Découvrez nos newsletters
Gratuites et spécialisées dans votre secteur
Accès abonnés ✉ Nos newsletters gratuites Je m'abonne
Menu

RÉSEAUX VRD
VIDÉOS
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

Takeuchi poursuit son offensive dans l’urbain

Partager :
Takeuchi poursuit son offensive dans l’urbain
Par Julia Tortorici, le 27 mars 2019
✉ Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
2019 a bien commencé pour Takeuchi. Malgré un ralentissement annoncé de 10% du marché de la mini pelle, les ventes du constructeur continuent de grimper et afficheront de nouveau une croissance à deux chiffres.

 « Nous continuons à donner priorité à notre réseau de distribution », indique Morgan Pisanu, directeur commercial France de Takeuchi. Et toujours sans céder aux sirènes des marchés loueurs où le volume fait les affaires. « Le réseau Takeuchi, essentiellement constitué de concessionnaires monomarque travaillant avec des produits Premium, représente parfaitement notre image de marque. Il reste notre plus grande force ». Le constructeur garde tout de même un œil sur le mégaprojet du Grand Paris, encore peu influent sur ses ventes, mais qui mobilise une forte clientèle Takeuchi.

Le Grand Paris s’inscrit finalement dans l’air du temps. Les chantiers s’urbanisent. Du coup, « les prochaines années seront consacrées au développement de gammes électrique et hybride, dévoile Morgan Pisanu. Nous avons été les premiers à produire des prototypes électriques, il est temps de transformer l’essai ». Le constructeur a évidemment perçu un marché en forte demande, poussé par le durcissement des normes d’émissions sonores et de carbone en centre-ville.

-------------------- PUBLICITÉ --------------------
Il s’agit là finalement que d’une évolution logique, alors que l’urbain se confirme comme le terrain de jeu du constructeur nippon. La gamme FR, constituée des modèles TB138 FR (4t), TB153 FR (5,5t) et TB280 FR (8,5t), s’impose d’ailleurs comme la famille de machines ‘extra-urbaines’ par excellence. « Ce sont nos best sellers, confirme Morgan Pisanu, elles représentent 30% de notre activité et s’adressent à une clientèle de VRD et de paysagistes ». Ces mini pelles extrêmement populaires intègrent le système FR breveté par Takeuchi. Elles sont actuellement les seules ‘rayon court’ du marché avec rotation dans la largeur de la machine. Des évolutions, notamment en termes de motorisation, sont à attendre dans le futur.

Un an après, la mini pelle TB225, dévoilée en avant-première à Intermat 2018, a également fait ses preuves. « Elle est en pleine évolution avec une croissance à deux chiffres d’un trimestre sur l’autre », souligne Morgan Pisanu. Pas mal pour cette pelle à voie variable dont le design n’a pas encore fait l’unanimité.
 

Morgan Pisanu, directeur commercial de Takeuchi France. Crédit photo : Takeuchi France
Retrouvez toute l'information "réseaux VRD" dans Réseaux VRD.
Réseaux VRD, le seul magazine 100% réseaux.
Consulter le magazine
Offre digitale
à partir de
8,90 €

Je découvre
S'identifier
S'inscrire
  Quel Chantier sur la ligne 17 du Grand Paris

