★ PAGES SPÉCIALES
TDM 2023
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES
À la uneRÉSEAUX VRD

Enfin, le panorama des BioGNV !

Par S. B.. Publié le 23 juin 2021.
Enfin, le panorama des BioGNV !
NEWSLETTERS
Archiver cet article
Guillaume Larroque, nouveau président de l’Association française du gaz naturel véhicules (AFGNV) et président de Total Marketing France, a présenté le 1er Panorama du BioGNV en présence de GRDF et du Comité National Routier (CNR).

Avec ce panorama du BioGNV, c’est un véritable état des lieux qui détaille la dynamique de ce carburant plébiscité par les collectivités, la grande distribution et les transporteurs. Le BioGNV contribue à améliorer la qualité de l’air et s’inscrit dans l’objectif national de neutralité carbone en 2050. Le CNR a présenté à cette occasion l’indice GNV : la création de cet indice reconnaît le développement du GNV dans le transport routier de marchandises. « Mon ambition, comme président de l’AFGNV, est de confirmer aux pouvoirs publics que le GNV et le BioGNV ont leur place dans le mix énergétique pour décarboner le transport », a déclaré Guillaume Larroque.

Un développement certain

On compte trois fois plus de stations d’avitaillement en 3 ans : un réseau de stations qui se densifie au-delà des objectifs nationaux. Ainsi, fin 2020, on comptait 175 points d’avitaillement ouverts au public, dont 44 mis en service en 2020, un record sur une année. Un palier devrait encore être franchi en 2021, puisqu’une centaine de nouvelles stations publiques devraient ouvrir, auxquelles il faut ajouter environ 200 stations privatives (pour les flottes d’entreprises et les collectivités, les transports publics, etc.), signe que le BioGNV/GNV connait un véritable essor.

Les transports sont séduits

On note qu’un bus sur 3 mis en circulation en 2020 roule au BioGNV/GNV
En 2020, la filière BioGNV/GNV reste donc portée par le transport de marchandises avec une amorce très forte par le transport par autocars.
Les bus et autocars (+75 %), et les poids lourds (+24 %), ont enregistré une forte croissance du nombre d’immatriculations. En 2020, pour la première année, plus de bus ont été immatriculés au BioGNV/GNV qu’au diesel en France. Les collectivités, les transporteurs mais aussi la grande distribution plébiscitent ce carburant qui s’impose comme l’alternative économique et écologique au diesel. Ile-de-France Mobilités a engagé un plan de conversion de l’ensemble de sa flotte en véhicules propres d’ici 2025, dont 70 % de bus roulant au BioGNV. Les villes de Dax, Saumur, Toulon ou Chamonix ont rejoint cette année la liste des collectivités adeptes du BioGNV/GNV.
A ce jour, près de 26 000 véhicules roulent au BioGNV/GNV en France (+ 20 % en un an) et l’on dénombrait 4 513 immatriculations de véhicules neufs en 2020.

Un carburant propre

Pour réduire la pollution, le BioGNV/GNV est une alternative robuste et économique aux carburants classiques et ​1 véhicule sur 5 roule au BioGNV, la version renouvelable du GNV. Tous les véhicules roulant au gaz, quelle que soit leur année d’immatriculation, bénéficient d’ailleurs de la vignette Crit’Air 1, ce qui les autorise à circuler lors des pics de pollution et dans les Zones à faibles émissions (ZFE). Version 100 % renouvelable du GNV produite localement à partir de déchets organiques, le BioGNV permet quant à lui de réduire de 80 % les émissions de CO2 par rapport au diesel. Les véhicules roulant au gaz sont également deux fois moins bruyants que des véhicules diesel équivalents.
« L’empreinte carbone d’un véhicule roulant au BioGNV est autant, voire plus performante que celle d’un véhicule électrique fonctionnant à l’électricité française faiblement carbonée », a détaillé Caroline Maleplate, déléguée mobilité gaz chez GRDF.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
S'identifier
S'inscrire
Rejoignez-nous sur : LinkedIn, Youtube, Facebook et Twitter.
À lire également
26 janvier 2023
Reut : Jourdain pour sauver les eaux Nous avions déjà évoqué le projet Jourdain en 2020. Deux ans après, il était temps de faire un point sur l’avancée du projet et ses aspects techniques. D’autant qu’on note une attente forte autour de ce démonstrateur qui peut apporter une réponse au problème de gestion de la ressource en eau à l’heure du dérèglement climatique. Rencontre avec le chef de ce projet, au sein de Vendée Eau (service public de l’eau potable), Julien Orsoni.
Reut : Jourdain pour sauver les eaux
25 août 2022
Irlande : plus d'électricité pour les Gafam En manque d’électricité, l’Irlande refroidi les ardeurs de Microsoft et Amazon qui ne peuvent y installer de nouveaux serveurs trop gourmands en climatisation.
Irlande : plus d'électricité pour les Gafam
20 janvier 2023
La Ville de Montrouge transforme le nord de l'avenue de la République Forte de sa volonté de réorganiser l'espace public en vue d'un cadre de vie plus harmonieux, plus vert et plus convivial, la Ville de Montrouge (92) poursuit l’aménagement de l’avenue de la République entre la rue Rabelais et le boulevard Romain Rolland.
La Ville de Montrouge transforme le nord de l'avenue de la République
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola