’action dans la région européenne. Nous sommes impatients de promouvoir le CECE en tant que représentation minière des équipementiers », développe-t-il. 

Le parcours

Antonio Nieto est PDG de Putzmeister Iberica, une entreprise membre de l’association industrielle espagnole ANMOPYC. Sa carrière professionnelle dans les machines de construction a débuté dans le service après-vente, rejoignant Putzmeister en tant que chef de service en 1999 et progressant jusqu’à devenir directeur technique et COO. Il occupe son poste actuel de PDG depuis 2007. En plus de diriger la filiale espagnole du groupe Putzmeister, il a été responsable du développement de l’unité commerciale souterraine pour les tunnels et l’exploitation minière au sein du groupe. Après la crise de 2008, il a dû transformer l’activité de sa filiale espagnole en passant de la vente locale de machines de construction à la vente internationale de produits souterrains. Aujourd’hui, Putzmeister dispose d’une unité commerciale souterraine au service des clients du secteur des tunnels et des mines dans le monde entier.

 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
1er février 2024
Prévisions marché 2024 : Evolis pas très optimiste Le marché 2023 des matériels pour la construction devrait globalement terminer sur une quasi-stabilité. Les ventes en unité, tous matériels confondus, devraient être, selon nos estimations, identiques à celles enregistrées en 2022. En revanche, l'organisation s'attend à une diminution des ventes de matériels de l’ordre de -10% à -15% en 2024.
Prévisions marché 2024 :  Evolis pas très optimiste
26 janvier 2024
iDig : le plus gros potentiel en 2D et 2D+ Présent sur le marché du guidage depuis 2007, iDig a démarré ses ventes en France en 2020 pendant le Covid. L’industriel réalisait auparavant 95% de ses ventes à l’export, avec deux filiales aux Etats-Unis et en Asie Pacifique.
iDig : le plus gros potentiel en 2D et 2D+
19 mars 2024
Un dumper 6 T électrique chez Mecalac Avec l’eMDX, le constructeur français lance le 1er dumper électrique de 6 T. Une innovation qui marque une nouvelle étape en répondant à la demande croissante d'équipements urbains respectueux de l'environnement.
Un dumper 6 T électrique chez Mecalac
Tous les articles TERRASSEMENTS
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola