ÉVÉNEMENTS
EMPLOI
Environnement Magazine
CONTACTS
S'ABONNER
SE CONNECTER
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS
EMPLOI-FORMATION
À la une \ CARRIÈRES

Lheureux : « Les investissements seront maintenus »

Par Julia Tortorici. Publié le 23 janvier 2023.
Lheureux : « Les investissements seront maintenus »
C1540. Crédit : Lheureux
NEWSLETTERS
Archiver cet article
PUBLICITÉ
Dans ce marché très concurrencé des équipements de concassage-criblage, Lheureux poursuit la trajectoire impulsée en 2021 en partie grâce à un secteur du recyclage toujours plus fort et une gamme de matériels hybrides très prometteurs.

2022 aura été « équivalente » à 2021 chez Lheureux. Le spécialiste de la vente et la location de matériel pour les carrières, le recyclage et l’industrie des déchets, mentionne de belles réussites comme la mise en service du concasseur à mâchoires hybride J1175 Dual Power vendu fin 2021. Un modèle de « sobriété, efficacité et solidité », selon les termes de son directeur opérationnel. A noter également, le lancement très attendu du premier crible triple arbre de Terex, dont la demande était particulièrement forte dans le secteur du recyclage, pour des applications « où les scalpeurs ne vont pas ». Encore secoué par le choc Covid, Lheureux, comme beaucoup de ses confrères, affronte une conjoncture internationale qui « ajoute de la difficulté ». « Les conséquences sont celles que l’on sait : les délais d’approvisionnement des pièces sont longs, la hausse des prix est très importante et la répercussion sur le client n’est pas toujours faisable », développe Florent Rey. L’atout majeur de Lheureux en cette période reste son stock existant conséquent de machines et de pièces, « qui limite l’impact et qui permet d’anticiper ».

« Être prêts »

Bien conscient de « marcher sur une crête, avec un précipice de chaque côté, et le risque de tomber à tout instant », Leureux sait le marché « en net recul » bien que « compensé par la progression du marché des déchets ». Les clients, attentistes, espèrent davantage de visibilité après le premier trimestre. En attendant, le distributeur/loueur s’y engage : les investissements dans le parc seront maintenus. « Nous devons nous tenir prêts, explique Florent Rey. Certes, la prudence est de mise, mais il ne faut pas tomber dans le marasme. Lheureux a été racheté en 2019 et n’est donc qu’au début de son histoire. Il y a encore beaucoup à faire et à espérer ». Pour l’heure, la priorité sera de « continuer à prendre des parts de marché sur les concasseurs » en soignant à la fois « le service, et la disponibilité ». Les technologies Finlay auront également leur rôle à jouer, avec en chef de file des matériels stratégiques tels que les petits concasseurs compacteurs de 30t et les concasseurs du segment 50-75t.

Hybridation à tout-va

En attendant Pollutec, LE gros rendez-vous de Lheureux cette année, au même titre que le congrès de la SIM à Bordeaux, le distributeur/loueur s’emploie à étoffer son parc au moyen de solutions hybrides, comme le concasseur à cône C1540 Dual Power, capable de fonctionner en électrique. « L’hybridation progressive des concasseurs et cribles Finlay est un énorme vecteur de croissance, croit Florent Rey. La demande est élevée, notamment sur les produits Dual Power qui combinent propulsion électrique et moteur thermique. Les prochaines années verront fatalement se développer ces technologies qui visent à moins consommer, à gagner en sobriété et en efficacité. Pas encore matures, elles doivent certainement encore évoluer mais la marge de progression est une réalité ».

Du long terme

Quant aux relations de Lheureux avec son partenaire Finlay, elles sont sans nuage. Le distributeur/loueur se targue d’un partenariat « historique, fiable et durable » avec le constructeur. « La largeur de gamme est la plus étendue du marché, affirme Florent Rey, ce qui nous permet d’apporter la réponse la plus précise aux besoins de nos clients ». Le chiffre de cette année 2022 ne sera pas lié au CA ni à la progression (s’il y a) de Lheureux mais bien à un changement intéressant : la gamme de scalpeurs de Finlay, qui se terminait historiquement par le chiffre 3, accueillera prochainement de nouveaux modèles dont l’appellation se finira avec le chiffre 0 ! « Des machines comme les 860, 870 et 890 sont conçues pour répondre à des marchés où l’exigence technologique est moindre et se présentent moins riches en équipements de série », précise le responsable.
 
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et X.
À lire également
17 janvier 2024
Bertrand Iribarren élu président du SNROC A l’occasion du salon Rocalia, le Syndicat National des Industries de Roches Ornementales et de Construction (SNROC) a élu Bertrand Iribarren à la présidence du syndicat pour les deux ans à venir. Il succède à Jean-Louis Vaxelaire. 
Bertrand Iribarren élu président du SNROC
13 février 2024
Powerscreen fête la production du 1000ème Warrior en Inde Powerscreen vient de sortir de ses lignes de productions sa 1000e machine Warrior construite dans ses installations ultramodernes de Hosur, en Inde.
Powerscreen fête la production du 1000ème Warrior en Inde
25 octobre 2023
Eqiom roule toujours plus vert Labellisé FRET21 en début d’année, Eqiom, réaffirme son soutien à la démarche dans laquelle il s'est engagé depuis 2017. L'entreprise accélère ses intentions de décarbonations en se fixant le challenge de réduire les émissions de CO2 de ses transports de 5% supplémentaires.
Eqiom roule toujours plus vert
Tous les articles CARRIÈRES
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola