x
Abonnements Découvrez nos formules print et numérique Accès abonnés Voir nos offres
Menu

RÉSEAUX VRD
POLLUTEC 2018
BÂTIMENT
ENVIRONNEMENT
INFRASTRUCTURES TP
MATÉRIELS
RAIL
RÉSEAUX
TERRASSEMENTS & CARRIÈRES

1res Assises de l'Eau : les canalisateurs du Sud-Est satisfaits mais attentifs

Partager :
Nos applications :  
iOS
Android
1res Assises de l'Eau : les canalisateurs du Sud-Est satisfaits mais attentifs
Par V. Velez, le 11 octobre 2018
Découvrez notre newsletter gratuite Réseaux VRD
Le 5 octobre dernier, Vienne accueillait les rencontres régionales de l’eau et de l’assainissement organisée par les Canalisateurs du Sud-Est. L’actualité du secteur, et notamment la 1re phase des Assises de l’Eau saluée par toute la profession, a bien sûr été au centre des débats. Mais après les mesures présentées par le 1er ministre, il sera ensuite temps de passer à leur mise en œuvre locale. La profession restera attentive.
 

« Ces Assises, tant réclamées par notre profession, ont permis une prise de conscience de la nation de l’impérieuse nécessité de gérer l’or bleu », déclarait ce jour-là en préambule, Pierre Rampa, Président des Canalisateurs du Sud-Est, devant une centaine de chefs d’entreprise de canalisations ainsi qu’une soixantaine de représentants des collectivités, donneurs d’ordre et maîtres d’ouvrage. Mais elles auront également permis de mettre le doigt sur le manque de connaissances des réseaux d’eau, alors que pourtant, elle est essentielle pour le renouvellement. D’abord pour mieux entreprendre et planifier les travaux d’entretien et de renouvellement. « Mais aussi, précisait Jean-Launay, coordinateur général des Assises de l’Eau, parce que sans investissement, on assistera a un émiettement de la maîtrise d’ouvrage. »
Pour cela, l’une des mesures annoncées par le gouvernement, est de rendre obligatoire, dès le 1er janvier 2019, le remplissage de la base SISPEA.
     Connaître et évaluer les réseaux …
Les études annuelles du CERC Auvergne Rhône-Alpes le vérifient d’ailleurs régulièrement : « Sur le réseau rhônalpin, le niveau de remplissage actuel de la base SISPEA reste inférieur au tiers des services , mais ils couvrent toutefois ¾ de la population rhônalpine » a, à son tour, confirmé Laurence Herbeaux, directrice de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes, et directrice du GIE Réseau des CERC.
     … pour mieux s’organiser et répartir les financements
« Le remplissage de la base SISPEA constituera même un critère d’éligibilité pour l’obtention de primes et subventions de la part de l’Agence de l’Eau » a précisé également Yannick Prebay, directeur de la délégation Rhône-Alpes de l’Agence de l’Eau. Même constat pour Jean Launay qui s’est satisfait de voir le système d’organisation décentralisée des agences de l’eau confirmé par les premières conclusions des Assises.
Laurence Herbeaux a souligné par ailleurs que le taux de perte en eau potable dans le réseau rhônalpin est passé de 22,1 % en 2015 à 20,5 % en 2016. Si le taux semble à la baisse, il reste toutefois alarmant.
     Les effets de la loi NOTRe
Par ailleurs, ainsi que l’a montré Laurence Herbeaux dans les résultats de son étude annuelle sur le suivi des pertes d’eau potable dans le réseau rhônalpin : « Les effets de la loi NOTRe se font sentir. En effet, avec un taux de couverture qui augmente de 6 points en un an, le transfert de la gestion communale vers la gestion intercommunale est bien engagé » a-t-elle affirmé. Une évolution qui devrait in fine, réduire le nombre de maîtres d’ouvrage et faciliter la prise de décisions en matière de commandes. « Car, comme l’a indiqué Paul Galonnier, administrateur de SYNTEC Ingénierie et président du Cluster INDURA, parmi les éléments bloquants pour la réalisation de travaux, la multitude d’interlocuteurs figure en bonne place. » C’est pourquoi il prône une réorganisation territoriale qui permette un regroupement des maîtres d’ouvrage, afin qu’ils atteignent une taille suffisante pour massifier les projets et augmenter leurs chances de réalisation.
« Investir dans les réseaux, c’est moins glorieux… »
« Apporter de l’eau de qualité au robinet est bien la responsabilité des élus, a pointé Jean Launay. Pour cela, il faut une politique plus volontariste pour passer à l’acte, s’organiser, et accélérer maintenant. »
« Vienne a développé une politique d’investissement de l’eau exemplaire », a tenu à relever à son tour Michel Reguillon, délégué régional Rhône-Alpes. Avec un rendement qui devrait arriver à 90 %, le maire de Vienne, Thierry Kovacs a fait part de sa propre expérience dans la gestion de l’eau. « Les travaux d’entretien et de renouvellement des réseaux relèvent d’un vrai choix politique, car ils sont moins valorisants pour une équipe municipale : ils causent des nuisances au niveau de la circulation et une fois réalisés, ils ne sont plus visibles ! La mairie de Vienne a fait œuvre de pédagogie en mentionnant sur des panneaux aux abords des zones de travaux que plus de 7 millions d’euros étaient investis pour réduire les gaspillages en eau potable et pour réaliser une économie d’eau de 1 275 000 m3/an. Ce travail d’information a permis d’expliciter la hausse momentanée du prix de l’eau/m3 » a ainsi expliqué l’élu.
     Des fonds européens ?
Les participants à la table ronde ont également rappelé qu’il est possible de solliciter l’aide des fonds européens pour les orienter vers l’entretien et la rénovation des réseaux d’eau. Jean Launay précise que ce sont les régions qui déterminent les sujets éligibles aux fonds européens. C’est pourquoi il importe de les sensibiliser à orienter une partie de leur demande d’aides européennes sur l’entretien et le renouvellement des canalisations, dont l’immense partie a été réalisée dans les années 60 et 70.
     La question du prix de l’eau
« Il faut accepter qu’il y ait un prix pour l’eau. Cette idée doit passer dans les esprits, de manière collective » a expliqué Yannick Prebay. Il a alors évoqué l’obligation faite aux collectivités de ne pas fixer des prix de l’eau au m3 en deçà d’1 euro, « Car cela fera désormais partie des critères pour l’obtention de subventions de la part de l’Agence de l’eau, au même titre que le remplissage de la base SISPEA » a-t-il également pointé. Enfin, Jean Launay signale la possibilité nouvelle, via la Caisse des Dépôts et Consignations, d’obtenir des prêts à taux longs (jusqu’à 60 ans), afin d’aider les collectivités à financer de tels investissements. Il rappelle la nécessité de mixer ce type de financement avec une hausse du prix de l’eau au m3, ainsi qu’aux subventions de l’Agence de l’Eau. Tout cela, dans une volonté de partage, de solidarité, « Grâce à une interconnexion des réseaux pour mieux partager la ressource entre les communes, d’où la logique du lissage du prix de l’eau » a-t-il poursuivi.
 
