Découvrez nos magazines
Formules print et numériques (à partir de 8,90 €)
Accès abonnés ✒ Nos offres magazines Voir nos offres
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

L'efficacité hydrique dans l'industrie : un levier compétitif

Partager :
L'efficacité hydrique dans l'industrie : un levier compétitif
Par la rédaction, le 4 mai 2020
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Rationaliser les consommations, optimiser les coûts de traitement, valoriser les eaux perdues... si la prise de conscience est partagée, les politiques de management de l’eau varient selon les filières industrielles. Dimitri Monot, responsable de l’activité ReUse, direction marché Industrie, chez BWT France, témoigne des efforts du secteur pour un usage plus intelligent des eaux de process.

« L’eau est une ressource épuisable, altérable et de plus en plus coûteuse même si son prix reste faible en France, ce qui peut freiner les démarches de recyclage. Il s’agit pourtant de moins consommer, de moins rejeter de polluants et de mieux produire. En effet, la performance des usages de l’eau impacte le fonctionnement global de l’usine, au-delà des coûts les plus visibles, liés à l’approvisionnement et au traitement des rejets. Or les frais imputables à l’eau sont bien souvent sous-estimés.

Un « plan de circulation des flux »
La recherche de ROI passe par la nécessité d’établir avant tout une cartographie dynamique des usages de l’eau fondée sur la connaissance des équipements et de leur impact. Un « plan de circulation des flux », en quelque sorte, qui permet d’identifier précisément les besoins, tant en termes de quantité que de qualité d’eau à chaque étape des process, les rejets, les intérêts économiques et les contraintes réglementaires, en fonction de la typologie des industries. Objectif : dresser un véritable bilan afin de réduire les prélèvements à la source et privilégier le recyclage en circuit court, au plus près des usages.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Repenser le cycle de l’eau dans sa globalité
L’efficacité hydrique relève donc d’une stratégie globale de recyclage des eaux perdues. D’elle va dépendre le choix des investissements et la mise en œuvre d’un plan d’actions ad hoc. Selon un principe : il s’agit de traiter l’eau « usée » d’un process ou en sortie de la station d’épuration (STEP) du site pour un autre usage (eaux de lavage, eaux d’utilité, eaux de process, alimentation de tours aéroréfrigérantes).
Cette recirculation de l’eau peut se faire à plusieurs niveaux, soit en boucle courte au cours du process et avant la STEP, soit en boucle longue après la station d’épuration, selon la qualité d’eau ciblée. Aujourd’hui, près de 60 % des entreprises issues des industries alimentaires affirment vouloir augmenter leur part de recyclage de l’eau. Pour la grande majorité de celles qui se sont déjà engagées dans cette démarche « ReUse » (90 %), au titre de pilotes à l’échelle industrielle ou de projets plus formalisés, elles procèdent à la réutilisation de l’eau en boucle courte, selon un schéma qui reste le moins onéreux (1).


Efficacité hydrique, énergétique, économique : des disparités sectorielles
De nouvelles stratégies de recyclage, guidées par l’efficacité hydrique, constituent bien un gisement d’économies. Pour autant la maturité des industriels reste hétérogène selon les filières, les types d’eau et les contraintes réglementaires ou locales. Au sein de l’agroalimentaire par exemple, le secteur de la laiterie / fromagerie témoigne d’un intérêt fort pour le recyclage et affiche des politiques effectives en matière de management de l’eau.
De son côté, la filière de la boisson est mitigée, notamment en fonction des tailles d’entreprises, et le secteur des plats préparés encore immature. Autre constat : le recyclage se fait principalement pour des usages techniques (utilités, lavage) compte-tenu des contraintes sanitaires. Plus largement, l’ensemble de l’industrie (agroalimentaire, chimique, pétrolière et gazière, minière ou papetière) est concerné et s’accorde à voir dans l’efficacité hydrique un levier de compétitivité, et dans la revalorisation des eaux usées, une voie à privilégier.
Au cœur des procédés industriels, la qualité de l’eau agit sur la qualité de la production. Elle influe sur la performance énergétique et industrielle et à ce titre, doit être analysée parmi les différents éléments qui interagissent au sein de l’usine. L’apport des technologies, au travers notamment des calculs prédictifs issus de l’historisation des données, est une autre source d’efficacité : elle permet d’économiser l’énergie et l’eau, d’optimiser les productions et de développer un management de l’eau plus vertueux.



(1) Enquête « Revalorisation des eaux perdues dans les process », menée par BWT auprès de 150 entreprises du secteur agroalimentaire (avril 2019).

