Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Avec Ecolow, plus la machine consomme, plus c’est intéressant

Partager :
Avec Ecolow, plus la machine consomme, plus c’est intéressant
Par Veronica Velez, le 17 mars 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Une réduction du budget carburant jusqu’à 20 % sur les machines de TP qui tournent à régime moteur constant ou presque sur les chantiers. C’est ce que propose l’entreprise Ecolow avec sa solution du même nom. Un gain à la fois économique, mais aussi, environnemental, car Ecolow réduit considérablement les émissions de gaz polluants.

Lorsque Jean-Marc Allemeersch, PDG d’Ecolow lance les recherches en 2015, il a déjà une idée très précise de ce qu’il veut, mais surtout aussi, de ce qu’il ne veut pas. « Lorsque j’ai créé Ecolow, explique-t-il, je tenais à suivre certains principes essentiels à mes yeux. Le premier, il ne fallait surtout pas remplacer ou modifier les organes moteurs d’origine constructeur. Deuxièmement, il ne fallait pas intervenir ou modifier les paramètres du calculateur d’origine constructeur. Et pour finir, je ne voulais pas d’une solution composée d’additifs. » La solution Ecolow a depuis suivi tous ces principes, et bien plus encore, lorsqu’il s’agit de comptabiliser les gains.

Pour les gros consommateurs

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
« Nous travaillons tous les carburants, dont le GNR, pour tous consommateurs, le transport routier, les engins agricoles, le TP, la marine…, il faut que le moteur soit utilisé au moins une heure durant , et les engins de TP, pelles, chargeuses, en font donc partie, explique à son tour Dominique Flanc, responsable du réseau de distribution commercial. Sur la pelle mécanique qui ne connaît qu’un seul régime, à régime régulier pendant des heures, on arrive à faire entre 10 à 20 % de gains sur le GNR. » Pourquoi un tel écart ? Le responsable le souligne : « Avec le GNR, il y a juste un bémol car sa qualité n’est jamais constante ». En effet, il existe du GNR dit été, très peu additivé, c’est là qu’Ecolow obtient les meilleurs rendements, avec une moyenne de gain de 15 à 20 %. Mais avec le GNR d’hiver, les additifs préventifs au gel, vont avoir tendance à disperser les molécules d’hydrocarbures. L’Ecolow est alors moins efficace dans le retraitement du carburant, avec une économie de 8 à 10 %.

Un système non intrusif : un boîtier, une bobine

Fabriqué en France dans le grand Est en Alsace, Ecolow est un produit 100 % français et breveté internationalement. Le système qui se compose d’un boîtier électronique indépendant du véhicule comme une barre de guidage, une CB, un lecteur CD, va venir se fixer dans l’environnement proche du moteur généralement.

Concernant l’installation, celui-ci est relié par un câble de liaison à une bobine enroulée qui vient chevaucher le tuyau carburant entre le filtre et la pompe ou rampe suivant le type de moteur sans générer de modification. Le module transmet via le câblage de liaison une fréquence électrique précise à un voltage, lui aussi très précis, à la bobine et ainsi génère un champ électro magnétique. Il permet de transmettre la fréquence spécifique au carburant quand celui-ci passe dans son tuyau d’origine, afin de réorganiser la chaîne moléculaire du carburant. « Cette fréquence, transmise au carburant par le champ électromagnétique, engendre des réactions chimiques dont deux nous intéressent particulièrement, indique le responsable, une baisse de la viscosité qui améliore la fluidité donc le rendement du carburant, mais aussi une nette amélioration du mélange ‘’Air-carburant’’ ce que l’on appelle en chimie la peroxydation. Cette dernière réaction va agir en modifiant la chaîne moléculaire du carburant, pour qu’un maximum de molécules hydrocarbure puisse puisse être touché par l’oxygène et ainsi brûler. »

Toutes celles qui ne sont pas touchées partent alors à l’échappement, c’est ce qu’on appelle les émissions de carburant non brûlé, les HC, des hydrocarbures non brûlés qui deviennent des gaz polluants. « Ce phénomène va permettre au carburant de mieux brûler, tout en conservant la même puissance, mais améliorant la réaction du moteur. On tire ainsi le meilleur parti du carburant », souligne encore Dominique Flanc.

Sur le moteur, aucune modification n’est effectuée. « On ne traite que le carburant, insiste le responsable. Aucun paramètre technique ou élément mécanique ou électronique n’est touché sur la machine ou le moteur, ainsi nous sommes les seuls à permettre de préserver la garantie d’origine du constructeur. »

Investissement : un calcul simple

L’acquisition d’un boîtier Ecolow est de 1950 euros, et pour savoir si l’investissement est rentable, le calcul est simple et rapide comme le démontre le concepteur. « Si l’on prend l’exemple d’un camion qui parcourt 110 000 km/an dont la consommation varie de 30 à 50 l aux 100 km. Grâce à l’Ecolow, celui-ci pourra réaliser une économie de 6 à 8 %, soit 2,5 l/100, cela représente 2 750 litres économisés, à 1,25 euro le litre, ce sont plus de 3430 euros économisés chaque année. Dès la première année, l’acquisition d’Ecolow est déjà amortie », explique Dominique Flanc. Les engins restent en moyenne 5 années dans l’entreprise soit une économie globale de 17 190€. « Faites le compte pour votre parc ! », insiste-t-il.

