Menu
SIFER 2021
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX VRD
TERRASSEMENTS/CARRIÈRES

Télécoms : un nouveau contrat Mode Stoc  

Télécoms : un nouveau contrat Mode Stoc  
Intervention dans un nœud de raccordement optique (@Infranum)
Par S. B., le 10 mars 2021.
Newsletters gratuites
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
18 mois après le lancement des travaux relatifs à l’évolution du mode d’intervention des sous-traitants pour le raccordement des abonnés sur les réseaux fibre en France, la fédération InfraNum se réjouit d’annoncer la mise en place d’accords majeurs entre opérateurs d’infrastructures et opérateurs commerciaux.

C’est un accord majeur entre opérateurs qui a été trouvé pour améliorer la qualité des raccordements et garantir la pérennité des réseaux fibre en France. Les premières signatures ont déjà eu lieu pour une généralisation rapide et une mise en place immédiate. Ce nouveau cadre contractuel doit garantir l’exploitation durable des réseaux FTTH et une amélioration rapide de l’impact des raccordements sur l’intégrité de tous les segments de l’infrastructure mutualisée.

L’épine dans le pied du plan FTHD

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Le plan France Très Haut Débit accélère massivement le déploiement et le volume d’abonnés à raccorder à la fibre optique ne cesse d’augmenter. Un succès tempéré par les nombreux problèmes de qualité liés aux raccordements d’abonnés constatés sur le terrain, corollaires des modalités d’échange et d’intervention inadaptées entre opérateurs d’infrastructures (OI) et opérateurs commerciaux (OC). Face à cette situation, dès fin 2019, la fédération InfraNum a fédéré l’ensemble des opérateurs d’infrastructures afin d’identifier des propositions d’amélioration du mode STOC (Sous-traitance d’opérateur commercial). Leurs préconisations ont servi de base à la feuille de route définie par l’Arcep début 2020.

 Tous ensembles pour une solution

L’objectif d’Infranum est alors d’aboutir à une résolution collective opérationnelle efficace et équilibrée pour améliorer la qualité et la sécurité des interventions, les processus et la rapidité de raccordement, la formation des intervenants, afin d’assurer la qualité et la pérennité des réseaux en responsabilisant les intervenants. Ce nouveau cadre contractuel est en passe d’être décliné dans les contrats en cours de signature chez les principaux opérateurs d’infrastructure et les opérateurs commerciaux, Axione et Altitude Infra annonçant déjà l’avoir entériné avec la majorité des OC et TDF confirmant pour sa part être en bonne voie avec les principaux opérateurs commerciaux.
Trois points clés

Cette initiative reçoit le soutien de l’Arcep et des Elus très attentifs à la qualité de leurs réseaux et évite d’imposer une décision réglementaire et s’appuie sur trois grands principes :
-          Améliorer la sécurité et la qualité des interventions : Accompagnement systématique (par l’OI) de tout nouvel intervenant sur le réseau, renforcement des procédures contractuelles de reprise des malfaçons, réalisation d’audits communs et introduction de sanctions pouvant aller jusqu’à l’exclusion d’un sous-traitant en cas de manquement contractuel.
-          Renforcer la transparence : Processus de raccordement entre OI et OC : traitement photographique des interventions des OC (comptes-rendus avec photos horodatées, montage « avant-après », etc.). L’OI pourra, via un contrôle par un système d’intelligence artificielle, identifier rapidement toute malfaçon ou dégradation liée à une intervention et y remédier.
-          Rééquilibrer les coûts de maintenance : Entre les OI et les OC, une prise en charge collective des frais de remise en état du réseau, selon une clé de répartition approuvée par l’Arcep.

 La responsabilité des opérateurs

Chaque acteur doit désormais adhérer à ces nouvelles mesures opérationnelles en les transposant sans délai dans ses outils et ses méthodes pour collectivement répondre à cet impératif d’amélioration. Chaque intervenant est conscient que seule une mobilisation totale de tous sur le sujet et à tous les niveaux de la chaîne de production permettra de voir rapidement les premiers effets positifs de ces nouvelles modalités.
 

Retrouvez sur LinkedIn Sébastien Battaglini, rédacteur en chef de Réseaux VRD.
Toute l'information de cette rubrique est dans :
Réseaux VRD
Le seul magazine 100 % Réseaux, à destination des collectivités et du secteur privé.
Découvrir
Acheter un numéro
À lire également
Télécoms et Outre-mer
Télécoms et Outre-mer
L'Arcep distille ses bilans 2020 et le gendarme des télécoms vient de dévoiler son rapport sur l'Outre-mer.
Les infrastructures numériques satisfaites d'échapper au confinement
Les infrastructures numériques satisfaites d'échapper au confinement
Suite à l'annonce du président Macron, nous avons sollicité les fédérations et syndicats du secteur des TP pour recueillir leurs réactions. C'est au tour d'Infranum, la fédération des infrastructures numériques, de s'exprimer. Voici la réaction d'Etienne Dugas, le président d'Infranum.
Marais/Groupe Tesmec : « Nous restons avant tout une société de services »
Marais/Groupe Tesmec : « Nous restons avant tout une société de services »
De la conception-fabrication de trancheuses à la location de trancheuses avec chauffeurs, Marais démontre l’efficacité de son business model en France, même en temps de crise. Retour sur 2020 et ses répercussions pour 2021 avec Benoit Moisson, directeur commercial export Marais.
Plan France Très Haut Débit : emplois et carrières pour tous
Plan France Très Haut Débit : emplois et carrières pour tous
Le Plan France très haut débit (PFTHD) est une réussite qui permet à notre pays d'être brillant leader dans la fibre optique en Europe avec un rythme de déploiement inédit et exceptionnel. Pour arriver à cette performance, la filière recrute constamment et à tour de bras. 
Télécoms : « Nous ne sommes pas en pénurie de candidature »
Télécoms : « Nous ne sommes pas en pénurie de candidature »
Le secteur des télécoms est dans une spirale économique positive remarquable. Cela demande des ressources humaines en quantité et les centres de formation répondent présents pour fournir le secteur en main d’œuvre qualifiée. Rencontre avec Pascal Goin, le directeur général de Campus Numérique.
Ditch Witch : « Aujourd’hui, il est très compliqué de maîtriser la chaîne d’approvisionnement »
Ditch Witch : « Aujourd’hui, il est très compliqué de maîtriser la chaîne d’approvisionnement »
Cette année, marquée par la crise sanitaire, Ditch Witch France n’a pas échappé aux conséquences d’une activité économique très bousculée. Malgré les contraintes, et grâce à une gestion rigoureuse, l’importateur de la marque américaine en France a notamment profité de la dynamique du secteur du paysage et de celui des réseaux secs et humides. Entretien avec Fabrice Lavaud, directeur commercial.
Télécoms : la banque des territoire a besoin de vous
Télécoms : la banque des territoire a besoin de vous
La Banque des Territoires souhaite réaliser un état des lieux des points hauts propriétés des collectivité en France (étant entendu que par « point haut », la Banque des Territoires entend « tout type d’infrastructure passive permettant d’accueillir des dispositifs d’émission radio ». Pour cela, elle a mis en place un questionnaire.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Inscrivez-vous aux Trophées de la Distribution de Matériels
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.