Dimitri Monot, responsable de l'activité ReUse, direction marché Industrie, BWT France / Crédit DR.
  Ripage express en gare de Villejuif : Partie II
Qu’est-ce qu’un ripage ? En quoi consiste cette opération ? A travers l’exemple du creusement du tunnel de la ligne 15 Sud, entre Villejuif-Institut Gustave Roussy et Villejuif Louis Aragon, nous vous proposons de découvrir, en deux vidéos, comment le tunnelier Amandine, qui a percé la paroi de la gare le 22 juin dernier, a pu être ripé jusqu’au tympan de redémarrage où il a repris hier son creusement. 
+ de vidéos BTP ça tourne
Le flash info du BTP
Nos magazines
Accéder au kiosque
À lire également
A Lyon, le quartier Part-Dieu reprend le fil de ses chantiers
A Lyon, le quartier Part-Dieu reprend le fil de ses chantiers
Dans le centre de Lyon, c’est tout un quartier en pleine reconstruction et réaménagement qui s’est arrêté pendant plus d’un mois. Réglés comme du papier à musique, au vu de la complexité que peut représenter la réalisation de tels travaux, une gare, une tour, un centre commercial, les aménagements autour, les chantiers reprennent progressivement, avec une coordination des espaces publics toujours sous la responsabilité de la SPL Lyon Part-Dieu.
Formation : choisir la route de l’alternance avec Colas
Formation : choisir la route de l’alternance avec Colas
Du 15 au 19 juin, Colas passera en mode recrutement de ses futurs talents. Avec plus de 50 offres de postes en alternance à pourvoir dans toute la France pour la rentrée 2020, Colas participe ainsi activement au développement de l’apprentissage, un mode de formation particulièrement apprécié des métiers des TP.
Quelle stratégie pour Ammann en termes de matériels urbains ?
Quelle stratégie pour Ammann en termes de matériels urbains ?
Il y a quelques mois Ammann dévoilait une nouvelle offre de mini-pelles composées de 18 modèles investissant de ce fait un segment de marché concurrentiel. Une offre qui vient compléter, une autre, très large, pour la route…Explications avec les équipes du constructeur suisse.
Free présente la Freebox Pop
Free présente la Freebox Pop
Alors que la pose de la fibre reprend de plus belle après le violent coup de frein lié à la pandémie de la Covid-19, les moyens d'accéder à internet et les contenus deviennent un enjeu de taille. Dans cette course, Free se relance face à ses concurrents en dévoilant sa nouvelle box : la Freebox Pop.
Infranum dévoile 7 mesures à prendre pour soutenir la fibre optique
Infranum dévoile 7 mesures à prendre pour soutenir la fibre optique
Alors que la conférence de presse en "visio" d'Infranum est encore en cours au moment d'écrire ses lignes, Etienne Dugas (président d'Infranum), Etienne Costes (EY) et Stéphane Lelux (Tactis)ont fait un point sur l'état de la filière et surtout, l'impérieuse nécessité pour notre pays de la soutenir et lui permettre de repartir le plus vite possible.
Loire-Bretagne : des aides pour les boues post-Covid19
Loire-Bretagne : des aides pour les boues post-Covid19
C’est le 2 juillet que le conseil d’administration de l’agence de l’eau Loire-Bretagne a adopté un dispositif d’aides d'urgence pour gérer les boues des stations d’épuration, afin d’éponger les frais occasionné par la Covid-19.
Pierre Rampa, président des Canalisateurs du Sud-Est : « Tout le monde a envie d'avancer »
Pierre Rampa, président des Canalisateurs du Sud-Est : « Tout le monde a envie d'avancer »
En région Auvergne-Rhône-Alpes, Pierre Rampa, dirigeant de la branche TP de l'entreprise familiale ardéchoise, est une figure de proue du monde des TP. Egalement porte-voix des Canalisateurs pour la région Sud-Est, il nous donne un aperçu d'un métier qui s'applique à relancer ses travaux dans un secteur qui reste essentiel pour demain. Entretien.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Événements
Solar PV World Expo 2020
16 Août 2020
Solar PV World Expo 2020
EXPOBIOGAZ
2 Septembre 2020
EXPOBIOGAZ
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
2 Septembre 2020
20e Congrès international du recyclage automobile (IARC)
+ d'événements
Emploi
- Chef de chantier bâtiment
- Aide-maçon / Aide-maçonne
- Manoeuvre de chantier
- Conducteur / Conductrice de travaux en constructions métalliques
+ d’offres
Applications
Construction Cayola est un site du Groupe Cayola.