Offre Silver (à partir de 8,90 €)
Newsletters gratuites
Accès abonnés Nos offres magazines Nos offres magazines
Menu
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

En Auvergne-Rhône-Alpes, l’agence de l’eau investit 42,3 M€ au 1er trimestre 2021

En Auvergne-Rhône-Alpes, l’agence de l’eau investit 42,3 M€ au 1er trimestre 2021
Par la rédaction, le 27 avril 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Au total, au cours du 1er trimestre 2021, 242 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques ont été soutenus par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, en AURA. Parmi eux, 18 concernent la réduction des pollutions d’origine industrielle, ce qui augure d’une reprise des investissements environnementaux dans ce domaine, après une année 2020 marquée par un ralentissement lié à la crise sanitaire.

L’agence de l’eau vient de dévoiler la répartition des investissements qu’elle a réalisés pour le 1er trimestre de l’année en Auvergne-Rhône-Alpes :
- 68 % des aides (soit 28,7 M€ sur les 42,3 M€ au total), sont attribués à l’amélioration de l’assainissement (réduction des rejets d’eaux usées, amélioration de leur collecte, notamment par temps de pluie, ainsi que pour leur traitement) et l’alimentation en eau potable des collectivités (réhabilitation ou renouvellement des infrastructures, dont les réseaux) ;
- 12 % des aides (soit 5,1 M€) vont à la réduction des pollutions agricoles, dont 4 M€ pour la première expérimentation sur le bassin Rhône-Méditerranée des paiements pour services environnementaux (PSE) à destination des agriculteurs, réalisée sur le territoire de la Communauté d’agglomération Porte de l’Isère (CAPI) ;
- 9 % des aides (soit 3,8 M€), bénéficient aux milieux aquatiques (renaturation des cours d’eau, préservation et restauration des zones humides) ;
- 6,4 % des aides (soit 2,7 M€), contribuent à une meilleure gestion quantitative de la ressource en eau (lutte contre les fuites des réseaux d’eau potable et substitutions de ressources déficitaires) ;
- 2,6 % (soit 1,1 M€) à l’amélioration des connaissances et actions de communication ;
- et enfin, 1,2 % des aides (soit 0,5 M€), à la réduction des pollutions industrielles.
Cette dernière, une problématique qui reste une priorité pour l’agence de l’eau, a ainsi contribué à aider 45 projets totalisant 13 M€ de travaux, autour de sujets comme : la lutte contre les micropolluants, la réduction des rejets de substances toxiques en provenance de PME ou d’artisans, ainsi que des polluants organiques, non toxiques, mais consommateurs de l’oxygène dans l’eau.
 
8,1 M€ apportés par le Plan de relance

Sur ce total de 42,3 M€, et dans le cadre du plan de relance national, le montant des aides attribuées au 1er trimestre 2021 en Auvergne Rhône-Alpes pour des opérations dans les domaines de l’eau potable et l’assainissement, mais également, la restauration des zones humides est de 8 M€. Rappelons que l’enveloppe nationale des aides représente 260 M€. L’enjeu est que la dynamique des travaux et projets nécessaires pour l’eau potable, l’assainissement et la biodiversité reprenne à plein.
L’agence Rhône Méditerranée Corse a perçu une dotation financière de 65 millions d’euros, qui vient s’ajouter aux recettes qu’elle perçoit des redevances. Sur ce total, 63 millions sont destinés à l’eau potable et à l’assainissement, et le reste aux milieux et à la biodiversité.
Focus sur la réduction des polluions industrielles

Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
À lire également
« Il faut doubler le taux moyen de renouvellement des réseaux d’eau »
« Il faut doubler le taux moyen de renouvellement des réseaux d’eau »
Alors que l’activité canalisation peine à repartir, et que l’année 2020 devrait accuser une baisse entre 12 et 16 %, il y a urgence à mobiliser les collectivités, car le secteur a besoin de la commande publique. Pour cela, les plans de relance et rebond sont là pour soutenir la reprise des chantiers, mais encore faut-il que les financements soient débloqués rapidement.
Détection de fuites : les loggers corrélants Zonescan de Gutermann passent au NB-IoT
Détection de fuites : les loggers corrélants Zonescan de Gutermann passent au NB-IoT
En se connectant au réseau cellulaire NB-IoT, les loggers Zonescan 820 de Gutermann ont gagner de nouvelles fonctionnalités. Plus puissants, moins énergivores, et tout cela, à moindre coût, sans oublier les gains en termes de perfomances de communication, ces détecteurs pourront détecter avec plus de précision et de rapidité, les éventuelles fuites sur les réseaux d’eau.
Oduc+ : une nouvelle version 4.0 pour le dimensionnement des ouvrages de stockage des eaux pluviales
Oduc+ : une nouvelle version 4.0 pour le dimensionnement des ouvrages de stockage des eaux pluviales
La dernière version d’Oduc+ 4.0 a été présentée le 16 avril dernier, avec les principales évolutions introduites pour le dimensionnement des ouvrages de stockage des eaux pluviales basées sur le Memento Technique « Conception et dimensionnement des systèmes de gestion des eaux pluviales et de collecte des eaux usées » de l’ASTEE (Association Scientifique et Technique pour l'Eau et l'Environnement).
Coulommiers métamorphose son eau potable
Coulommiers métamorphose son eau potable
Par le passé, la ville de Coulommiers a rencontré des problèmes de production d’eau potable à cause d’inondations. Une nouvelle usine est en construction pour remédier à cela et, pour la relier au réseau, il faut poser de nouvelles canalisations. Un travail de grande ampleur mettant en œuvre des techniques sans tranchée.
Valence accueille les Rencontres régionales de l’eau et de l’assainissement
Valence accueille les Rencontres régionales de l’eau et de l’assainissement
Pour sa 18e édition, plus de 160 acteurs régionaux publics et privés seront réunis le 2 octobre prochain à Valence, à l’occasion des Rencontres régionales de l’eau et de l’assainissement. Organisée par les Canalisateurs du Sud-Est, la réunion a choisi cette année d'aborder le thème de la transition écologique et ressource en eau pour mettre en place une gestion durable.
Hydrocurage :  « Les véhicules d’un certain coût, il faut aussi les amortir »
Hydrocurage : « Les véhicules d’un certain coût, il faut aussi les amortir »
Depuis plus de 15 ans, David Peralta dirige son entreprise Assainissement 81, spécialisée dans l’entretien des réseaux collectifs, canalisations, postes de relevage, mais aussi, la vidange de stations d’épuration et de fosses pour les particuliers. L’objectif du chef d’entreprise qui a choisi de rayonner uniquement dans sa région, le sud du Tarn et les départements limitrophes Haute-Garonne, Aude, « couvrir tous les métiers de l’assainissement ». Il partage son expérience du matériel et de son métier.
Troyes : un château d’eau géant remis à neuf
Troyes : un château d’eau géant remis à neuf
Dans les schémas de distribution d’eau potable, les châteaux d’eau jouent un rôle essentiel pour la mise en pression du réseau. Toutefois, ces réservoirs d’eau potable commencent à sérieusement fatiguer un peu partout sur le territoire. Le château d’eau des Hauts-Clos, un géant situé à Troyes, près de l’hôpital de la ville, n’échappe à ce constat. Décision a été prise de lui faire subir une intense cure de jouvence en le rénovant du sol au plafond. C’est la société Etandex qui s’est penchée au chevet de cet imposant malade.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.