x
Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES
VIDÉOS

Distribution : Altodis organise sa « grosse journée »

Partager :
Distribution : Altodis organise sa « grosse journée »
Par la rédaction, le 6 septembre 2018
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Terrassements
Altodis, distributeur multi marques sur la région de Mulhouse, organise sa "grosse journée", avec ateliers techniques et exposition de matériels. Pour la première fois, l’événement sera retransmis en direct sur les réseaux sociaux.

 
Kubota, Merlo, Haulotte, Toyota, Liebherr Grues, tous les matériels et équipements dédiés au chantier et à l’industrie seront une nouvelle fois mis à l’honneur par Altodis pendant 3 jours du 13 au 15 septembre.

Pour ce distributeur en pleine conquête de marché, clôturant son dernier exercice sur un chiffre d’affaires de 21 M€, ces rencontres sont essentielles dans le développement d’une relation de partenariat avec sa clientèle. Et cette année, il est prévu d’accueillir entre 500 et 600 personnes soit le double de la première édition il y a 4 ans.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
L’ensemble des ateliers techniques et le déroulé de la journée seront retransmis en direct live sur les réseaux sociaux. Une nouvelle façon de communiquer sur l’image avant-gardiste de Altodis.
 

Les premières "grosses journées" d'Altodis ont eu lieu en 2014
Retrouvez toute l'information "terrassements" dans Terrassements & Carrières.
Terrassements & Carrières, le trait d'union entre les professionnels de l'extraction, de la valorisation des matériaux et les entreprises de la construction.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Pose des joints de chaussées : Sébastien présente la solution SAV Routes