Dans ce nouveau numéro, Charlotte Divet s'est arrêté à la station du Bourget pour découvrir les travaux de fondations menés par Pro-Fond.
+ de vidéos BTP ça tourne
À lire également
Le point sur le marché des pelles en 2018
Le point sur le marché des pelles en 2018
Indispensables pour de nombreux chantiers, notamment de terrassement, les pelles figurent parmi les matériels de travaux publics les plus vendus. Toutefois, les volumes diffèrent sensiblement en fonction des catégories auxquelles elles appartiennent.
Mini-pelles : consolider les acquis
Mini-pelles : consolider les acquis
Évidemment, le marché des mini-pelles, matériel de prédilection en milieu urbain et qui plus est, le plus important dans l’Hexagone, n’échappera pas à la règle de l’électrification. Mais, en attendant la véritable révolution verte, les constructeurs se refusent à renier les acquis et bichonnent, encore, le bon vieux moteur thermique. Nombreux étaient ceux qui craignaient un ralentissement de l’activité et notamment un recul du marché des mini-pelles, lequel se chiffrait à 11 387 unités en 2018. Après six mois d’activité en 2019, il n’en est rien. Le marché semble avoir conservé cette même vitalité et serait même en avance sur les temps de passage : 7 001 unités écoulées à l’issue du premier semestre et un mois de juillet tout aussi fringant (7 953 unités). « Soit une progression de 2 % par rapport à la même période de l’an passé sachant que le marché 2018 était déjà à 1,5 %. Globalement, je pense que le marché sur l’ensemble de l’exercice sera étale par rapport à l’an dernier, mais toujours à un haut niveau. Nous restons sur trois belles années avec une conjoncture porteuse quand les clients de leurs côtés voient l’activité se poursuivre et les carnets de commandes se remplir. Je pense même que début 2020 sera du même tonneau jusqu’aux élections municipales qui pourraient venir freiner le marché et l’activité », analyse Olivier Boussion, directeur de Kubota France. « Le marché de la mini-pelle reste porteur, je l’estime entre 11 000 et 11 500 unités cette année encore, mais attention à ne pas se laisser bercer. D’où la nécessité d’assurer les partenariats solides sur le long terme avec ses clients et ne pas privilégier le « one-shot ». Je pense aussi que l’image de marque fera la différence, quelle que soit la tendance du marché », avance de son côté Morgan Pisanu, directeur commercial de Takeuchi France. Quant à Peter Sebold, spécialiste produit chez Hyundai CE, il s’enthousiasme devant le marché national : « On parle d’un volume de 70 000 unités en Europe quand le marché français est proche des 12 000 unités, soit 18 % de pénétration ! C’est dire l’importance de ce marché et cela explique aussi le développement d’une concurrence très dense ». Seul Julien Provensal, responsable produits mini-pelles chez Volvo CE se veut prudent : « Un marché porteur jusqu’ici même si d’après les prévisions et les observateurs, celui-ci devrait se stabiliser ». Néanmoins, les professionnels s’accordent à dire que le segment traverse une période faste. De quoi mieux préparer l’avenir et affûter les stratégies.
PACA MED TP : « Comme une évidence »
PACA MED TP : « Comme une évidence »
C’est quasiment avec une énergie de débutant que Laurent Cheraki, dirigeant de Paca Med TP, vient de démarrer l’activité Case en tant que concessionnaire exclusif sur trois départements de la Côte d’Azur. Le dirigeant se dit prêt à relever les nouveaux challenges et à porter haut les couleurs du constructeur, sans oublier la notion de service, chère à ses yeux. Pour tout ce qui a trait au matériel de construction et travaux publics, difficile de passer à côté de la famille Cheraki. En effet, celle-ci est présente sur trois départements de la Cote d’Azur, le Var historiquement, mais aussi, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes depuis plus de 40 ans. C’est d’abord le père, Alfred, qui a posé les premiers jalons au début des années 70 en se spécialisant notamment dans la location. Une activité qui perdure puisque Alfred Cheraki, 82 ans, exerce toujours via la société Avemat et 4 dépôts. Quant à Laurent, 48 ans, il fait ses premiers pas dès 1988 aux côtés de la figure paternelle et verra l’entreprise familiale évoluer. D’abord en 2005, quand la famille Cheraki devient concessionnaire Daewoo puis Doosan et s’initie à la vente de matériels : « Nous faisions tout ce qu’il était possible de faire : terrassement, bâtiment, carrière, espaces verts, véhicules neufs comme d’occasion, sans oublier les groupes électrogènes et même l’outillage », se souvient Laurent Cheraki. En 2015, l’entreprise passe sous le pavillon Takeuchi pour le sud de la France et déjà les trois départements azuréens après avoir relancé, en 2012, une activité de location avec laquelle il a acquis 5 dépôts situés au Luc, La Farlède, Toulon, Roquebrune, Grimaud et un sixième qui vient d’ouvrir ses portes près de Nice.
Alliance Compacts se lance dans le levage
Alliance Compacts se lance dans le levage
Jusqu’ici spécialisé dans la distribution et la location, le groupe Alliance Compacts se lance également dans le levage en ajoutant le panneau Speed-Crane à son offre. Il ouvrira par ailleurs un nouveau site à Beaune d'ici quelques semaines.
BTP Magazine n° 318 vient de paraître
BTP Magazine n° 318 vient de paraître
Au sommaire de ce numéro : Les 3 piliers de la croissance selon Wacker Neuson ; Ammann France se démarque en compactage ; Volvo CE : « L'électromobilité est notre cheval de bataille » ; La grue auxiliaire prend de l’indépendance...
Électromobilité : la mini-pelle, candidate parfaite
Électromobilité : la mini-pelle, candidate parfaite
Sur le dernier salon Bauma, vitrine de l’innovation pour les machines de construction, il était beaucoup question d’innovation en matière d'électromobilité. Nouvelle alternative durable, même si la combustion du diesel reste actuellement la source d’énergie la plus appropriée pour les grosses machines, la technologie de propulsion électrique et de batteries s’avère particulièrement adaptée aux petites machines, compactes et urbaines. La plupart des constructeurs ont aujourd’hui développé leur mini-pelle électrique.
Samoter rapatrie Liebherr et Wacker Neuson dans son giron
Samoter rapatrie Liebherr et Wacker Neuson dans son giron
Le salon italien Samoter, dont la 31e édition se tiendra du 21 au 25 mars 2020 à Vérone, en Italie, affiche 39% d'inscriptions en hausse. 66% des stands sont déjà réservés. Liebherr et Wacker Neuson sont de retour après une absence qui date de 2011.
Tous les articles RÉSEAUX VRD
Applications
Accès au kiosque
Événements
Solutrans
19 Novembre 2019
Solutrans
Transrail
26 Novembre 2019
Transrail
Paysalia
3 Décembre 2019
Paysalia
+ d'événements
Emploi
- Métreur / Métreuse du BTP
- Dessinateur-projeteur / Dessinatrice-projeteuse en génie climatique
- Manoeuvre travaux publics
- Manoeuvre bâtiment
+ d’offres
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.