En conclusion, Pierre Rampa, a repris les propos d’Alain Grizaud, Président national des Canalisateurs : « Nous nous félicitons de cette prise de conscience au profit de ce patrimoine délaissé et nous nous réjouissons de voir le thème de l’eau remonter dans les priorités de l’agenda politique ». Mais il a aussi appelé à la vigilance quant au lancement de la 2e phase des Assises, qui portera sur le grand cycle de l’Eau et qui pourrait faire oublier les bonnes conclusions tirées au sujet du petit cycle de l’Eau.
C’est pourquoi, les Canalisateurs préconisent la mise en place de comités de suivis locaux, pour veiller à ce que les mesures soient mises en œuvre localement pour soutenir le plan de rénovation du réseau.
Pierre Rampa, Président des Canalisateurs du Sud-Est, Michel Réguillon, Délégué Rhône-Alpes des Canalisateurs, Jean Launay, coordinateur général des Assises de l'Eau, Thierry Kovacs, Maire de Vienne - Président de Vienne Condrieu Agglomération, Paul Galonnier, administrateur de SYNTEC Ingénierie - Président du Cluster INDURA et Yannick Prebay, directeur de la délégation Rhône-Alpes de l'Agence de l'Eau.
Tous nos articles à partir de 8,99 €
JE M'ABONNE
S'identifier
S'inscrire
S'abonner
S'abonner
S'abonner
S'abonner
Tour de gamme avec Arden Equipment
Voir toutes nos interviews POLLUTEC 2018
À lire également
L'ANC regroupe ses pros
L'ANC regroupe ses pros
Dans les secteurs où la concurrence est rude et où les acteurs sont nombreux, on assiste très régulièrement à un regroupement pour faire parler la profession d’une seule voix.
Drone Volt fait évoluer son Hercules 20
Drone Volt fait évoluer son Hercules 20
Drone Volt lance la nouvelle version du drone professionnel Hercules 20, qui allie désormais polyvalence, emport de charges lourdes et un large rayon d'action.
Etienne Dugas, réélu à la tête d'InfraNum
Etienne Dugas, réélu à la tête d'InfraNum
Etienne Dugas, président co-fondateur, a été réélu pour un 3e mandat à la tête d'InfraNum, la fédération des entreprises partenaires des territoires connectés (ex FIRIP).
Plan emploi/formation  : la fibre recrute, et s'en donne les moyens
Plan emploi/formation : la fibre recrute, et s'en donne les moyens
Selon l'Arcep, 19,6 millions de locaux français sont éligibles au très haut débit (THD), soit environ la moitié des locaux sur le territoire.
Olympiades des métiers : les lauréats des réseaux et de la route
Olympiades des métiers : les lauréats des réseaux et de la route
Lors des 45e Olympiades des Métiers, ont concouru 26 candidats âgés de moins de 23 ans (apprentis, alternants, compagnons, élèves de lycées professionnels et salariés...) dans les métiers des réseaux et de la route.
Deux tunnels de drainage pour Singapour
Deux tunnels de drainage pour Singapour
À Singapour, un tunnelier Herrenknecht d'un diamètre de 5 250 mm creuse deux importants tunnels de drainage pour le canal de dérivation de Stamford.
Tous les articles Réseaux VRD
Applications
Événements
12èmes Rencontres AMORCE et Eco-organismes
16 Janvier 2019
12èmes Rencontres AMORCE et Eco-organismes
Assises Transition Energétique
22 Janvier 2019
Assises Transition Energétique
Le Carrefour de l’Eau
30 Janvier 2019
Le Carrefour de l’Eau
+ D'ÉVÉNEMENTS
Rubriques
Bâtiment
Environnement
Infrastructures TP
Matériels
Rail
Réseaux
Terrassements & Carrières
Réseaux sociaux
Facebook
Twitter
LinkedIn
Youtube
Applications
iOS
Android
Magazines
BTP Magazine
BTP Rail
Environnement Magazine
Hydroplus
Mat Environnement
Planète B
Réseaux VRD
Terrassements & Carrières
Services
Pages d'aide (FAQ)
Newsletters
Agenda
Abonnés
RGPD 2018
CGV (digital)
CGV (magazines)
CGV (pub)
Nous contacter
L’équipe
Mentions légales
constructioncayola.com est un site du Groupe Cayola.