Découvrez la nouvelle brève du Magazine de BTP ça tourne !
Toutes nos vidéos
Prochainement
route solaire
À lire également
Un café avec… Claire Miquel, présidente du groupe Payen
Un café avec… Claire Miquel, présidente du groupe Payen
Alors que le groupe de distribution qu’elle dirige vient d’inaugurer, près de Lens, une nouvelle agence, tout en ajoutant l’offre NC Engineering à son portefeuille, Claire Miquel a bien voulu jouer le jeu de notre rubrique la plus décalée. BTP matériels : Au début de votre parcours professionnel, quelle personne vous a le plus influencée ? Jean Claude Mercadal. BTP M. : Qu’est-ce qui vous a le plus marquée à votre arrivée dans le secteur du BTP ? L'intensité du relationnel. BTP M. : Quel matériel/engin/machine garderiez-vous près de vous ? La première chargeuse Atlas Weycor importée en 1978, une belle aventure ! BTP M. : Quel autre métier auriez-vous souhaité exercer ? Avocate. BTP M. : Votre personnage historique préféré ? Nelson Mandela. BTP M. : Votre livre de chevet ? L'allée du Roi, de Françoise Chandernagor. BTP M. : Un vin ? Tous, pourvu qu'ils soient partagés entre amis. BTP M. : Une ville ? Paris, toujours ! BTP M. : Un film que vous aimez revoir ? Out of Africa. BTP M. : Une application indispensable ? Deux. Waze et Pay by Phone pour stationner ! BTP M. : Votre playlist du moment ? Les années 80, un rituel d'été ! BTP M. : Un pays dans lequel vous investiriez vos dernières économies ? La France, toujours... ou la Corse ? BTP M. : La première chose que vous faites en arrivant au bureau ? M'assurer que tout le monde va bien. BTP M. : Un événement sportif, un club ? Roland Garros. BTP M. : À quel type d’art êtes-vous sensible ? Le mouvement artistique du cubisme. BTP M. : Vos matières préférées à l’école ? L'histoire – géographie. BTP M. : La qualité que vous appréciez ? L'honnêteté. BTP M. : Le défaut qui vous agace ? Ne pas assumer. BTP M. : Un qualificatif pour définir votre secteur ? La passion.
Marché français du camion au 1er semestre 2019 : tous les voyants sont au vert !
Marché français du camion au 1er semestre 2019 : tous les voyants sont au vert !
Tous les voyants sont au vert pour les immatriculations de véhicules industriels, qui ont bondi de 18 % sur le 1er semestre 2019 avec 32 493 unités écoulées. Quasiment tous les constructeurs tirent leur épingle du jeu.
Liebherr expose au salon finlandais Maxpo
Liebherr expose au salon finlandais Maxpo
Le groupe Liebherr sera présent au salon finlandais Maxpo qui se tiendra du 5 au 7 septembre prochain à Hyvinkää. Sur un stand de 1 480 m², on retrouvera la gamme complète des machines Liebherr, du terrassement aux grues, en passant par la manutention.
JCB : « L’innovation, un leit motiv »
JCB : « L’innovation, un leit motiv »
Chaque nouvelle année comptera son lot de nouveautés. C’est en substance ce qu’a annoncé JCB au mois de juin, depuis son siège de Rocester, dans le Staffordshire. Car « l’innovation est notre leit motiv », a affirmé Graeme Macdonald, son CEO. L’année 2018 avait vu sortir quelque 25 nouveaux produits – TP et agricole confondus – quand 2019 en dénombrera plus de 35 ! Le marché mondial des machines est en pleine croissance. La conjoncture favorable en Asie – portée par les investissements colossaux de l’Inde, de la Chine, et l’émergence des pays d’Asie du Sud-Est – associée aux marchés, toujours solides, de l’Amérique du Nord et de l’Europe, représente une vague confortable sur laquelle JCB compte bien surfer. « En 2018, il s’est écoulé plus d’un million de machines, énonce Graeme Macdonald, dont 94 200 machines produites par JCB. Un nombre en progression de 18 % ! » Comme une évidence, les plus belles progressions locales sont à souligner en Inde qui concentre 84 000 des unités vendues (+34 %), en Chine (+33 %), et en Asie Pacifique (+21 %). JCB ne s’y est pas trompé : implanté là depuis 40 ans, le constructeur a récemment validé un investissement de 75 M€ pour une nouvelle usine à Vadodara, en Inde. Ailleurs, en Amérique latine, le Brésil, longtemps éprouvé ces dernières années, reprend sa croissance de plus belle (+80 %) avec 11 500 unités écoulées. L’Amérique du Nord reste un marché de taille avec 250 000 unités (+16 %) et l’Europe, bastion de JCB, poursuit ses beaux résultats avec 45 000 unités au Royaume-Uni (+8 %), 43 000 en Allemagne (+12 %), 35 000 en France (+9 %) et 63 000 en Espagne (+47 %). C’est d’ailleurs sur son propre terrain que le constructeur bâtira un site de production de cabines, très avancé, pour un montant de 50 M£.
Les raisons de la pénurie de bitume avec Routes de France
Les raisons de la pénurie de bitume avec Routes de France