L’installation d’Ecolow est effectuée par un installateur spécialisé, qui pourra, en cas d’installation de plusieurs boîtiers Ecolow, initié et formé le ou les techniciens des engins. Par la suite, le boîtier Ecolow pourra être démonté et remonté sur d’autres matériels, comme par exemple sur des groupes électrogènes qui auront besoin de fonctionner longtemps.
« Sur la mine d’extraction de bauxite des ETS Garrot Chaillac, près de Montpellier, Ecolow, installé sur les concasseurs, chargeuses et autres pelles, a permis de réduire jusqu’à 18 % sur le budget carburant du carrier, ce qui représente une belle économie », ajoute à son tour Jean-Marc Allemeersch.

Triple impact

Outre l’impact économique important sur le budget lourd que peut représenter le poste carburant sur un chantier, Ecolow a également un impact positif sur l’environnement. En effet, « d’une part parce que ce qui est économisé ne pollue pas, et d’autre part, parce que ce qui reste consommé est moins polluant », rappelle le dirigeant. Le procédé va permettre de réduire de manière importante les émissions de NOx, de CO2 et également des hydrocarbures non brûlés (HC).

Commercialisé depuis 4 ans, Ecolow a bénéficié de plus de 2 ans d’études et évolué au gré des évolutions, principalement normatives qui incombent aux composants dans la carte électronique. Parfaitement étanche, le boîtier Ecolow de son côté ne subira pas de modifications mécaniques à l’avenir. Aucun entretien, aucun mouvement, aucune pièce d’usure, aucun mécanisme, totalement inerte, conformes aux normes européennes et totalement en adéquation par rapport aux garanties constructeurs, la solution est donc particulièrement attractive et rassurante.

« Aujourd’hui, nous n’avons pas assez de distributeurs pour répondre à la demande. Nous sommes donc à la recherche de nouveaux partenaires, notamment pour toute la région sud-ouest, totalement dépourvue pour le moment, mais également, la Normandie et la Bretagne », explique le PDG avant de poursuivre : « En ce début d’année, nous démarrons la commercialisation aux États-Unis, au Brésil, Portugal, Espagne… Nous sommes débordés ». Débordés, mais aussi heureux ! « Heureux d’aider au final  les entreprises à améliorer leur rentabilité, mais aussi, de permettre à notre planète de mieux respirer, ce qui est notre devoir de citoyen responsable », rappelle Jean-Marc Allemeersch.

Jean-Marc Allemeersch, PDG d’Ecolow présent sur la dernière édition du salon Solutrans, à Lyon : « Aujourd’hui, nous n’avons pas assez de distributeurs pour répondre à la demande. Nous sommes donc à la recherche de nouveaux partenaires, notamment pour toute la région sud-ouest, totalement dépourvue pour le moment, mais également, la Normandie et la Bretagne »./ Crédit T&C
  BTP ça tourne prêt pour le décollage !
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
À lire également
Steelwrist élargit son offre pour mini-pelles
Steelwrist élargit son offre pour mini-pelles
Toujours plus polyvalentes, les mini-pelles se doivent être les mieux outillées possibles. Pour ce faire,  Steelwrist élargit son portefeuille de produits avec un coupleur inclinable TCX S30-180 et un coupleur rapide S30-180 entièrement moulés.
Un pneu anti-crevaison pour les mini-chargeuses ?
Un pneu anti-crevaison pour les mini-chargeuses ?
La marque d'Alliance Tyre Group (ATG), filiale de Yokohama, propose avec le Beefy Bady SDS, un pneu plein pour les mini-chargeuses anti-crevaison.
La Zaxis-7 est disponible
La Zaxis-7 est disponible
Hitachi lance la nouvelle génération de pelles Zaxis-7 avec en premier lieu les modèles ZX490LCH-7, ZX530LCH-7, ZX690LCH-7et ZX890LCH-7.  
Les Carrières STREF accueillent les terres inertes d'Yprema
Les Carrières STREF accueillent les terres inertes d'Yprema
A compter du mois de janvier 2021, Yprema acheminera chaque année - et pendant 6 ans - de ses sites de Gennevilliers et Bonneuil-sur-Marne 42 500 tonnes de terres inertes destinées à être stockées sur le site de Cléon des Carrières STREF.
Manitou.com se refait une beauté
Manitou.com se refait une beauté
Manitou lance une nouvelle version de son interface web. Le site Internet grand public www.manitou.com a pour objectifs de développer la visibilité de la marque à l'international, d'offrir des expériences de navigation adaptées à chaque typologie de visiteurs et de mettre en avant le caractère innovant de la marque. 
Quand TVH s’intéresse aux petits engins de terrassement
Quand TVH s’intéresse aux petits engins de terrassement
Spécialiste de la pièce de rechange pour le matériel de manutention et l'équipement industriel et agricole, TVH annonce son expansion sur le marché du petit terrassement.
Caterpillar dégaine une nouvelle chargeuse
Caterpillar dégaine une nouvelle chargeuse
Avec la 963, qui vient remplacer la 963k, Caterpillar propose une nouvelle machine plus polyvalente dotée  d’un rendement énergétique 10 % supérieur.  La 963 est aussi conforme au Stage V.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Tous nos magazines
Accéder au kiosque
Événements
FEDEREC, L’industrie du recyclage : quel plan de relance ?
29 Octobre 2020
Intersol 2020
3 Novembre 2020
bauma CONEXPO INDIA
3 Novembre 2020
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre de chantier
- Chef de chantier électricité
- Ingénieur /Ingénieure QHSE - Qualité Hygiène Sécurité Environnement BTP
- Conducteur / Conductrice de travaux du bâtiment
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.