Comme en 2018 à la même période, les entreprises de construction et de maintenance des infrastructures routières et des espaces publics font actuellement face à des difficultés d’approvisionnement en bitume. Quelles en sont les raisons ? Explications. 
La RD36 trouve son guide
La RD36 trouve son guide
Au niveau du Christ-de-Saclay, dans l’Essonne, le groupement constitué d’Eurovia, STRF, Flan Terrassement et Chantiers Modernes, s’affaire à l’élargissement à 2x2 voies de la RD36. Le projet, évalué à 13,5 M€ HT, porte également sur le réaménagement du carrefour où convergent la RD36 et la N118, avec la création d’un passage inférieur pour la RD36 et la réalisation de bretelles d’entrée et de sortie pour la N118. La mise à 2x2 voies de la départementale, combinée à la création de cinq bassins de régulation hydraulique, contraint le groupement à procéder aux terrassements « en pointillé ». « Nous avons débuté les travaux fin mai 2018, en veillant bien à maintenir l’ouvrage existant sous exploitation, indique Jean-Marie de Padirac, chef de secteur à l’agence Flan Terrassement basée à Plaisir. Nous nous sommes attaqués aux terrassements de la trémie Ouest avant de laisser place aux opérations de génie civil de cette partie fin octobre 2018. » Le mois d’avril 2019 a ensuite vu la remise en service de la partie supérieure de l’ouvrage. Les terrassements de la trémie Est ont alors été amorcés en mai et se poursuivent cet été sur les voies latérales. Il faudra attendre début novembre prochain pour voir la mise en service de l’ouvrage global. À ce jour, les équipes du groupement réalisent les bretelles d’entrée et de sortie de la N118. « Après réglage de l’arase, nous posons un géotextile, puis passons à la couche de forme, réalisée en deux couches, décrit William Blanc, chef de chantier de Flan Terrassement. Sur les bretelles, nous prévoyons la pose de 31 cm d’enrobés à module élevé sur 4 couches, à la résistance élevée. » Sous le passage inférieur, quasiment finalisé, pas de dalle de transition. Rien qu’une zone de transition en remblai renforcé, constituée d’un sandwich alternant géogrille et remblais en 4 couches. Prochaine étape : la requalification du carrefour de l’accès au CEA, afin de préparer l’arrivée du BHNS* en septembre 2019.
Les attaches rapides vivraient-elles leur âge d’or ?
Les attaches rapides vivraient-elles leur âge d’or ?
Le marché de l’attache rapide traverse actuellement une période faste au cours de laquelle les produits n’ont jamais été aussi pointus technologiquement et aussi bien conçus. Une évolution qui va dans le bon sens au regard des nombreux avantages dont profitent les utilisateurs. À condition pour les fabricants d’en maîtriser tous les paramètres liés à leur conception… Le secteur de l’attache rapide est peut-être en train de vivre sa révolution. Longtemps soumis à une inertie où les innovations étaient limitées, le marché traverse aujourd’hui à coup sûr son âge d’or où tout le monde veut sa part du gâteau. « L’exercice passé nous a positivement étonnés par son niveau d’activité, avec un chiffre d’affaires encore en hausse de 3,5 %. Nous avons d’ailleurs sur le premier trimestre de 2018-2019, dépassé en prises de commande ce qu’ACB et Morin réunis avaient enregistré au pic de 2007- 2008. Nous nous inscrivons donc depuis plusieurs années dans un cercle vertueux où tous les feux sont passés au vert chez nos clients et donc chez ACB », témoigne en guise d’introduction Philippe Jandard, Président d’ACB, rejoint par d’autres spécialistes. « Le marché de l’attache rapide est en forte progression, de l’ordre de +20 %, estime Nicolas Proust, directeur général de Steelwrist France. Et il existe une grosse marge de manœuvre sur les pelles compactes de moins de 5 t qui font encore l’objet d’un montage direct. » « C’est devenu aujourd’hui un travail de spécialistes au regard des nombreuses évolutions liées à la sécurité, à la demande du marché et des besoins clients, à la réglementation ou encore, au schéma de distribution. Ce qui nous demande à nous, spécialistes dont nous faisons partie, de maîtriser l’ensemble des paramètres énoncés, mais aussi, de les suivre et de les comprendre dans le temps », explique, de son côté, Fabrice Marchal directeur France d’Oilquick.
Tous les articles TERRASSEMENTS
Applications
Accès au kiosque
Événements
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
20 Septembre 2019
Rencontres Internationales de la Mobilite Durable
JDL 2019
25 Septembre 2019
JDL 2019
Cycl'eau Vichy
25 Septembre 2019
Cycl'eau Vichy
+ d'événements
Emploi
- Manoeuvre bâtiment
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Chef de chantier électricité
- Manoeuvre travaux publics
+ d’offres
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Emploi
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.